Bundesliga Foot

Le Tour d’Europe du CCS : Bundesliga (5ème journée)

Après un week-end précédent particulièrement riche en opposition de prestige, la Bundesliga a fait plus sobre pour cette cinquième journée. La faute au grand retour des coupes européennes où les représentants Allemands ont rendu une copie mitigée (3 victoires, 1 nul, 3 défaites). Bilan, Leipzig (3-0) et le Bayern (4-0) sont en confiance alors que Dortmund marque un nouveau coup d'arrêt à Francfort (2-2) et voit Schalke et M'Gladbach revenir à hauteur. Tour d'horizon made in Deutschland.

Après un week-end précédent particulièrement riche en opposition de prestige, la Bundesliga a fait plus sobre pour cette cinquième journée. La faute au grand retour des coupes européennes où les représentants Allemands ont rendu une copie mitigée (3 victoires, 1 nul, 3 défaites). Bilan, Leipzig (3-0) et le Bayern (4-0) sont en confiance alors que Dortmund marque un nouveau coup d’arrêt à Francfort (2-2) et voit Schalke et M’Gladbach revenir à hauteur. Tour d’horizon made in Deutschland.

Le focus du Week-end : Eintracht Francfort – Borussia Dortmund (2-2)

Seule affiche du week-end entre deux équipes concernées par la Coupe d’Europe, Francfort recevait dimanche un Borussia en position de dauphin. Une opposition entre deux équipes aux dynamiques bien différentes. Si Dortmund, facile vainqueur de Leverkusen le samedi précédent (4-0), a bien géré le choc face au FC Barcelone en Ligue des Champions, pouvant même nourrir quelques regrets (0-0 au Signal Iduna Park). L’Eintracht, lui, est en plein doute. Après une défaite en championnat face à Augsbourg (2-1), les Aigles se sont lourdement inclinés face à Arsenal pour le compte de la première journée d’Europa League (0-3). Des tendances d’ailleurs visibles au coup d’envoi. Lucien Favre privilégiant la stabilité et alignant exactement la même équipe que celle de mardi soir. Adi Hütter doit lui composer avec la fatigue (48h de récupération en moins que le BVB) et effectue 4 changements par rapport au match de jeudi (Paciência, Durm, Fernandes et Touré).

Ce sentiment se confirme dès l’entame de match, puisque ce sont les Borussens qui ouvrent le score dès la 10ème minute. Suite à une récupération de balle au milieu de terrain, Jadon Sancho décale Hakimi côté droit, le centre en retrait de ce dernier trouve l’ailier anglais dont la frappe est repoussée en deux temps par Kévin Trapp. Le danger n’est pour autant pas éloigné et trop apathiques, les coéquipiers du gardien international allemand laissent Thorgan Hazard, côté gauche, centrer pour Witsel qui place un plat du pied dans le petit filet opposé (0-1). Dominé et KO mentalement, Francfort va pourtant trouver les ressources pour revenir dans le match. Et c’est par l’intermédiaire de deux de ses recrues estivales, que l’Eintracht recolle avant la mi-temps. Arrivé en provenance des Young Boys de Berne, le milieu de terrain Djibril Sow, suite à un mouvement rapide côté droit, part à la limite du hors-jeu, son centre trouve André Silva au point de pénalty. Transfuge du Milan AC (en échange d’Ante Rebic), l’international portugais ouvre son compteur but sous ses nouvelles couleurs en fusillant, avec l’aide du poteau, Roman Bürki (1-1, 43ème). Score de parité à la pause.

Le retour des vestiaires se fait sur un rythme très intense et coup sur coup les deux équipes ont l’occasion de doubler la mise. C’est d’abord Francfort qui passe un frisson aux 50 000 spectateurs de la Commerzbank Arena. Djibril Sow est de nouveau à la manœuvre mais c’est de la gauche qu’il délivre cette fois un centre presque salvateur pour Erik Durm. Le champion du monde 2014 et ancien de la maison Dortmund tente une reprise de volée au second poteau, mais sa frappe croisée s’écrase dans les pieds d’un Raphaël Guerreiro bien placé (46ème). Sur le contre qui s’ensuit Thorgan Hazard trouve Paco Alcacer en position de pivot à 35 mètres du but adverse, l’Espagnol amorce alors un mouvement avec Marco Reus qui décale dans la surface Jadon Sancho. L’Anglais fait face à Trapp mais l’ancien parisien est encore une fois à la parade (47ème). C’est finalement à la 66ème minute que le match prend un nouveau tournant. Guerreiro tente sa chance sur un coup franc très bien placé axe droit à 18 mètres. Sa frappe légèrement enroulée est repoussée par Trapp sur.. Witsel qui profite d’une nouvelle absence des défenseurs locaux. L’extérieur du pied du Belge trouve au deuxième poteau Sancho qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (1-2). Dès lors on se dit que le match est plié. Mais poussé par ses supporters, l’Eintracht tente le tout pour le tout. Le Borussia recule et sur un centre lointain de l’ancien Monégasque Touré, André Silva est proche d’inscrire un doublé, sa tête n’accroche cependant pas le cadre (81ème). Partie remise pour les coéquipiers du Portugais qui concrétisent par la suite leur domination. Ainsi, à la fin du temps réglementaire, Djibrill Sow décale l’entrant Thimothy Chandler côté droit, le centre de l’américain est trop fuyant au deuxième poteau mais Martin Hinteregger surgit et remise immédiatement sur un autre remplaçant, Kamada. La frappe du Japonais est déviée dans son propre but par Delaney, permettant aux locaux de décrocher le point du match nul (2-2, 88ème).

Encore une fois dominateur, Dortmund lâche deux points importants dans la course au titre. Bien qu’étant toujours au contact du Bayern ou de Leipzig au classement, les Borussens ne peuvent se permettre une telle contre performance avec un calendrier démentiel sur les semaines à venir et ce à tous les niveaux (M’Gladbach x2, Inter x2, Wolfsburg, Schalke, Bayern, Barça). Francfort se rassure quelque peu en accrochant un point salvateur après une série de défaite.

Le fait important de la semaine : Leipzig et le Bayern déroulent

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Profitant du nul entre le RB et le Rekordmeister dans le choc du week-end dernier (1-1), Dortmund était sorti grand vainqueur en retrouvant la deuxième place. Mais son nul à Francfort a inversé la tendance cette semaine. En effet, la veille, le Bayern et Leipzig ont déroulé. Le premier sous l’impulsion d’un Robert Lewandowski toujours aussi inarrêtable et auteur d’un nouveau doublé (10 buts sur les 6 derniers matchs). Il a été aidé dans sa tâche par une décision arbitrale polémique permettant à Coutinho, sur pénalty, d’inscrire son premier but sous les couleurs bavaroises. Autre recrue de l’été, Ivan Perisic, en a profiter pour inscrire son deuxième but personnel. Bilan, une victoire 4-0 face au promu Cologne qui éprouve de grandes difficultés en ce début de saison (16ème place et 3 points au classement).

Arrivé lors du dernier jour du mercato, marius Wolf se distingue déjà avec le Hertha BSC (Photo : DFB)

Pour les Roten Bullen, la tâche n’a pas été plus difficile à Brême face au Werder. Ces derniers privés de nombreux titulaires n’ont pas fait le poids face à Christopher Nkunku et sa bande. Auteur d’une passe décisive (une offrande délicieuse pour Willi Orban sur corner), l’ancien parisien a permis aux siens de garder la tête du championnat grâce à ce succès 3-0 alors que le RB a fini le match à 10 contre 11 suite à l’expulsion de Konrad Laimer. Deux victoires qui confirment par ailleurs les bons débuts effectués en Champion’s League dans la semaine : Leipzig au Benfica (1-2) et le Bayern face à l’Olympiakos (3-0). Pour le reste, le Hertha lance enfin sa saison en prenant pour la première fois les 3 points, à domicile, mais dans la douleur face à Paderborn (2-1). Dominé toute la partie, les joueurs de la capitale s’en sont remis à des réalisations de Dilrosun et Wolf mais surtout à un Rune Jarstein impérial dans ses cages. Ce dernier préserve un succès précieux qui permet à Die Alte Däme de remonter au classement (15ème) et de laisser la place de lanterne rouge à son adversaire du week-end. Autre remontée au classement, celle de Leverkusen qui retrouve la confiance après deux défaites de suite (Dortmund et Lokomotiv Moscou) face à l’autre club de la capitale, Union Berlin. Une victoire 2-0 et le Bayer se retrouve à égalité à la 3ème place avec Dortmund, Fribourg, Schalke et M’Gladbach. Ces deux derniers se sont imposés vendredi et samedi avec l’aide précieuse d’anciens de la Ligue 1.

Le(s) MVP de la journée : Deux anciens de Ligue 1 décisifs

Marcus Thuram peut célébrer son doublé, il vient d’offrir les 3 points à Mönchengladbach (Photo : Lukas Schulze)

Ils sont deux à mettre en valeur cette semaine. Car l’un comme l’autre ont joué un rôle déterminant dans la victoire de leurs clubs respectifs. Amine Harit tout d’abord, l’ancien nantais en conflit ouvert avec sa direction la saison passée à retrouver son football durant l’intersaison. Pour preuve, une très belle prestation dimanche dernier à Paderborn (2 buts), qu’il a renouvelé vendredi soir pour venir à bout de Mayence avec une implication totale (1 but et 1 passe décisive) dans un succès 2 à 1. Son comparse Marcus Thuram n’est pas en reste. Arrivé à Mönchengladbach durant le mercato estival en provenance de Guingamp, le natif de Parme a enfin lancé sa saison après des débuts jusque là, timides. Titulaire par intermittence et faisant face à la concurrence d’Embolo et Plea (en attendant le retour de Stindl), l’international espoir s’est distingué en offrant les trois points à son équipe dans un match piège face à Düsseldorf (2-1). Entré à la 67ème alors que le score était de 1-0 en faveur du Fortuna, l’ancien sochalien a ouvert son compteur but en Bundesliga et s’est payé le luxe de s’offrir un doublé. Deux buts synonymes de bonne opération au classement puisque M’Gladbach comme Schalke reviennent à hauteur du Borussia Dortmund avec 10 points.

Résultat et classement : Embouteillage pour le podium et Paderborn nouvelle lanterne rouge

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :