Café Crème Sport

Preview NBA : Orlando Magic, les avis de la rédac’ basket

La NBA reprend ses droits dans la nuit du 22 Octobre avec un opening night très alléchant. D’ici là, le CCS vous proposera chaque jour les avis de la rédaction basket sur chacune des équipes pour vous permettre d’être armé au soir de la reprise. Vingt-et-unième équipe aujourd’hui : le Magic d’Orlando.

Le Magic vu par Alex

Surprise de la fin de saison dernière, Orlando avait finalement réussi à se qualifier pour les PlaysOffs après une bataille à 4 pour les 7ème et 8ème spot de la conférence Est avant de tomber face aux futurs champions au 1er Tour. Orlando a plutôt bien géré son été en re-signant Nikola Vucevic et Terrence Ross, tout en accueillant le vétéran Al Farouq Aminu dans ses rangs. La franchise Floridienne a également tenté quelques coups en fin de saison passé en signant Marquelle Fultz, 1er choix de la draft 2017, et Michael Carter Williams ex rookie de l’année. Deux paris à risques mais qui peuvent payer. Orlando pourra également compter sur les sophomores Jonathan Isaac et Mo Bamba qui possèdent tout deux un énorme potentiel, mais le destin de la franchise reposera sûrement sur le trio Fournier-Ross-Vucevic qui devra apporter un scoring régulier. L’idée sera de confirmer les résultats mais la bataille sera encore rude pour accéder à la post season.

10ème à l’est : 39-43

Classement Conférence EST : 1. 2. Milwaukee 3. Indiana 4. Brooklyn 5. Boston 6. 7. Miami 8. Detroit 9. Atlanta 10. Orlando 11. Chicago 12. 13. Charlotte 14. New York 15. Cleveland

Le Magic vu par Ben

Le Magic d’Orlando poursuivra-t’il son conte de fée ? La saison dernière a suivi un scénario assez incroyable pour la franchise Disney. Fin janvier, les hommes de Steeve Clifford affichaient un bilan de 20 victoires et 31 défaites… Peu avant le All-Star break, emmené par un Nikola Vucevic de gala, le Magic se réveille et termine la saison sur un incroyable 22V/9D. Résultat, la franchise de Floride retrouve les Playoffs, 7 ans après sa dernière participation sous l’ère Dwight Howard. Écrasé par les futurs champions au premier tour, le constat est qu’il manque clairement un élément pour franchir un cap. Comment appréhender le marché de l’été dans cette situation ? Et bien le board d’Orlando a clairement choisi la continuité en prolongeant le Vuc’, et des éléments essentiels de la rotation comme Terrence Ross, Michael Carter-Williams et le pivot canadien Khem Birch. Seuls Timofey Mozgov, Jerian Grant et Jarell Martin quittent le navire, c’est-à-dire pas grand monde. L’unique recrue importante arrive de Portland et s’appelle Al-Faruq Aminu. Le Nigérian sort d’une belle saison avec les Trail Blazers, avec ses grandes capacités défensives, il pourra largement contribuer à la réussite du Magic au poste 4, voir au 3.

Alors est-ce que la magie va continuer d’opérer à Orlando ? Beaucoup d’interrogations subsistent. D’abord, est-ce que Nikola Vucevic affichera le même niveau offensif ? C’est la plus grosse incertitude, lui qui est la première option offensive de son équipe. Le reste n’est qu’hypothèse pour le Magic. Evan Fournier devra être plus régulier et être d’avantage efficace en attaque, de même plusieurs joueurs devront passer un cap pour permettre à Orlando de participer aux Playoffs plus régulièrement : Aaron Gordon en premier lieu, Jonathan Isaac et Mo Bamba seront les plus scrutés. Ils ont tous du talent, c’est indéniable, mais il faudra développer certaines compétences qui ne sont pas naturelles : la vision du jeu pour Gordon, l’attaque pour les deux autres freaks. Je décide de faire confiance au trois derniers cités et de placer Orlando en 7ème position. Je pense que la continuité choisie par le board du Magic sera importante et efficace en début de saison.

7ème à l’est : 43-39

Classement Conférence EST : 1. 2. Milwaukee 3. 4. Boston 5. Indiana 6. Brooklyn 7. 8. Miami 9. Detroit 10. Atlanta 11. Chicago 12. 13. New York 14. Cleveland 15. Charlotte

Le Magic vu par Olive

Orlando vient de réaliser une très belle saison qui les a vus atteindre les Playoffs et une 7ème place à l’Est. L’arrivée de Steve Clifford a apporté clairement un renouveau dans l’état d’esprit de ces Magic. Une saison exceptionnelle de Vucevic, qui l’a intronisé All Star et lui a permis de signer une belle prolongation cet été, a mené cette équipe jusqu’en Playoffs, les premiers depuis Dwight Howard. L’évolution d’Evan Fournier au sein de cette équipe est aussi très intéressante et sa coupe du monde dans la peau d’un leader va amener un plus à cette équipe.

Mais malgré une stabilité dans l’effectif, l’apport éventuel de Markelle Fultz, Orlando et Vucevic en premier lieu sort d’une saison incroyable, est-ce que cette année ils peuvent capitaliser sur la saison passée ? Nikola Vucevic sera t-il encore à un niveau all star ? Markelle Fultz peut il être une vraie valeur ajoutée à cette équipe ? La bataille des Playoffs, pour les place 6-7-8 sera terrible à l’Est et malgré leur saison passée, il sera difficile pour le Magic de réitéré une telle saison.

9ème à l’est : 40-42

Classement Conférence EST : 1. 2. Milwaukee 3. 4. Brooklyn 5. Boston 6. Indiana 7. Detroit 8. Miami 9. Orlando 10. Atlanta 11. Chicago 12. New York 13. 14. Cleveland 15. Charlotte

Le Magic vu par Clem

À l’Est, rien de nouveau. L’effectif d’Orlando qui s’est brillamment qualifiée en Playoffs l’an passé a misé sur la stabilité pour continuer de grandir en équipe. La re-signature de Terence Ross et (surtout) de Nikola Vucevic, plus le contrat donné à Al-Farouq Aminu, sont les mouvements principaux de la franchise. Cette équipe dont le très bon Steve Clifford a tiré le maximum se doit d’être une nouvelle fois au diapason pour aller chercher ce précieux ticket pour la post-season. Le problème est que l’effectif est encore plus resserré qu’avant. Le duo Iwundu-Birch ont fait du très bon travail l’an dernier dans l’énergie et l’impact physique (quand Birch est lancé pour un rebond, peu sont ceux capables de l’arrêter s’ils sont un peu en retard) mais est-ce vraiment suffisant en 6/7e homme ? Quel visage donnera Markelle Fultz ? Cette saison ne sera pour moi pas celle de la confirmation pour Orlando à moins que le duo Fultz-Isaac passe un step. Les limites de chacun rendent Orlando trop friables, comme par exemple la sélection tirs d’Aaron Gordon ou le côté chaud/froid parfois énervant de T-Ross. Bref, cette équipe n’a pas assez d’assise pour prétendre à durer dans le top de l’Est quand Detroit et Miami se sont, l’un comme l’autre, réellement renforcés.

9ème à l’est : 38-44

Classement Conférence EST : 1. Milwaukee 2. 3. Brooklyn 4. Boston 5. 6. Indiana 7. Miami 8. Detroit 9. Orlando 10. Atlanta 11. Chicago 12. Knicks 13. 14. Cavs 15. Hornets

Exit mobile version