Articles NBA Basket

Free Agency : quels destinations pour les meilleurs joueurs ? 1/3

Où vont aller les meilleurs joueurs en fin de contrat ? la Free Agency ouvre ses portes à 0h00, heure française, le 1e Juillet. Et la tension grimpe au fil des minutes. Les insiders NBA sont sur tous les fronts pour tenter de dénicher les bonnes informations et pour tous les autres suiveurs de la ligue nord-américaine, c’est le temps des spéculations. Le CCS vous donne son avis, en trois parties, sur les potentielles destinations des meilleurs joueurs disponibles.

#1 : Kevin DURANT

Ben : BROOKLYN NETS. Il est temps pour « Durantula » de quitter la Californie. Sa blessure au tendon d’Achille à complètement rebattu les cartes dans ce dossier, mais je vois bien Durant faire ses valises dès cet été. Les Nets sont attractifs et peuvent lui mettre le max. Une arrivée de Irving (et peut-être même celle de son ami DeAndre Jordan) faciliterai la signature de KD. Avec cette équipe, Brooklyn pourrait laisser largement accrocher les Playoffs et attendre que Durant se refasse une santé. Attention, Big Team is coming.

Clem : LOS ANGELES CLIPPERS. L’ère KD aux Warriors semble révolue, malgré une conclusion douloureuse à Golden State, dans tous les sens du terme. KD a signé dans la Bay pour prouver qu’il était un joueur spécial et ses trois années passées là-bas l’ont fait rentrer dans le club des meilleurs scoreurs de l’Histoire (voire le meilleur). Aujourd’hui, Kevin Durant se doit de prendre une team sur ses épaules. Et qui de mieux que les Clippers, qui l’ont irrité voire énervé en playoffs ? Défier LeBron sur ses terres, avec une équipe de morts de faim, le tout en ayant les clés du camion sans conteste ?

#2 : Kawhi LEONARD

Ben : TORONTO RAPTORS. Les seuls prétendants pour « The Klaw » sont les Clippers de Los Angeles, selon les dernières rumeurs. Un nouveau challenge, retrouver l’Est avec une équipe compétitrice… Voilà les arguments de la bande à Doc Rivers. Mais après avoir remporté le premier titre de l’histoire de la franchise, je vois bien KL2 rester au Canada.  En plus du titre, l’annonce que le président Masai Ujiri (très proche du clan Kawhi) ai annoncé qu’il resterait et que le groupe des Raptors vivent très bien ensemble, sont autant d’arguments que je vois bien jouer pour une re-signature du MVP des Finales.

Clem : LOS ANGELES LAKERS. Tout est réuni. Si Kawhi a prouvé au monde entier dans quelle dimension il se situe en faisant de Toronto une équipe historique, il ne leur doit plus rien aujourd’hui. L’éventualité de re-signer chez les Raptors existe, mais les Lakers ont fait de la place dans leur cap space pour accueillir un autre contrat max. Kawhi vient de LA. Son oncle, ô combien influant pour lui, veut l’envoyer là-bas. Et comme par hasard, dès que les Lakers ont fait de la place, le Woj and co. ont annoncé qu’un rdv Leonard-Lakers allait se mettre en place. Alignement des planètes pour Big Three monumental ? Tous les Angellinos l’espèrent.

#3 : Kyrie IRVING

Ben : BROOKLYN NETS. Impossible de voir Uncle Drew re-signer aux C’s, c’est une certitude maintenant. Et c’est le début de la valse des meneurs All-Stars. L’intérêt mutuel entre le joueur et la franchise n’est plus un secret. Seul les Knicks vont tenter leur chance, mais dans l’état, l’équipe de Brooklyn est bien plus performante que ses voisins en orange et peuvent être, avec le seul ajout de Kyrie, un prétendant à l’Est dès la saison prochaine. Irving aux Nets, ce pourrait bien être le premier tweet de Woj dimanche soir. 

Clem : BROOKLYN NETS. Cette signature est peut-être la plus évidente à quelques heures de l’ouverture de la Free Agency. L’intérêt entre le joueur et la franchise est réciproque. Les Nets ont du cap, un projet séduisant et des jeunes qui se développent. Dis, ça ne vous fait pas penser… aux Celtics ? La profondeur d’effectif est moins dense à Brooklyn et surtout, il y a des hiérarchies bien établies. Kyrie pourra s’éclater dans un gros marché et faire ce pour quoi il a quitté Cleveland : être un leader incontesté. Qui ne mérite pas de deuxième chance ?

#4 : Kemba WALKER

Ben : BOSTON CELTICS.Par le principe des vases communicantes, il faut trouver un meneur pour les C’s, surtout si Rozier a des envies d’ailleurs (ça rime). À mon humble avis, Kemba serait le joueur idéal. Son éthique de travail, son professionnalisme et son leadership ne sont plus à prouver et c’est ce que recherche le board de Boston après l’échec avec Irving. Si Kemba veut rester à Charlotte, il demandera beaucoup d’argent à MJ. Peut-être trop pour permettre à la franchise de l’entourer. Prendre un max à Boston avec une jolie team à ses côtés, le choix semble être évident pour Kemba.

Clem : BOSTON CELTICS. Cette signature est une opportunité à ne pas manquer pour Danny Ainge et les Celtics. Kemba a 29 ans, veut signer le premier gros contrat de sa carrière et veut gagner. On le comprend. Jamais, auparavant, il n’a passé un tour de playoffs. Les Celtics peuvent lui offrir des responsabilités, de bons coéquipiers et de l’argent. What else ? Là-aussi, les astres semblent s’aligner en ce sens. Deal gagnant-gagnant à venir. Les Hornets et MJ payeraient leur gestion désastreuse du cap space ces dernières années (contrats de MKG, Batum, Zeller, Biyombo, Marvin Williams).

#5 : D’Angelo RUSSELL

Ben : DALLAS MAVERICKS.Troisième meneur All-Star qui devrait bouger cet été. Une association avec Irving a été envisagé par le board des Nets mais, même s’il a commencé sa carrière en jouant post 2 dans la fac d’Ohio State, Russell est devenu un vrai post 1 depuis son arrivée dans la grande ligue. Une association serait parfaitement incompatible selon moi et D’Lo devra trouver une autre franchise cet été surtout si les Nets veulent acquérir KD. Il aura sûrement beaucoup de coup de fil dès dimanche soir, mais je trouve le feat avec l’équipe de Dallas très séduisant. Capable de jouer sans le ballon en main, il sera parfait aux côtés de Luka Doncic.

Clem : PHOENIX SUNS. On tente la grosse côte. Si pour certains joueurs les choses sont déjà actées, pour l’une des révélations de la saison 18/19, c’est encore un peu flou. D’Angelo Russell a plusieurs pistes et Phoenix aurait bien besoin de lui. Shooting, passeur correct, capable de driver un collectif, joueur de hustle, … les qualités de l’ex-Laker sont là. Phoenix peut lui proposer un gros contrat et Devin Booker veut absolument que son ami vienne chez lui. Pour l’un des backcourt les plus forts offensivement de la ligue ?

Retrouvez-nous très vite pour la deuxième partie de cette série sur la Free Agency et nos prévisions. Et n’oubliez pas de nous donner, vous, votre avis sur cette phase ultra-excitante dans la saison NBA ! Le basket ne s’arrête jamais, et encore moins au CCS.

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :