Foot

OFFICIEL : Fin de l’aventure lyonnaise pour Sylvinho

(A.M)

L’ère Sylvinho n’aura finalement pas été l’idylle entrevue début Juillet. Au lendemain du derby perdu, un peu avant 21h, la direction lyonnaise vient d’annoncer par communiqué le licenciement de son entraineur Brésilien.

On le savait, cette semaine était primordiale quant à l’avenir de l’ancien latéral du Barça. Avec un match de Ligue des Champions et le derby en clôture de la 9ème journée de ligue 1, deux victoires et de nouvelles ambitions dans le jeu étaient attendues. Or, malgré une belle combativité et trois points arrachés contre le cours du jeu à Leipzig, aucun progrès n’a vu le jour et le navire lyonnais a sombré dans un triste derby perdu dans les derniers instants.

Un entraineur ambitieux, mais incapable de concrétiser ses idées

Malgré la personnalité attachante affichée par Sylvinho, et son indéniable motivation, il est impossible de ne pas lui accorder une grande part des mauvais résultats lyonnais. Avec 9 points pris en 9 journées, les gones font leur pire début de saison depuis 1995. Mais au-delà des chiffres, c’est le décalage entre les ambitions affichées dès l’arrivée du brésilien, et le visage montré par l’équipe sur le terrain qui a choqué. En effet, exit le contrôle de la possession et le contre-pressing annoncé dès Juillet. Dans aucun match, il a été possible de voir une équipe dominante avec un bloc haut et compact permettant de presser l’adversaire à la perte. Plusieurs choix de Sylvinho peuvent ainsi être pointés du doigt, comme celui de demander un positionnement strictement défensif aux latéraux, rendant très difficile le contrôle du ballon en phase offensive. Mais aussi, l’installation de Lucas Tousart en tant de meneur de jeu en retrait, alors que Juninho avait, dès son arrivée, pointé l’incapacité du joueur à remplir cette tâche. De plus, les changements incessants de système n’ont fait que démontrer le manque d’idée de l’entraineur, puisqu’aucun de ceux-ci n’entrainait de réel changement dans l’animation.

Un manque de prise de risque indéniable chez les joueurs

Toutefois, le naufrage ne peut évidemment pas lui être entièrement attribué et le changement d’entraineur ne suffira certainement pas à répondre à tous les maux des lyonnais. Recruter un nouveau technicien ayant une solide expérience du haut niveau en tant que numéro 1 semble primordial. Mais il sera également nécessaire que les joueurs se montrent beaucoup moins frileux sur le terrain. Le derby en a été l’illustration parfaite, avec des redoublements de passes incessants entre les cinq défenseurs et une incapacité à trouver les joueurs à l’intérieur. Les joueurs lyonnais doivent prendre leurs responsabilités sur le terrain et prendre beaucoup plus de risques, notamment les centraux et milieux qui doivent apporter la verticalité qui manque à cette équipe. Ainsi, si la saison est encore longue, il est bien-sûr encore possible pour les gones de se rattraper. Pour l’instant, c’est Gerard Baticle qui assurera l’intérim en compagnie de Juninho. Mais on imagine mal Jean-Michel Aulas s’en tenir à cette situation, et il doit déjà s’activer en coulisses pour faire venir un nouveau numéro un avant la reprise du championnat.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :