Articles NBA Basket

Preview NBA : Minnesota Timberwolves, les avis de la rédac’ basket

La NBA reprend ses droits dans la nuit du 22 Octobre avec un opening night très alléchant. D’ici là, le CCS vous proposera chaque jour les avis de la rédaction basket sur chacune des équipes pour vous permettre d’être armé au soir de la reprise. Dix-huitième équipe aujourd’hui : les Wolves de Minnesota.

Les Wolves vus par Titouan

Depuis une dizaine d’année, les T-Wolves s’appuie sur des jeunes joueurs, qui doivent emmener l’équipe vers les sommets. Mais depuis 10 ans, tout ça ne décolle pas. Désormais, depuis la saison passé, c’est la paire Wiggins-Towns qui a définitivement les clés du camion. Wiggins, le « nouveau LeBron  » annonce au moment de sa draft marque clairement le pas, et sera au mieux du calibre All Star. Towns, lui, est impressionnant statistiquement mais, pour le moment, ne fait pas gagner son équipe. L’été a été mouvementé, et les lignes arrières ont notamment perdu Derrick Rose et Tyus Jones, laissant la rotation derrière Jeff Teague assez faible. Le poste 2 sera assuré par 3 nouveaux joueurs, dont 2 rookie. Jarrett Culver devrait donc avoir beaucoup de temps de jeux. Avec Jordan Bell notamment la raquette c’est renforcé, mais l’ensemble manque d’épaisseur, et, de mon avis, de cohérence. Certes le talent de Towns peut faire très mal, mais dans une conférence ouest si forte, l’effectif ne semble pas assez profond et talentueux pour jouer les playoffs. La lutte en fin de tableau sera également dur, et si des équipes surprennent, la descente aux enfers pourraient attendre les Wolves.

13ème à l’ouest : 30-52

Classement Conférence OUEST : 1. LAC 2. 3. Golden State 4. Lakers 5. Denver 6. Houston 7. 8. 9. 10. Dallas 11. 12. 13. Minnesota 14. 15. Memphis

Les Wolves vus par Alex

Franchise en plein essor il y a maintenant deux saisons, les Wolves ont payé successivement l’échec Jimmy Butler, la déception Andrew Wiggins et l’incapacité de Karl Anthony Towns à porter cette équipe. La franchise s’engage donc désormais dans un nouveau cycle avec un gros remue-ménage cet été. Noah Vonley et Jordan Bell sont venus renforcer la raquette après les départs de Saric et Taj Gibson, tandis que Shabazz Napier et le rookie Jarrett Culver (6ème choix de la draft) sont arrivés pour apporter des alternatives sur les postes 1-2. Derrick Rose, Anthony Tolliver, Tyus Jones et Jerryd Bayless ont quant à eux fait leurs valises. Sur le papier, le cinq de départ n’est pas inintéressant avec Jeff Teague, Joshh Okogie, Andrew Wiggins, Noah Vonley et KAT avec un Jarrett Culver en 6ème homme, mais qui prendra le relai au scoring une fois KAT sorti du terrain ? Beaucoup d’interrogations dans cette franchise avec une dynamique plutôt négative d’une équipe en plein boom il y a deux ans forcée de tout recommencer aujourd’hui. D’autant que le jeune coach Saunders (33 ans) devra gérer un groupe assez instable avec notamment un Andrew Wiggins qui se verrait bien ailleurs. Vous l’avez compris, de nombreux scénarios peuvent se dessiner du côté de Minnesota qui se révèle comme une équation avec beaucoup (trop) d’inconnues.

13ème à l’ouest : 30-52

Classement Conférence OUEST : 1. Houston 2. LAC 3. Golden State 4. Lakers 5. 6. Denver 7. 8. 9. 10. Dallas 11. 12. 13. Minnesota 14. 15. Memphis

Les Wolves vus par Ben

Les Wolves recherchent encore et toujours une nouvelle inspiration… La saison 2018-2019 fût terriblement laborieuse et pour cause… Le fiasco Butler amorçait une désillusion bien plus profonde, une désillusion structurelle vis-à-vis du projet « Bulls 2012 2.0 ». Dès l’hiver, les dirigeants de Minnesota ont tiré la sonnette d’alarme en virant Tim Thibodeau et en engageant le fils du défunt propriétaire, Ryan Saunders. Malgré un Karl Anthony-Towns inarrêtable, les Wolves échouent à une bien triste 11ème place avec seulement 36 victoires. Alors cet été, le mot d’ordre était : « reset ». Exit les D-Rose, Anthony Tolliver, Taj Gibson ou encore Jared Bayless… Bienvenue à la jeunesse, encore une fois : Noah Vonleh, Jake Layman, Jordan Bell, Shabazz Napier. Une preuve de cette cure de jouvence ? L’envoi de Dario Saric qui n’a jamais su s’intégrer au collectif aux Suns pour monter dans la lottery de la Draft. En 6ème position, les Wolves sélectionnent Jarrett Culver. Personnellement, je trouve chez ce joueur un potentiel très intéressant. Excellent défenseur et capable de grosses productions offensives, il a réussi à hisser son équipe des Red Raiders de Texas Tech en finale universitaire. Avec du pif, Minnesota réussi à signer le pivot Naz Reid de LSU non drafté. Un freshman très athlétique avec une énergie étonnante. Bilan des opérations : un nouveau visage pour profiter et essayer de mettre en valeur le talent incontestable de KAT.

S’il y a du talent dans cette équipe, certains postes clés comme celui de meneur ou d’ailier fort sont beaucoup trop juste pour espérer jouer les PO cette année encore. L’énigme Andrew Wiggins devra conjurer le sort rapidement et continuer sur son honnête fin de saison dernière. Attention les Wolves, il faudra être convaincant cette année pour ne pas donner des envies d’ailleurs à Karl Anthony-Towns.

13ème à l’ouest : 31/51

Classement Conférence OUEST : 1. 2. Denver 3. LAC 4. Golden State 5. Houston 6. Lakers 7. 8. 9. 10. Dallas 11. 12. 13. Minnesota 14. 15. Memphis

Les Wolves vus par Clem

Après une saison (une nouvelle fois) décevante malgré les progrès évidents de Karl-Anthony Towns sur son footwork défensif par exemple, les Wolves sont à la croisée des chemins. Certains événements ont mis en lumière la franchise comme les 50pts de D.Rose ou la nomination de Ryan Saunders, fils du défunt Flip, reconnu comme l’homme qui a poli le diamant Kevin Garnett. Sur le parquet, ça n’était pas glorieux. La sélection de tirs de Wiggins pose toujours autant question, tout comme le véritable apport des très bien payés Dieng et Teague. L’effectif balance entre talent individuel et qualités collectives douteuses. L’apport du rookie Jarrett Culver peut être immédiat au vue de ces qualités défensives et au shooting (voire par séquences en playmaking). Ceci dit, le banc semble bien trop léger pour espérer quoi que ce soit, il faudrait que le duo Culver-Okogie prenne une dimension supplémentaire par rapport à leurs attentes. Miser une place en playoffs sur une paire aussi jeune ? Trop peu pour eux.

13ème à l’ouest : 35-47

Classement Conférence OUEST : 1. 2. Lakers 3. Warriors 4. Clippers 5. Nuggets 6. Rockets 7. 8-. 9- Mavericks 10. 11. 12- Grizzlies 13- Wolves 14. 15.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :