Bundesliga Foot

Le Tour d’Europe du CCS : Bundesliga (3ème journée)

Tandis que Leipzig et le Bayern ont frappé fort ce Week-end, Dortmund a confirmé ses lacunes collectives en étant défait par l’Union Berlin (3-1). Francfort confirme après sa qualification en Europa League en dominant sur le fil Düsseldorf (2-1). Enfin, Brême et Cologne lancent leur saison en prenant les 3 points contre Augsbourg (3-2) et Fribourg (2-1).

Le focus du Week-end : Union Berlin – Borussia Dortmund (3-1)

C’est dans la peau du leader que le Borussia Dortmund se déplaçait samedi à L‘Alte Försterei. Une rencontre, qui à première vue, avait des allures de David contre Goliath. En effet, avec deux cartons sur ses deux premiers matchs, le BVB s’affirme comme le favori numéro 1 à la succession du Bayern Munich. À l’opposé l’Union Berlin, promu pour la première fois de son histoire en Bundesliga, semble déjà en difficulté en ce début de saison, notamment après sa défaite inaugurale face à Leipzig (4-0).

Le début de match confirme la tendance, malgré une ambiance de feu dans son antre pleine à craquer, l’Eisern subit. Reus (14ème) sur coup franc, puis Sancho (18ème) sur une frappe côté droit, font passer les premiers frissons aux 22 012 spectateurs. Positionné très bas défensivement avec un bloc équipe à deux lignes de quatre, l’Union tente de trouver ses deux attaquants, Andersson et Ujah, via des balles en profondeurs. C’est d’ailleurs ce dernier qui permet aux locaux de se procurer une première occasion. Parti dans le dos de la défense et après une course côté gauche, l’ancien buteur de Mayence croise cependant trop sa frappe pour tromper Roman Bürki (21ème). Pourtant, quelques secondes plus tard, Berlin ouvre le score par l’intermédiaire de Marius Bülter. Le joueur prêté par Magdebourg (D3) est à la réception d’un corner tiré par Trimmel, sa frappe placée au premier poteau surprend la défense des Borussens (1-0, 22ème). Ainsi pour la 3ème fois, en autant de match, Dortmund concède l’ouverture du score. Mais à l’image de la première journée, les hommes de Favre réagissent rapidement et à la suite d’un beau mouvement collectif, le centre côté droit de Sancho trouve Alcacer qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (1-1, 25ème). On se dit alors que le Borussia est lancé et la suite fait craindre le pire pour les joueurs de l’Union. Car Weigl (44ème) puis Reus (45ème) sont proches de doubler la mise pour les jaune et noir mais Gikiewicz permet aux siens de maintenir le nul à la mi-temps.

C’est d’ailleurs le tournant du match, car au retour des vestiaires les Berlinois reprennent l’avantage. Alors qu’Andersson profite d’une erreur d’Akanji, suite à une énième balle en profondeur, le Suédois butte sur Roman Bürki. Partie remise car Bülter a bien suivi et glisse le ballon entre le gardien suisse et le poteau, signant par ailleurs son premier doublé en Bundesliga (2-1, 50ème). Cette fois Dortmund n’est pas en mesure de réagir et les locaux, après avoir obtenu un premier point encourageant la semaine passée à Augsbourg, enfoncent le clou. À la 75ème minute, un mouvement en une touche de balle côté gauche débouche sur un centre de Becker qui trouve Andersson dans la surface. Cette fois l’attaquant place son ballon hors de portée de Bürki, l’Alte Försterei peut exploser (3-1). Le dernier quart d’heure confirme les difficultés collectives du côté du BVB en ce début de saison et malgré les nombreuses attaques, Subotic (titulaire pour la première fois) et ses coéquipiers tiennent le score.

C’est un résultat historique pour l’Union Berlin. Pour la première fois de son histoire, le club du quartier de Köpernick remporte un match en Bundesliga, face à un adversaire prestigieux qui plus est. Un résultat qui démontre que l’Eisern croit en ses chances de maintien et fera tout pour y parvenir. Du côté du Borussia, cette première défaite n’est pas si surprenante en y regardant bien. Collectivement encore en rodage, Lucien Favre cherche la bonne formule (Hazard, Schulz et Witsel n’étaient pas alignés). La trêve internationale laisse un peu de temps au coach Suisse mais les prochaines échéances semblent déjà déterminantes (réceptions de Leverkusen et Barcelone).

Le fait marquant de la semaine : Le Bayern impressionne

Dortmund réalisant un faux pas à Berlin, le Bayern réalise la bonne opération du Week-end. Facile vainqueur de Schalke (0-3) il y a une semaine, les Bavarois se devaient de confirmer face à Mayence pour rester au contact de Leipzig. Mission accomplie pour Benjamin Pavard et ses coéquipiers. Le Français a d’ailleurs réalisé un très bon match en marquant le but de l’égalisation (remake ou presque de sa fameuse demi-volée de France – Argentine) et en délivrant une passe décisive pour Périsic (titulaire samedi comme Coutinho). Une victoire 6-1 qui permet au Bayern de prendre la 2ème place.

Le Bayern se replace à la 2ème marche au classement après sa victoire contre Mayence (Photo : Getty)

Pour le reste, Fribourg, qui restait sur deux victoires, s’est incliné à domicile face à Cologne (1-2) qui prend par la même occasion ses premiers points de la saison. Ces derniers ont été imités par Brême face à Augsbourg (3-2). Schalke se relance face au Hertha Berlin (3-0). Francfort s’impose également à domicile face à Düsseldorf, le turnover d’Adi Hutter porte ses fruits puisque que l’Eintracht compte 6 points au classement. De plus Bas Dost (buteur dimanche) et André Silva (Milan AC en échange d’Ante Rebic) sont arrivés dans les derniers jours du mercato afin de renforcer le secteur offensif de l’équipe. Leverkusen et Wolfsburg marquent un léger coup d’arrêt et partagent les points avec Hoffenheim (0-0) et Paderborn (1-1).

Le MVP de la Journée : Timo Werner

Grâce à son triplé, Timo Werner rapporte les 3 points au RB Leipzig (Photo : RB Leipzig)

Outre le Bayern, Leipzig réalise également la bonne opération du Week-end. Le RB n’a pas attendu le faux pas de Dortmund pour prendre seul la tête du championnat. Pourtant, la tâche ne s’annonçait pas des plus faciles avec un déplacement délicat au Borussia Park de Gladbach, vendredi en ouverture de cette 3ème journée. Une affiche aux allures de premier test pour les hommes de Julian Nagelsmann, fort de deux victoires en autant de match, depuis le début de saison. Mais le jeune coach peut compter sur son homme en forme. Déjà buteur à deux reprises, Timo Werner à fait parler ses qualités de vitesse et de finition pour inscrire un triplé face à l’autre Borussia (38ème, 47ème et 94ème). 3 réalisations qui porte à 5, son compteur but (seul Lewandowski fait mieux avec 6 buts). Une façon d’afficher son attachement au RB après un été agité entre envie de départ vers le Bayern, sollicitation en Italie et finalement prolongation de contrat à Leipzig (jusqu’en 2023). Il aura d’ailleurs l’occasion de le prouver lors du prochain match, car la réception des Bavarois est la prochaine échéance des Bullen (samedi 14 septembre à 18h30).

Résultat et classement : Leipzig prend seul la tête, le Bayern déjà à l’affût avant le choc de la 4ème journée (Leipzig – Bayern)

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :