Basket Equipes nationales

#1 – Preview Coupe du Monde FIBA 2019: Les favoris à la barre

Il s’agira peut-être du mondial de basket le plus ouvert depuis plusieurs éditions. Du 31 août au 15 septembre, 32 équipes vont s’affronter en terre chinoise pour essayer de remporter la 18ème édition de la Coupe du Monde de Basket. Le moment est venu de décrypter les forces en présence durant cette compétition.

Les États-Unis 🇺🇸

C’est une équipe américaine fortement dépeuplée qui débarque en Chine. Une vague de forfaits et de désertions est venue ponctuer la préparation de team USA. Les raisons sont multiples. Entre ceux qui souhaitent se concentrer sur la saison régulière à venir (De’Aaron Fox en dernier lieu), ceux qui se réservent pour les JO 2020 (coucou LeBron) et les blessés de dernières minutes (PJ Tucker, Kyle Lowry)… la liste des absents est aussi longue que le casier judiciaire de Javaris Crittenton. Une équipe « affaiblie » qui ne compte que deux All-Stars, mais qui reste tout de même la grande favorite de ce mondial malgré une première défaite en 13 ans, c’était le 24 août contre l’Australie.

Gregg Popovich, le coach de la Team USA, est déjà un véritable atout en soi et devra composer avec de jeunes très talentueux évoluant tous en NBA (Jayson Tatum, Donovan Mitchell, Jaylen Brown…) et quelques valeurs sûres pour remporter le titre. Le head coach des Spurs devra cependant se passer de Kyle Kuzma (Los Angeles Lakers) blessé à la cheville, laissant ainsi le poste d’ailier fort un peu léger…

Voici l’effectif qui partira en Chine pour ce mondial:

Meneurs : Marcus Smart (Boston Celtics), Kemba Walker (Boston Celtics), Derrick White (San Antonio Spurs).

Arrières : Jaylen Brown (Boston Celtics), Donovan Mitchell (Utah Jazz).

Ailiers : Joe Harris (Brooklyn Nets), Khris Middleton (Milwaukee Bucks), Jayson Tatum (Boston Celtics).

Ailier-forts : Harrison Barnes (Sacramento Kings), Mason Plumlee (Denver Nuggets).

Pivots : Brook Lopez (Milwaukee Bucks), Myles Turner (Indiana Pacers)

Le joueur à suivre: Jayson Tatum

Malgré une saison en dents de scie à Boston où ses performances individuelles ont eu l’air de primer sur celles du collectif, Jayson Tatum semble être très affûté et motivé en vue de ce mondial. Coaché par Gregg Popovich, l’ailier des Celtics va pouvoir passer un cap et démontrer son aptitude à se fondre dans un collectif tout en faisant ses statistiques car il aura de nombreuses responsabilités offensives. Cette période va lui permettre d’apprivoiser son nouveau coéquipier à Boston (Kemba Walker) et même de renforcer l’alchimie avec ses deux autres compères verts (Marcus Smart, Jaylen Brown). C’est tout bon pour les Celtics de Boston et Brad Stevens.

LE PROGRAMME :

  • 1er septembre à 14h30 : vs République Tchèque
  • 3 septembre à 14h30 : vs Turquie
  • 5 septembre à 14h30 : vs Japon

La Serbie 🇷🇸

Finaliste il y a 4 ans contre Team USA, la Serbie apparaît comme le concurrent le plus sérieux pour décrocher le titre mondial. Avec leur superstar Nikola Jokic, cette équipe serbe est armée pour rivaliser contre n’importe quelle équipe présente sur ce tournoi. Mais le pivot des Denver Nuggets ne sera pas tout seul. Bogdan Bogdanovic, Nemanja Bjelica ou encore Boban Marjanovic épauleront comme il se doit le « Joker ».

La seule ombre au tableau reste l’absence de Milos Teodosic, blessé au pied à la suite de la rencontre amicale contre la Lituanie. Le magicien passé par les Clippers entre 2017 et 2019, a du déclarer forfait alors qu’il est le métronome de cette équipe. Pourtant avec 11 victoires d’affilée depuis Février, la Serbie reste ultra compétitive dans ce mondial et fonde de grands espoirs de victoire à juste titre.

Voici l’effectif de la Serbie :

Meneurs : Stefan Jovic (Bayern Munich), Vasilije Micic (Anadolu Efes).

Arrières : Bogdan Bogdanovic (Sacramento Kings), Marko Guduric (Fenerbahce).

Ailiers : Vladimir Lucic (Bayern Munich), Marko Simonovic (Zenit Saint Petersbourg).

Ailier-forts : Stefan Bircevic (Bonn), Nemanja Bjelica (Sacramento Kings).

Pivots : Boban Marjanovic (Dallas Mavericks), Nikola Jokic (Denver Nuggets), Nikola Milutinov (Olympiakos), Miroslav Raduljica (Jiangsu Dragons).

⭐ Le joueur à suivre: Bogdan Bogdanovic

Oui, la Serbie possède dans son rang un pivot exceptionnel, d’une intelligence rare et qui va faire des ravages durant ce mondial. Mais l’ancien du Fener va être atout offensif de choix au sein de l’équipe. Auteur d’une deuxième saison NBA très satisfaisante (14,1 pts, 3,8 passes et 3,5 rbs), il fait une préparation très remarquée avec ses 27 pts (10/16 dont 5/9 de loin) contre la Lituanie et dernièrement 28 pts contre les Grecs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :