Articles NBA Basket

Preview NBA : Indiana Pacers, les avis de la rédac’ basket

La NBA reprend ses droits dans la nuit du 22 Octobre avec un opening night très alléchant. D’ici là, le CCS vous proposera chaque jour les avis de la rédaction basket sur chacune des équipes pour vous permettre d’être armé au soir de la reprise. Sixième équipe aujourd’hui : les Pacers d’Indiana.

Les Pacers vus par Titouan

Avec bon nombre de mouvement en haut de la conférence Est, les Pacers n’ont pas dérogés à la règle . Si Victor Oladipo ne devrait pas revenir sur les parquets avant Décembre, Indiana est allé chercher un profil idéal pour le remplacer puis le suppléer : Malcolm Brogdon. L’ancien rookie de l’année, excellent en lieutenant de Giannis l’an dernier à Milwaukee, est prêt à se fondre dans le collectif bien huilé de la franchise d’Indianapolis. La paire Sabonis/Turner sera de nouveau de la partie sous le cercle. En revanche, l’aile va se dégarnir avec les départs de Bogdanovic et Young, qui apportés du scoring et un peu de défense. Notons aussi le départ des meneurs Joseph et Collison. T.J McConnell arrive pour jouer en doublure de Brogdon, mais la rotation semble faiblarde. TJ Leaf, Jeremy Lamb, ou le rookie Joa Bitadze, cela fait bon nombre de points d’interrogation présents dans la rotation, sans compter le retour progressif de Oladipo. Cependant, le quatuor Brogdon-Oladipo-Sabonis-Turner est alléchant, et la conférence Est, abordable. L’équipe devrait encore une fois jouer les PO.

6eme à l’est : 45-37

Classement Conférence EST : 1. 2. 3. Boston 4. 5. Brooklyn 6. Indiana 7. 8. Atlanta 9. 10. Detroit 11. Chicago 12. 13. Cleveland 14. 15. Charlotte

Les Pacers vus par Alex

Étonnement haut dans la hiérarchie à l’Est l’an passé et le tout sans sa star Victor Oladipo, les Pacers ont fière allure et peuvent désormais continuer sur leur lancée et prétendre à une place dans le Top5 de la conférence. Si les Pacers ont vu partir deux joueurs majeurs en la personne de Thaddeus Young et de Bojan Bogdanovic, la franchise de l’Indiana a su attirer le prometteur rookie Bitadze ainsi que deux arrières confirmés et fort d’une excellente saison l’année dernière : Malcolm Brogdon et TJ Warren. A l’image de Denver à l’Ouest le roster des Pacers est très homogène, en effet, tout le monde peut apporter sa pierre à l’édifice avec une base arrière adroite à longue distance (Brogdon, Lamb, Oladipo, Warren, McDermott) et du beau monde à l’intérieur (Turner, Sabonis et Bitadze), ce qui me pousse à croire que cette franchise pourrait étonner cette saison à l’Est et pourquoi pas viser un podium si le début de saison est réussi (en attendant le retour en forme d’Oladipo). Finalement, le seul manque se trouve au poste 4, orphelin de Thaddeus Young, où Indiana devra compter sur TJ Leaf.

3eme à l’est : 50-32

Classement Conférence EST : 1. 2. 3. Indiana 4. Brooklyn 5. Boston 6. 7. 8. Detroit 9. Atlanta 10. 11. Chicago 12. 13. Charlotte 14. 15. Cleveland

Les Pacers vus par Ben

Les Pacers poursuivront-ils leur belle aventure ? Lorsque Paul George quitte la franchise en 2017, peu d’analystes voyez Indiana jouer le rôle de perturbateur à l’Est, et pourtant. Emmenés par un Victor Oladipo enfin au niveau auquel on l’attendait, les Pacers ont réussi à terminer 5ème de la Conférence Est les deux dernières saisons. La blessure du franchise player a contraint Indiana à revoir ses objectifs à la baisse en Playoffs, sorti par les Celtics au premier tour. L’été fut agité avec le départ de plusieurs piliers de l’équipe : le sniper stratège Bojan Bogdanovic rejoint le Jazz, Cory Joseph part du côté de Sacramento, Thad Young s’envole vers les Bulls et Darren Collison s’en va vers les témoins de Jéhovah. C’est avec le départ de ces quatre pièces essentielles que Nate McMillan va devoir composer cette saison. Les Pacers étaient bien obligés de se montrer actifs sur le marché des free agents et on peut dire qu’ils ont bien géré leurs affaires. Malcolm Brogdon arrive des Bucks pour endosser le rôle de meneur titulaire même si pour cela, Indiana a dû lâcher trois tours de draft. T.J. Warren de Phoenix, Jeremy Lamb de Charlotte et T.J. McConnell de Phila viennent aussi renforcer l’effectif. Les deux premiers apporteront du scoring alors que le dernier vient renforcer le banc au poste 1. Du côté de la draft, les Pacers ont jeté leur dévolu sur le pivot géorgien Goga Bitadze. Ce choix a interrogé beaucoup de spécialistes, mais sa palette offensive et son physique de frigo pourront aider Indiana dans la rotation intérieure.

Si le recrutement a permis de rajeunir l’effectif et peut être jugé comme astucieux pour les Pacers, plusieurs interrogations persistent autour de cette équipe. Au premier rang : le banc. Les postes 3 et 4 semblent très légers à l’approche de la saison régulière. La perte d’expérience sur le marché de l’été sera sûrement préjudiciable dans les matchs clés et la blessure d’Oladipo pourrait, elle aussi, handicaper le début de saison d’Indiana. Attention à la rotation pour les Pacers, même si on sait que McMillan est un coach capable de faire ressortir le meilleur chez ses joueurs.

5ème à l’est : 46-36

Classement Conférence EST : 1. 2. 3. 4. Boston 5. Indiana 6. Brooklyn 7. 8. Detroit 9. 10. Atlanta 11. Chicago 12. 13. 14. Cleveland 15. Charlotte

Les Pacers vus par Olive

Indiana va-t-elle réussir à rester sur sa lancée des deux dernières saisons avec une accession en Playoffs ? Peuvent-ils passer un cap et se hisser sur le podium de l’Est ? Deux facteurs pour répondre à ces questions : la revue d’effectif de cet été et l’état de forme de Victor Oladipo. En effet, les Pacers ont chamboulé pas mal leur équipe. Thaddeus Young parti à Chicago, Bojan Bogdanovic parti à Utah et Cory joseph parti à Sacto. Des joueurs très précieux dans la réussite de l’équipe ces deux dernières saisons. La perte de Tyreke Evans suspendu pour deux ans, et vous avez une grande partie de l’effectif à renouveler. Le board a plutôt bien travaillé dans ce sens. TJ Warren arrive en provenance de Phoenix. Jeremy Lamb sur le poste 2 débarque des Hornets de Charlotte. Mais aussi, TJ McConell en back-up meneur. Et surtout, Indiana a décidé de miser sur Malcom Brogdon, un joueur polyvalent, complet et doté d’un très bon QI basket dont l’association avec Oladipo peut être très intéressante.

Voilà le deuxième point, l’état de santé de Victor Oladipo et la gestion de Nate McMillan au cours de la saison. Indéniable franchise Player, sa présence est plus qu’importante pour cette équipe des Pacers et afin d’éviter toute rechute de blessure la préparation de la saison et la gestion de son temps de jeu seront primordiaux pour voir Victor Oladipo au top de sa forme. Si c’est le cas Indiana peut viser le podium et l’avantage du terrain sinon ils seront sur le même bilan que les deux saisons passées.

6ème à l’est : 44-38

Classement Conférence EST : 1. 2. 3. 4. Brooklyn 5. Boston 6. Indiana 7. Detroit 8. 9. 10. Atlanta 11. Chicago 12. 13. 14. Cleveland 15. Charlotte

(1 commentaire)

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :