Omnisport

Rugby – preview Coupe du Monde : Poules A et B

D’ici trois semaines, la neuvième édition de la Coupe du Monde de rugby à XV débutera au Japon. Le CCS vous propose avant le début de cette compétition un petit tour sur les poules ainsi que sur les différents favoris à la victoire finale. Pour débuter les poules A et B.

Poule A

Cette première poule est composé du pays hôte le Japon, de l’Irlande, de l’Ecosse, des Samoa et de la Russie.

L’Irlande : Le XV de trèfle est une valeur sûre du rugby mondial. Ils ont notamment réussi le Grand Chelem (ne pas perdre un match) lors du tournoi des 6 Nations 2018. Avec Jonathan Sexton à la baguette, les Irlandais possèdent un maître à jouer au poste de demi-ouverture. A la fois capable d’occuper le terrain, de dynamiser le jeu, il possède également une réussite au pied impressionnante permettant de pouvoir scorer dans les temps forts. L’équipe d’Irlande également très forte dans les rucks possède de nombreux atouts dans son sac. Elle est le grand favori de cette poule.

L’Ecosse : Le XV du chardon est une équipe difficile à jouer, capable de rivaliser contre de grandes nations du rugby (Match nul 38-38 face à Angleterre lors du 6 Nations de cette année) mais qui possède quelques lacunes. Ces différentes lacunes font que l’Ecosse n’arrive à passer le cap pour devenir une top Nation ne serait-ce que dans l’hémisphère Nord.

Le Japon : C’est une équipe qui est basée avant tout sur le collectif. Un collectif qui ne fait que progresser depuis la dernière Coupe du Monde où elle avait notamment battu l’Afrique du Sud au bout du suspens. De plus, le rugby Japonais se développe énormément, une franchise japonaise a intégré le Super Rugby (Championnat Néo-zélandais, Australien et Sud-africain). La plupart des joueurs sélectionnés avec le Japon jouent également ensemble dans cette franchise des Sunwolves ce qui permet déjà d’avoir des automatismes. Enfin, l’argument le plus important : ils jouent à domicile et pourront profiter de leur seizième homme.

Les Samoa : Cette équipe des pacifiques s’appuie essentiellement sur une grosse densité physique mais elle ne crée pas beaucoup de jeu. C’est donc pour ça que dans les dernières minutes de grosses largesses défensives s’observent et que les écarts se font ou se creusent.

La Russie : Les Russes n’ont pas grand chose à espérer de cette Coupe du Monde. Ils viennent ici pour se former, prendre de l’expérience et commencer à construire quelque chose pour le futur.

Classement du CCS : Irlande / Japon / Ecosse / Samoa / Russie

Poule B

Cette deuxième poule est, elle, composée de la Nouvelle-Zélande double tenante du titre, l’Afrique du Sud, l’Italie, la Namibie et le Canada.

La Nouvelle-Zélande : C’est la meilleure équipe du monde, celle qui produit le plus beau jeu. Mais lors du Rugby Championship, cet été, les All Blacks n’ont jamais paru autant en difficulté. On recense une victoire à l’arrachée contre l’Argentine, un match nul contre l’Afrique du Sud et une défaite 47-26 contre l’Australie. Une troisième place qui les a piqué, puisque quelques semaines plus tard ils retrouvent les terrains avec une victoire 36-0 face à l’Australie. Moralité : ne jamais énerver une bête comme les All-Blacks… Beauden Barrett (élu meilleur joueur du monde en 2016 et 2017) et compagnie sont plus que jamais favoris à leur propre succession.

L’Afrique du Sud : Les Springbocks viennent de remporter le Rugby Championship de quoi être en confiance avant une telle échéance. Les Sud-africains ont l’air d’être en pleine possession de leurs moyens à la fois physiquement et dans le jeu. Il ne faut absolument pas en douter, elle sera présente et sera même redoutable.

L’Italie : Ils sont toujours présent en Coupe du Monde mais y font souvent plus de la figuration. Ils n’arrivent pas à progresser, à tel point que le circuit secondaire du 6 Nations, notamment la Géorgie, souhaite prendre la place de l’Italie. Sauf miracle, l’Italie s’arrêtera en phase de poule.

Le Canada : Les nords-américains tenteront de faire mieux qu’il y a quatre ans où ils étaient repartis bredouille d’Angleterre. La tâche semble faisable pour au moins décrocher une victoire mais difficilement plus.

La Namibie : Les joueurs namibiens vont tout de même disputer leurs sixième Coupe du Monde. Mais depuis 1999 le constat est toujours le même : dernier de poule, zéro victoire. Ils arriveront avec la même ambition que les éditions précédentes, décrocher une première victoire dans la compétition la plus prestigieuse au monde.

Classement du CCS : Nouvelle-Zélande / Afrique du Sud / Italie / Canada / Namibie

Et pour vous qui se qualifiera pour la suite de la compétition ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :