Bundesliga Foot Liga BBVA Ligue 1 Premier League Série A

Les plus beaux, les plus moches, les maillots à retenir de 2019/2020.

James Webb. Ce nom ne vous dit rien, et c’est normal. Mais vous connaissez son oeuvre: les maillots d’Arsenal. Chargé du design des « kits » Arsenal chez Adidas, ses créations ont beaucoup fait parler cet été. D’autres maillots ont plus, certains ont été décriés, tandis qu’une flopée a divisé. Des tops 8, des flops 3, et un maillot qui vaut le détour. Retour sur cette collection 2019/2020, entre hommages aux maillots du passé, tentatives futuristes et classiques, noir et blanc au fluo, des cinq championnats majeurs.

Ligue 1 Conforama : Du très bon… au moins bon… à Monaco et Bordeaux.

Les grands clubs de Ligue 1 ont bien travaillé cette saison sur les maillots. Paris, Lille, l’OL, l’OM, ont sortis de jolies collections. Maillot classiques légèrement rayés pour les olympiques, Paris X Jordan, et travail autour de l’écusson pour le LOSC.

New Balance se situe aussi sur les maillots du FC Nantes, qui aborde un joli maillot domicile rayé, comme Angers et ses couleurs dorées. Les couleurs rouges et noires des maillots de l’OGCN et de Nîmes sont aussi à souligner.

En revanche, il y eu aussi des flops: les collections complètes de Monaco (et particulièrement les losanges), de Bordeaux (le sponsor Bistro Régent est indigeste au possible), et le Strasbourg domicile n’est pas particulièrement réussi.

L’un des maillots les plus travaillés, tout en restant brouillon. Dégradé (?).

Serie A : Entre équipementiers classiques et tradition Italienne.

Entre Adidas avec la Juve et ce nouveau design, et Nike avec Rome et l’Inter, les grandes compagnies ont pris quelques risques avec ces maillots réussis.

Mais les équipementiers Italiens ne sont pas en restes: design simples, classiques, couleurs sobres, sponsors assez rares. L’Atalanta et son maillot extérieur, les maillots blancs de Parma, du Genoa et de l’Hellas Vérone, et le classique rouge du Torino naviguent entre classique, vintage et modernité.

Les loupés sont tout aussi forts du côté du Calcio: les designs du 3e maillot de Lecce, de l’extérieur de la Samp nous replongent directement en 2006, et la couleur kaki du 3e maillot de Brescia ne remporte que peu d’adhérents.

Récemment annoncé, le 3e maillot de l’Inter a fait le buzz en raison de la présence du Nike classic, mais possède son lot de détracteurs à cause du sponsor Pirelli et de ses couleurs qui dénaturent le maillot. Pneu.

Liga : Barca, grand absent, Valladolid belle surprise.

« Et le blanc l’emportera ». Désolé Noir Désir, mais en Liga, c’est le blanc qui est aimé. Le Real, l’Atlético, Bilbao, Valence et Valladolid arborent tous du blanc en majorité sur ces maillots qui possèdent chacun un style différent pour un final très souvent épuré.

Le blanc, on le voit aussi sur le joli maillot de Séville. Les maillots extérieurs de Valladolid et de l’Atlético sont quant à eux un peu plus sombres, avec des teintes violettes et noires.

Du côté des loupés, on retrouve la Real Sociedad qui a tenté une retour en arrière avec ces carreaux verts. Carreaux qu’on retrouve aussi du côté du maillot third du Betis, pour un résultat franchement pas brillant. Enfin, le maillot domicile d’Eibar n’est tout simplement pas assez travaillé, comme une coupe sans contours.

Inspiré des quartiers de la ville Blaugrana, le maillot domicile du Barca a fait couler beaucoup d’encre, en pour cause, avec ces carreaux inédits. Barrio.

Premier League: Adidas champion d’Angleterre.

En plaçant 5 maillots dans ce top, Adidas apparaît en très grande forme. Les 3 maillots d’Arsenal et de Manchester United sont des réussites, tous comme les deux de Sheffield. L’extérieur d’Arsenal est d’ailleurs le plus vendu au pays du « kick and rush ».

De leurs côtés, les maillots blancs classiques de Chelsea et de West Ham, tous deux accompagnés de beaux liserés et cols, font le boulot. Tout comme les bandes habituelles sublimées par Umbro pour Bournemouth.

3 maillots thirds, 3 maillots loupés. Tottenham, Manchester City et Liverpool, 3 villes différentes, 3 équipementiers différents, 3 maillots loupés. 6 couleurs, 3 tentatives différentes, 3 maillots loupés. Et c’est pas le Nike Classic qui nous fera aimer cette imposture. Rien à rajouter.

Plusieurs tentatives osées en Premier League, notamment le domicile de Chelsea, mais on a choisi de retenir l’extérieur de Leicester et ses teintes roses. Classy.

Bundesliga: Bayern, champion en titres, champion des maillots.

Le Bayern fait partie des rares équipes de ce top à avoir deux maillots. Les maillots de la marque à trois bandes font preuve de sobriété, tout en ayant cette touche de punch qui fait la différence. De même pour Francfort et leurs maillots domiciles et extérieurs, équipés par Nike pour un joli résultat entre blanc, rouge et noir.

Les risques pris sur les maillots extérieur d’Augsbourg et le domicile du Borussia Mochengladbach sont payants. Le blanc du maillot extérieur de Schalke, équipé par Umbro, avec de belles manches, et celui du domicile de Leipzig, ne sont pas en reste pour autant.

Cologne… ont-ils tentés d’imiter une fréquence cardiaque? En tout cas, cette fois-ci le risque n’est pas payant.Le maillot du Hertha, déjà pas forcément beau de base, doit sa place dans le top à son sponsor ventral, qui le met pas du tout en valeur. Sponsor ventral qui mets aussi à défaut Third de Fribourg, pas aidé par cette couleur violette.

Le maillot Third du Borussia, accueilli par beaucoup comme une réussite, est cependant peut être un peu brut, sans transition aucune entre les deux parties du maillot. Pokal.

Evidemment, ce classement reste subjectif, les goûts et les couleurs tout ça tout ça. Mais on a essayé d’être le plus élargi possible, en ce qui concerne les goûts de chacun, afin de proposer des maillots de style et couleurs différents. Merci aux copains de chez @Footpack, dont toutes les images proviennent de chez eux, et qui réalisent un formidable travail sur les équipements de foot.
Enfin, en termes comptables, Nike possèdent 11 maillots dans les tops de ce classement, Puma 4, Umbro 3, tout comme New Balance. Adidas sort grand vainqueur, avec pas moins de 12 maillots. Nike et Adidas, les deux mastodontes, justifient leurs statuts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :