Café Crème Sport

Preview NBA : New Orleans Pelicans, les avis de la rédac’ basket

La NBA reprend ses droits dans la nuit du 22 Octobre avec un opening night très alléchant. D’ici là, le CCS vous proposera chaque jour les avis de la rédaction basket sur chacune des équipes pour vous permettre d’être armé au soir de la reprise. Dix-neuvième équipe aujourd’hui : les Pelicans de la Nouvelle-Orléans.

Les Pels vus par Alex

Les Pelicans ont été au cœur de la saga de l’été avec le trade d’Anthony Davis à Los Angeles qui a mis longtemps à se dessiner. Intransigeant dans les conditions de départ de sa star, New Orleans a finalement accepté un deal avec les Lakers avec les arrivées de Lonzo Ball, Brandon Ingram, Josh Hart et le 4ème pick de la draft 2019. Une belle base pour se reconstruire mais le véritable hold up a eu lieu le soir de la lottery où les Pels ont récolté le gros lot avec le choix numéro 1 de la draft 2019.

Sans surprise New Orleans a jeté son dévolu sur le phénomène Zion Williamson annoncé comme une future superstar de la grande ligue. Mais l’été ne s’arrête pas là puisque la franchise attire également Jaxson Hayes des Longhorns du Texas en 8ème position de la draft. Face à cet afflux de jeunesse, les Pels ont ensuite décidé d’encadrer tout ce petit monde avec des joueurs d’expérience à l’image de JJ Reddick et Derrick Favors, et on obtient un roster bien complet qui peut d’ores et déjà prétendre à disputer les PlayOffs à court terme. Pour cette saison, nous serons tout de même prudent puisque le roster est très jeune et n’offre pas encore de grosses garanties, surtout dans la conférence Ouest, mais de belles perspectives sont à venir.

12ème à l’ouest : 38-44

Classement Conférence OUEST : 1. Houston 2. LAC 3. Golden State 4. Lakers 5. 6. Denver 7. 8. 9. 10. Dallas 11. 12. New Orleans 13. Minnesota 14. 15. Memphis

Les Pels vus par Ben

Les Pelicans cultivent le paradoxe : comment se séparer, dans la tourmente, du meilleur joueur de l’histoire de la franchise et pourtant, être l’équipe la plus excitante pour la saison à venir ? Un incroyable revirement de situation qui a pris forme le 14 mai 2019 : le soir de la lottery. Quelques jours avant c’est le GM des Cavs, David Griffin qui rejoint le board des Pels avec sa chance légendaire : les trois first pirck des Cavs en 2011, 2013, 2014, c’est lui. Ainsi, avec 6% de chance, NoLa obtient le premier choix de la draft 2019 qui se transforme sans surprise en l’OVNI : Zion Williamson. Une hype que la NBA n’avait pas connue depuis un certain LeBron James, le handle d’un ancien guard, le corps d’un footballeur américain, une belle vision du jeu et un sourire qui met la grande ligue, déjà, à ses pieds. Dans le même temps, les Pels se séparent d’Anthony Davis et récupère un package plein de potentiel : Lonzo Ball, Brandon Ingram, Josh Hart et le pick 4 de cette même draft qui se transformera en pick 8 dans un échange avec Atlanta. Une draft où les Pels complètent leur renouveau avec le pivot Jaxson Hayes (#8) et l’arrière scoreur très prometteur Nickeil Alexander-Walker (#17). Le projet de New Orleans est alléchant surtout entre les mains d’Alvin Gentry. Tellement alléchant que des vieux briscards ont choisi de le rejoindre comme le sniper JJ Reddick ou l’intérieur Derrick Favors. En conservant Jrue Holiday, les Pels s’assurent d’avoir un patron dans le vestiaire, prêt à tenir cette jeune équipe.

Si l’attention portée sur New Orleans est considérable il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une année 1 avec de très jeunes joueurs, donc patience. Pas de Playoffs pour les Pels dans cette conférence Ouest très relevée. Cette saison tournera autour d’un objectif : retrouver une identité basket avec de nouveaux talents. Attention tout de même, on ne sait pas encore ce qu’un phénomène comme Zion peut faire en NBA. Et s’il écrasait toute la concurrence ? Laissons le temps aux jeunes Pelicans de prendre leur envol parce qu’ils ont quand même la chance de pouvoir écrire l’histoire d’une franchise.

11ème à l’ouest : 37-45

Classement Conférence OUEST : 1. 2. Denver 3. LAC 4. Golden State 5. Houston 6. Lakers 7. 8. 9. 10. Dallas 11.New Orleans 12. 13. Minnesota 14. 15. Memphis

Les Pels vus par Olive

Après une saison 2017-2018 qui a vu ces Pels sweeper Portland au 1er Tour des Playoffs, la saison 2018-2019 s’annonçait très excitante. Malheureusement la demande de transfert d’Anthony Davis très rapidement en début de saison a changé la donne. Toutes les tractations convergeaient vers les Lakers, et malgré le fait que la « totalité » de l’équipe ait été proposée, Dell Demps a décidé de ne pas opérer ce trade. C’est donc avec une 13ème place à l’Ouest et un bilan de 33-49 que se termine la saison des Pelicans.

Derrière le board n’a pas tardé à réagir. Exit Dell Demps, bonjour à David Griffin (ex GM des Cavs). Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’ami Griffin n’a pas chômé. L’aura légendaire de David Griffin a propulsé directement les Pels avec le 1er choix de Draft. Venu du diable vauvert, New Orleans se récupère le prospect avec le plus de Hype depuis LBJ en la personne de Zion Williamson. Parallèlement, le trade d’AD s’opère et les Pels se récupère la moitié de l’effectif des Lakers avec des joueurs jeunes à fort potentiel : Lonzo Ball, Josh Hart et Brandon Ingram. Menant toujours aussi bien sa barque, David Griffin ajoute des éléments forts intéressants dans cet équipe jeune au talent indéniable. Avec l’arrivée de Derrick Favors dans la peinture et de JJ Reddick sur les extérieurs, New Orleans se constitue un groupe fort excitant mêlant jeunes talentueux, joueur monstrueux au potentiel inestimable et des joueurs d’expérience. Bien que la Conférence Ouest soit très dense et compétitive, les Pels sont clairement l’équipe à regarder cette année, d’une part pour Williamson et d’autre part pour cet alliage très intriguant de jeunes et de vieux briscards.

10ème à l’ouest : 37-45

Classement Conférence OUEST : 1. Houston 2. LAC 3. Golden State 4. Lakers 5. Denver 6. 7. 8. 9. Dallas 10. New Orleans 11. 12. 13. Minnesota 14. 15. Memphis

Les Pels vus par Clem

Le moment de naître est arrivé. Jamais auparavant, la franchise crée en 2007 n’a eu autour d’elle autant de hype. Jamais, même lorsque le monstre Anthony Davis a été drafté. La raison de cette explosion médiatique a un nom : Zion Williamson. Le prototype, unique en son genre, suscite autant d’espérance que de craintes. Ses genoux pourront-ils supporter le poids de son buste ? Arrivera t-il à dominer dans la durée en NBA ? Quel est son véritable poste ? La dernière interrogation est sans aucun doute la plus simple. Mais Zion n’arrive pas seul. Le trio des talents estampillé Lakers débarque dans la Nouvelle-Orleans pour apporter du QI basket (Lonzo Ball), du all-around (Brandon Ingram) et du shoot/défense (Josh Hart). David Griffin, le nouveau GM, n’a pas oublé de faire signer de vieux briscards tels que JJ Redick ou Derrick Favors pour avoir un mix des générations. La folie s’empare de NOLA mais doit-on attendre des résultats dès le day-1 ? Sûrement pas. L’équipe doit se faire et doit tenir le choc. Favors, Ball et Ingram sont sujets aux blessures et Josh Hart a peiné la saison dernière malgré une très belle summer league. L’effectif semble tourner autour de 9 joueurs maximum, ce qui peut sembler léger. Alors NOLA, donnez-nous la foi pour le futur. Grandissez ensemble et revoyons-nous l’an prochain.

11ème à l’ouest : 35-47

Classement Conférence OUEST : 1. 2. Lakers 3. Warriors 4. Clippers 5. Nuggets 6. Rockets 7. 8. 9. Mavericks 10. 11. New Orleans 12. Grizzlies 13. Minnesota 14. 15.

Exit mobile version