Foot Liga BBVA

Celta Vigo, objectif Europe?

Lorient, Porto, Buenos Aires, Caracas. Bien qu’étant des villes différentes les unes des autres, ces 4 villes ont un point commun : elles sont jumelées à Vigo. Vigo, dont l’âme galicienne est représentée au sein du club de la ville par Iago Aspas. Formé au club et véritable chouchou des supporters, il tentera une nouvelle fois cette saison de porter le club sur ses épaules. Jusqu’aux portes de l’Europe ?

La saison 2018/2019 s’est soldée par une décevante 17e place pour le Celta, désormais installée entre la 5e et 15e place depuis 2012. 3 entraîneurs en une seule saison. Fran Escriba, le dernier venu, a réussi à maintenir le club en obtenant 16 points lors deux douze dernières journées (4V/4N/4D). Le groupe a eu l’air d’accrocher au message du coach, ainsi qu’au système tactique. Dans un système moins utilisé à l’échelle Européenne ces dernières années, il a réussi à mettre dans les bonnes conditions les joueurs clés de l’effectif. Le 4-2-2-2 ou 4-4-2 double pivot permet plusieurs choses : s’appuyer sur les latéraux Hugo Mallo et Olaza, vrais joueurs à surveiller. Mais surtout, ce double pivot Lobotka/Yokuslu, complémentaires et surtout merveilleux joueurs de footballs, à l’aise dans tous les domaines. Enfin, Iago Aspas et Santi Mina devant, dans un système qui fait briller le premier, qui s’appuie sur le second pour créer des décalages, jouer dans les petits espaces.

Iago Aspas, qui survole le championnat Espagnol depuis 2015, est la figure de proue du club. Plusieurs fois meilleur buteur Espagnol de Liga, il semble en bonne voie pour finir sa carrière à Vigo. Ses expériences hors Galice s’étant mal passées, il paraît vouloir rester dans sa région natale, ou les supporters pensent que c’est un joueur de classe mondiale. Il est accompagné par Mina, Sisto (malgré une saison dernière compliquée), mais aussi Rafinha (ex Inter-Barcelone), Suarez (ex Arsenal-Barcelone), de vrais manieurs de ballons.

Mercato réussi, effectif étoffé.

Arrivé du Barca cet été, Denis Suarez va devoir faire oublier sa dernière saison quasi blanche. (Photo: Eurosport)

Ces deux derniers, arrivés cet été, font partie d’un recrutement réussi et réfléchi. Plusieurs joueurs vieillissants et/ou moyens ont fait leurs valises : Roncaglia, Jozabed, Boudebouz, Cabral. Seul un titulaire majeur est parti, le buteur Uruguayen Maxi Gomez, à Valence pour 14,5M d’€. L’ossature est donc restée la même, en s’améliorant tout de même : le défenseur central ghanéen Aidoo arrive d’Anderlecht contre 8M d’€, Pape Cheuck Diop signe son retour au club pour offrir une solution supplémentaire au milieu. Et donc, Rafinha et Suarez, venus occuper les ailes du 4-4-2 de Fran Escriba.

L’objectif du club pour cette saison est clair : faire mieux que la saison dernière. Mais, lorsque l’on regarde le onze de départ, on se dit que rêver d’un peu plus n’est pas irréaliste : Ruben Blanco-Hugo Mallo, Joseph Aidoo-Nestor Araujo (ou Jorge Saenz)- Lucas Olaza, puis les deux milieux de terrain Yokuslu-Lobotka (avec Pape Cheick Diop et surtout Fran Beltran, véritable milieu de terrain à l’ADN espagnol). Enfin, sur les ailes, Rafinha-Suarez, avec l’option Pione Sisto, et la petite pépite Brais Mendez que les supporters aiment beaucoup. Et enfin, Iago Aspas-Santi-Mina, devant Gabriel Fernandez et Claudio Beauvue (?), ce dernier qui devrai d’ailleurs ne jouer que des bouts de matchs.

Et les premiers résultats du club sentent bons : 4 points en 3 matchs, en jouant Séville, le Real Madrid et Valence. Ces quelques matchs, ainsi que les matchs de prépa, ont permis de voir plusieurs choses : sur le plan offensif, l’animation entre les 4 de devants semble se faire peu à peu, et offre des perspectives intéressantes. Derrière, Joseph Aidoo semble être une bonne pioche, et surtout, la tactique semble être bien en place. Ce Celta, dans cette tactique bien équilibrée, risque d’être un poison à jouer.

Chaque championnat, chaque année, possède son équipe surprise. Et, au vu de tout ce qui a été dit plus haut, tout indique que ce pourrait être le Celta. Serai-ce donc une surprise ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :