Bundesliga Foot Liga BBVA Ligue 1 Premier League Série A

Ligue des Champions: la troisième journée décryptée par le Café Crème Sports.

C’était le moment de creuser l’écart, à l’aube des matchs retours de cette phase de poule. Et une nouvelle journée de Ligue des Champions pleine de suspense nous attendait. Le Real allait-il se reprendre? Qu’allait donner le choc entre l’Inter et le Borussia Dortmund? Retour sur les différents résultats, avec un focus sur les clubs Français, la performance de cette troisième journée, avant de conclure sur une équipe type.

Groupe A: Paris en patron, Madrid assure le minimum.

Auteur d’un triplé, Mbappé a démontré tout son talent. (Photo: psg.fr)

« C’est un joueur incroyable, il est incroyable ». Les mots du capitaine, Thiago Silva, résument ce qui s’est dit aux 4 coins de la France sur Kylian Mbappé. Le PSG, qui pouvait s’envoler en tête de son groupe, se lance dans le match avec un trident offensif Di Maria-Icardi-Choupo-Moting, et un trio sur le banc Sarabia-Cavani-Mbappé. Après une première mi temps assez terne, malgré le 1-0, Tuchel fait rentrer Mbappé. Et là, le match bascule. Le jeu s’oriente autour de lui, il accélère le jeu, dynamite la défense, et plante à trois reprises. En 38 minutes. Ah oui, tout ça agrémenté, aussi, d’une passe décisive. Mais Mbappé n’est pas le seul à avoir impressionné. Di Maria a délivré quelques passes soyeuses, à l’instar de Marquinhos et son jeu long, qui n’as rien à envier à personne. Paris termine donc la phase aller de son groupe invaincue, sans avoir encaisser un seul but.
La bande à Zidane, qui se déplaçait à Istanbul, s’impose 1 à 0 sur un but de Toni Kroos, ce qui ne va pas rassurer les dirigeants Madrilènes.

Groupe B: Le Bayern s’envole.

Tottenham se reprend et inflige un 5-0 à Belgrade. Le Bayern quant à lui prend 5 points d’avance en s’imposant dans la difficulté 3 à 2 chez les grecs de l’Olympiakos.

Groupe C: Manchester City leader incontesté.

En s’imposant 5 à 1 a Bergame, Manchester City confirme son statut de favori (Merci Pep d’avoir fait de Sterling un joueur de foot). Dans le duel entre le Shaktior Donestk et le Dinamo Zagreb, match nul 2-2.

Groupe D: Duel au top entre la Juve et l’Atléti.

Dans un match terne, comme souvent cette saison, l’Atletico s’impose 1 à 0 grâce à Morata, face à un Bayer Leverkusen (presque) tout aussi ennuyant. La Juventus remporte quant à elle son match 2 à 1, après avoir été mené.

Groupe E: Des buts et du suspense!

Dans un match à rebondissement, Naples empoche les 3 points à Salzbourg en gagnant 3 à 2. Dans l’autre match du groupe, Genk s’incline 4 à 1 contre Liverpool.

Groupe F: Logique respectée.

L’inter confirme sa bonne forme du moment et enfonce Dortmund dans la crise en obtenant la victoire 2-0. Le Barca l’emporte, non sans difficultés, 2 à 1 sur la pelouse du Slavia Praha.

Groupe G: Lyon en difficulté.

Lopes consolé par ses coéquipiers. Lyon perd son premier match en Ligue des Champions. (Photo: TendanceOuest)

En offrant 3 points à la seule équipe à 0 point du groupe, Lyon se tire une balle dans le pied. Rudi Garcia, pour sa deuxième sur le banc Lyonnais, espérait sans doute un autre destin sur ce match. Car si Lyon s’imposait, il pouvait prendre la tête du groupe. Mais, rien ne se passa comme prévu et Rafa ouvre le score pour les Lisboètes à la 4e minute. Lyon tente de réagir et se procure plusieurs occasions, proposant quelques belles phases de jeu, et réussit à égaliser via Memphis Depay à la 70e. Et malgré une belle occasion qui finit sur la barre quelle minutes plus tard, Lyon retombe dans ses travers et encaisse le but le plus bête de cette session de Ligue des Champions. Lopes capte le ballon, relance dans l’axe et Pizzi au pressing reprend en une touche à 20 mètres un ballon qui va se loger dans les cages vides. 2-1 et Lyon se retrouve à la 3 place du groupe.
Leipzig prend le dessus sur le Zénit sur le même score, et prend en même temps la première place du groupe.

Groupe H: Peu de buts mais quelques surprises.

Dans un match disputé, le Losc accroche le nul. (Photo: MadeinFOOT.com)

Même si l’Ajax n’était pas grandissime favori, la majorité des suiveurs de foot les voyaient au moins prendre un point. Mais le Chelsea de Lampard commence à bien fonctionner, et s’impose 1 à 0 en terre battave.
Du côté de Pierre Mauroy, le Losc cherchait à grappiller son premier point face à une équipe de Valence aux résultats mitigés. En débutant en 3-4-3, les hommes de Galtier parviennent à mettre en danger la défense Andalouse, notamment par le biais de Celik, hyper dangereux sur son côté, pas aidé par un Yazici transparent. Mais c’est Valence qui marque le premier but du match par l’intermédiaire de Cheryshev. Mais les Lillois s’accrochentn ne lâchent rien, et profitent de l’exclusion de Diakhaby à la 84e pour pousser. Et Ikoné en profite pour enfin pousser la ballon au fond des filets dans le temps additionnel. 1 à 1 au coup de sifflet final et les joueurs du LOSC empochent leur premier point de cette campagne Européenne.

La performance de la semaine: Mbappé veut prouver.

Mbappé exulte après sa grande performance, le ballon du match dans les mains. (Photo: foot7sur7)

Son nom était sur toutes les lèvres mardi soir. Premier joueur à marquer un triplé en sortant de buts en Ligue des Champions depuis 2008, son empreinte sur le jeu Parisien s’est faite sentir dès son entrée. « Je voulais rentrer et montrer que voilà, c’est difficile de se passer de moi. » Mission réussie, ballon du match dans le sac, et Kylian va pouvoir passer une bonne nuit. Même s’il a montre encore quelques manques en termes de justesse techniques (passes imprécises, dribbles pas assez incisifs), sa volonté d’accélérer et dicter le jeu Parisien, de gagner du terrain se sont faites sentir. Il a démontré son sens du but sur ces 3 occasions, qui découlent de son bon placement. Mais, s’il a été de bon ton de dire qu’il fut, ces derniers temps, un peu « perso », il aussi énormément remisé et cherché a fluidifier le jeu Parisien mardi soir. En bref, Mbappé voulait prouver, il l’as fait. Et, à 20 ans, nous rend toujours plus fous.

Equipe de la semaine.

Sterling, dont la performance a été éclipsée par Mbappé, se révèle comme étant le joueur qu’on rêvait qu’il soit. (Photo:metro)

Ter Stegen.

Si Barcelone garde les 3 points ce soir, c’est en partie grâce à son portier Allemand qui a repoussé une multitude de tentatives adverses.

Tomori-De Vrij-Rodi.

Tomori, intraitable défensivement et premier relanceur, a été très bon aux côtés de Kurt Zouma lui aussi excellent. Van Djik a été l’auteur de quelques bonnes interventions, comme Renan Lodi, latéral gauche de l’Atlético qui s’est aussi distingué d’une passe décisive.

Candreva-Kroos-Marquinhos-Mertens.

Un Candreva qui s’épanouit sous Conte et offre un but important à l’Inter afin de se mettre à l’abri, un Mertens double buteur et passeur décisif face à Salzburg. Entre ces deux-là, Toni Kroos qui a été plutôt bon avec le Real, et qui inscrit le but de la victoire. Et à ses côtés, Marquinhos qui, comme à chaque journée, nous montre qu’il se place désormais parmi les meilleurs milieux défensifs du monde.

Mbappé-Haland-Sterling.

Un trio qui fait froid dans le dos. Vitesse, tueurs, intelligents, jeunes, ces 3 joueurs pèsent 8 buts, et constituent la ligne d’attaque de notre onze.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :