Omnisport

Rugby : Qui soulèvera le bouclier de Brénus ?

Une nouvelle saison, des nouveaux objectifs pour les clubs, certains qui doivent se racheter, d’autres qui ne veulent pas descendre en Pro D2. Le Top 14 est chaque année de plus en plus dense et la lutte pour les six premières places synonyme de phases finales de plus en plus rude.

Mais cette saison est particulière, la Coupe du Monde va se disputer en même temps que les huit premières journées de championnat. Cela signifie qu’un bon nombre d’internationaux français ou étrangers seront absents pour le début de saison au sein de leurs clubs. Une aubaine pour les plus petites équipes pouvant profiter de cette situation afin de glaner des points peut-être inimaginables en temps normal. Petit point sur les favoris et les outsiders à la victoire finale ainsi que la lutte au maintien.

Les favoris

Toulouse / Clermont : Ce sont les deux équipes les plus pénalisées qui sont tout de même les favoris du Top 14. Tellement au-dessus lors du précédent exercice, cela en effectuant du turn-over dans leurs équipes-types qu’ils peuvent gérer l’absence des internationaux. Attention tout de même ce début de championnat est piègeux.

Les outsiders

Lyon / La Rochelle / Racing 92 / Montpellier : Lyon est en constante progression depuis plusieurs saisons, en demi-finale l’an dernier, la prochaine étape est logiquement l’accession en finale. Pour ce qui est de La Rochelle ils sont toujours présents chaques saisons, un gage de régularité qui est a prendre au sérieux. Le Racing, qui reste sur une année décevante aura à cœur de se racheter à la suite de la séparation du mythique duo Labit-Travers. Depuis des années Montpellier possède un gros budget avec un gros effectif mais n’y arrive pas. Xavier Garbajosa, ancien entraineur de La Rochelle, arrive pour apporter un jeu plus complet aux montpelliérains.

Les troubles fêtes

Castres / Toulon : Castres à déjà joué les troubles fêtes il y a deux ans en allant en finale. Une situation qu’ils voudraient renouveler cette saison. Toulon, quand à lui, a trainé sa peine toute la saison avant d’entrevoir le bout du tunnel avec des succès consécutifs remportés en fin de saison. Les joueurs ont envie de rester sur cette lancée pour ramener de nouveaux du spectacle dans leur enceinte. Les arrivées de Milner-Skuder, Tolofua and co. vont dans ce sens.

Les relégués

Brive / Bayonne / Agen : Les deux premiers sont promus et on sait à quel point il est difficile de rester dans l’élite et ne pas faire l’ascenseur. Agen flirte avec cette zone rouge depuis deux saisons (12ème l’an dernier et 11ème il y a deux ans) et cette saison risque également d’y ressembler.

Et pour vous qui remportera le bouclier de Brénus ? Qui descendra en Pro D2 ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :