A l'affiche Foot Ligue 1

Rudi Garcia à l’OL : les avis de la « rédac OL »

Sylvinho a été démis de ses fonctions et après plusieurs heures de tractation, où Laurent Blanc a été érigé comme favori, c’est finalement Rudi Garcia qui entraînera l’OL. Et ce, jusqu’en Juin 2021. Un entraîneur qui connait la Ligue 1, avec un fort caractère et… une dernière expérience mitigée à l’OM. Alors, Garcia et Lyon, c’est fait pour marcher ? Voici les avis de la rédac OL :

Le point de vue d’Alex

Rudi Garcia est le nouveau coach de l’OL, ce n’est ni une blague ni un poisson d’avril. Tout juste débarqué de Marseille, le technicien arrive en ce Lundi 14 Octobre à l’Olympique Lyonnais. Si les idées se mélangent un peu à l’heure actuelle, nous allons tenter de comprendre cette décision controversée qui pourrait marquer le début d’une défiance des supporters vis-à-vis de l’idole Juninho.

Tout d’abord, remontons le temps (de pas si longtemps d’ailleurs). Arrivé en Mai 2019 en tant que directeur sportif de l’Olympique Lyonnais, Juninho Pernambucano revient en héros et marque le début d’une nouvelle ère dans le club rhodanien. Le Brésilien annonce rapidement la venue d’un nouveau coach, Sylvinho, premier entraineur étranger depuis 1987, date de l’arrivée de Jean Michel Aulas à la tête du club. Un président qui décide par la même occasion de se détacher des affaires sportives du club qu’il décide de léguer à l’ex numéro 8 de l’OL, une décision partagée par une grande majorité des supporters désirant un renouveau dans leur club. Fort de ses expériences d’adjoint à l’Inter puis avec Tite en équipe nationale du Brésil, Sylvinho dénote de ses prédécesseurs avec un discours affirmé, une volonté de gagner des titres et un système de jeu bien défini (4-3-3). Juninho est ensuite à la tête d’un mercato convaincant, où l’OL va dépenser plus de 100M d’€ à des postes nécessitant un renforcement (latéral gauche, milieu récupérateur, défenseur central) après les départs de Ferland Mendy, Tanguy Ndombele et Nabil Fékir. Après 9 buts contre 0 encaissés lors des deux premières journées de Ligue 1 et des prestationscollectives abouties, tout semblait se dérouler comme prévu. Cependant, tout va se déliter au fur et à mesure. A force de contre-performances contre Montpellier, Bordeaux, puis Brest, Nantes et enfin Saint Etienne, c’est la pauvreté du jeu produit par les Lyonnais qui forceront le club à se séparer du coach Auriverde. 

La décision de nommer un nouvel entraineur devient alors délicate, étant donné l’état du marché des entraineurs à cette période de l’année. Si Patrick Vieira ou Lucien Favre sont désirés, ces derniers sont sous contrat, c’est donc vers un plan B que l’OL va devoir se tourner, forcé d’agir dans la précipitation. La valse des entraineurs libres tourne alors dans les médias, on entend parler de Mourinho, Sampaoli, Allegri, Ranieri, Spaletti, Marcelino (qui proposera ses services au président Aulas), mais raison gardé, c’est vers des entraineurs français que Lyon a le plus de chances de boucler rapidement le dossier. Trois noms se dégagent alors, ceux de Laurent Blanc (un temps favori pour le poste), puis Jocelyn Gourvennec et enfin Rudi Garcia. Le premier verra sa candidature rejetée à cause du refus de son adjoint historique Jean Louis Gasset de l’accompagner dans le Rhône, et le second se verra doublé dans la dernière ligne droite par… Rudi Garcia. Une décision qui fait bondir les supporters Lyonnais tant la relation avec l’ex Marseillais fut houleuse ces dernières années et notamment avec le président Aulas himself. Souvent auteur de déclaration sur l’arbitrage lors des rencontres qu’il l’opposait à l’OL, Garcia ne s’est pas fait que des amis à Lyon mais c’est bel et bien le choix de Juninho. 

Essayons de comprendre ce choix en pesant le pour et le contre. Garcia est un coach expérimenté et reconnu pour son travail à Dijon, à Lille puis à la Roma. Il prône un football correspondant au style de jeu Lyonnais et arrive avec son entraineur adjoint de toujours Claude Fichaux. Cependant, son passage à l’OM fut un relatif échec où la finale en Europa League se présente comme un cache misère, de plus, Garcia n’hésite pas à critiquer ouvertement l’OL à plusieurs reprises et se fait connaître comme un coach se cachant constamment derrière de fausses excuses (FC Ouin Ouin). En résumé, Garcia est une solution crédible pour Lyon, cependant son passage à Marseille lui vaut une réputation exécrable auprès des Gones. Une période difficile s’annonce donc pour le nouveau technicien Lyonnais qui devra rapidement faire ses preuves au risque de se mettre définitivement à dos les supporters.

Juninho prend donc un risque majeur en choisissant Garcia qui n’aura pas le droit à l’erreur. La reconquête du cœur des supporters sera longue si ce n’est irréversible, mais dans l’urgence cette décision semble justifiée. Le destin de Rudi Garcia semble désormais étroitement lié à celui de Juninho qui a désormais usé pas mal de crédits, tant auprès du public que de son président.

Le point de vue de Maxime

J’ai d’abord été déçu en apprenant la nomination de Garcia. Trop difficile de ne pas penser à toutes ses déclarations pathétiques après chaque match de l’OM, les piètres performances face à des grosses écuries et les mercatos catasrophiques. Mais après réflexion, compte tenu des choix possibles, sa nomination est-elle une si mauvaise chose ? Je ne pense pas. Si on regarde bien, Garcia case beaucoup des cases voulus par la direction : entraineur français, grosse expérience de la ligue 1, expérience niveau européen, capable de relancer rapidement l’équipe et qui a prouvé sa capacité à lancer des jeunes (Kamara et Lopez à Marseille pour les plus récents). Ainsi, s’il parvient à améliorer sa communication et que le recrutement reste sous la houlette du tandem Juninho – Maurice, sa nomination ne me semble pas une si mauvaise chose dans l’optique d’une relance rapide et se rapprocher au maximum des objectifs fixés en début de saison.

Le point de vue de Sam

65-30-40. Le bilan de Rudi Garcia lors de son passage à l’Olympique de Marseille n’est pas fameux. Surtout lorsque l’on se souvient des espoirs placés en lui : censé incarner le Champions Project, il arrive le 10 Octobre 2016, avec un effectif limité mais les fameux 200M à injecter promis par l’investisseur américain Frank McCourt. 3 ans plus tard, le 14 Octobre 2019, l’Olympique Lyonnais titularise ce même Rudi Garcia au poste d’entraîneur. Entre temps, Rudi Garcia a utilisé ces 200M: Gustavo, Thauvin, Mandanda. Mais aussi Radonjic, Amavi, Strootman… Son bilan financier n’est donc, lui non plus, pas fameux. Enfin, lors de sa période Marseillaise, Garcia a souvent critiqué (pour être poli) l’OL : en disant notamment que celui-ci ne gagnerait jamais sans l’arbitrage par exemple. D’ailleurs, l’ensemble de sa communication est critiquable : rejet de la faute, sur l’arbitrage, sur ses propres joueurs, etc.


Mais alors, pourquoi l’OL mise sur lui ? Déjà, car il avait besoin d’une valeur sûre. Capable de gagner des matchs rapidement, ce qu’on ne peut enlever à Rudi Garcia. Ensuite, parce qu’il sait intégrer des jeunes: Lopez, Kamara en sont les preuves lors de son passage à Marseille. Enfin, il a déjà remporté la Ligue 1, connaît le championnat et la Coupe d’Europe. Toutes ces qualités, ces acquis, ont sûrement joués en sa faveur. Mais, j’ai du mal à voir ce choix comme n’étant pas un choix par défaut. La durée de son contrat déjà, 1 an et demi, marque une confiance limitée. De plus, les premières pistes évoquées étaient plus prestigieuses : Mourinho, Wenger, Blanc, qui ont tous refusés (ou été refusés) pour diverses raisons. Enfin, parce qu’il est un entraîneur plus établi (dieu merci) que Gourvennec.
Mais alors, quid de la maison OL ? Va t-elle brûler ? Va t-elle s’agrandir ? Avant de se poser ces questions, elle doit déjà surtout se sécuriser, se pérenniser : qui possède les clés de l’OL ? Quelles tâches doit prendre Juninho ? Ce dernier trouve t-il vraiment sa place ? Le projet de l’OL avance t-il ? Doit-on continuer avec le staff actuel ? Beaucoup de questions auquel l’institution OL doit répondre. Ensemble.

Voici en vidéo les avis de Sam, Maxime et Clément :

Et vous, qu’en pensez-vous ?

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :