Formule 1 Omnisport

Lewis Hamilton s’impose à Silverstone pour le Grand Prix de Grande-Bretagne.

Au terme d’un GP une nouvelle fois très animé, le britannique s’est imposé, à domicile, devant son coéquipier Valtteri Bottas (2e) et le pilote Ferrari, Charles Leclerc. Hamilton s’empare par la même occasion du record de victoire au GP de Silverstone (6 victoires) devant Jim Clark et Alain Prost (5 victoires).

Après une course ratée, il y a deux semaines, en Autriche, sur le circuit de Spielberg, où il avait terminé 5e. Le pilote Mercedes avait à cœur de renouer avec le succès, chez lui, en Grande-Bretagne. Malgré le fait que son coéquipier lui ait « chiper » la pôle position pour 6 petits millièmes, on a senti un Hamilton très agressif et dès le 3e tour de course, il passe devant le pilote finlandais… malheureusement pour lui, ce dernier le repasse quelques virages plus tard mais ça ne sera que partie remise pour le pilote britannique qui, à la faveur, d’une sortie de route de Giovinazzi et d’une Safety Car, va s’emparer de la tête de course et pour ne plus jamais la quitter.

Finalement malgré leur très belle passe d’arme de début de course, les Mercedes ont été plutôt « calme » et maîtresse de leur sujet. En revanche ce sont les Ferrari et les Red Bull qui ont fait le spectacle aujourd’hui. Sur la grille de départ les deux Ferrari (Leclerc 3e et Vettel 6e) entouraient les deux Red Bull (Verstappen 4e et Gasly 5e). Dès le départ Vettel « avale » Gasly pour s’emparer de la 5e place par la suite, Leclerc et Verstappen se sont livrés un duel acharné pour la 3e place entre le 12e et 20e tour (sortie de Giovinazzi et arrivée de la Safety Car) où aucun des deux ne voulait lâcher le moindre espace à l’autre. Cette bataille fait écho à ce qu’il s’était passé il y a deux semaines en Autriche, où le néerlandais avait passé le monégasque (de manière « virile ») dans l’avant dernier tour de course, pour la victoire finale.

Finalement LE tournant du GP arrive au 38e tour, après s’être, enfin, débarrassé de Leclerc puis de Gasly, Verstappen s’attaque à Vettel pour la 3e place. Le néerlandais réussi une manœuvre très propre et passe le pilote allemand… malheureusement, ce dernier va commettre une grossière erreur et percuter l’arrière de la voiture du pilote Red Bull ! Résultats : Vettel repart dernier (+ 10 secondes de pénalité) et Verstappen repart 5e derrière Leclerc et Gasly (un moindre mal pour le néerlandais, au vu de la violence du choc).

Plus rien de bougera jusqu’à la fin de la course. Gasly, de son coté, s’offre une énorme bouffée d’oxygène grâce à cette 4e place, lui qui commençait à être sérieusement sous pression chez Red Bull, après un début de championnat très moyen. Romain Grosjean, lui, a dû abandonner dès le 19e tour.

Au classement des pilotes, Lewis Hamilton (223 pts) creuse un peu plus l’écart avec son coéquipier, Valtteri Bottas (184 pts). Derrière suivent Max Verstappen (136 pts), Charles Leclerc (123 pts), Sébastian Vettel (120 pts) et Pierre Gasly (55 pts). Du coté des constructeurs, il n’y a guère plus trop de suspens quant à la victoire finale, Mercedes possède dorénavant 164 pts d’avance sur Ferrari (407 contre 243). Red Bull suit avec 191 pts.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :