Foot

Le Tour d’Europe du CCS : Ligue 1 (12e journée)

Que de rebondissements lors de cette J12 ! Le PSG perd sur le terrain de la lanterne rouge, Lyon se fait peur face à Toulouse mais est sauvé par son meilleur joueur, et l’ASSE vient difficilement à bout de Monégasques qui n’en finissent plus de pester contre l’arbitrage. L’OM semble s’être remis de la claque de la semaine passée face au rival parisien. Le retour des grosses écuries, c’est maintenant ?

Que de rebondissements lors de cette J12 ! Le PSG perd sur le terrain de la lanterne rouge, Lyon se fait peur face à Toulouse mais est sauvé par son meilleur joueur, et l’ASSE vient difficilement à bout de Monégasques qui n’en finissent plus de pester contre l’arbitrage. L’OM semble s’être remis de la claque de la semaine passée face au rival parisien. Le retour des grosses écuries, c’est maintenant ?

Le focus de la semaine : Bordeaux-Nantes (2-0)

Non, ce n’est pas un derby. Mettons les choses au clair, quand 350 kilomètres séparent deux villes, ce n’est pas un derby. Et quand le match n’est pas diffusé à 21h le dimanche, ce n’est pas un derby. Donc le « Derby de l’Atlantique »… On repassera. Toutefois, ce Bordeaux-Nantes était peut-être le match le plus intéressant de cette 12è journée de Ligue 1 Conforama. Explications.

Malgré un écart de 4 points seulement entre les deux équipes, 7 places séparent Bordelais et Nantais au classement. Les Girondins ne sont que 10èmes, alors que le jeu proposé par les hommes de Paulo Sousa est de plus en plus attrayant. Les Nantais quant à eux, arrivent au Matmut Atlantique dans la peau de dauphin du PSG. Dans la semaine, les joueurs de Christian Gourcuff ont d’ailleurs étrillé le Paris FC 8-0 en Coupe de la Ligue quand les Bordelais allaient s’imposer face à Dijon sans trembler 2-0. En pleine bourre les Canaris ? Pas tant que ça puisqu’ils ont quand même perdu leurs deux derniers matchs de Ligue 1 (face à Metz et Monaco).

Dans leur désormais habituel 3-4-3, les Bordelais peuvent compter sur le trio Pablo-Koscielny-Mexer pour protéger les cages de Costil. Devant, le jeune Hwang est encore titularisé, avec Briand et De Préville à ses côtés, chargés d’inquiéter les coéquipiers de Nico Pallois et peut-être les futurs amis d’Hatem Ben Arfa… Non on rigole.

Dans un stade tristement silencieux, les Bordelais entament bien le match mais les Nantais ne se laissent pas faire. Moses Simon répond à Nicolas De Préville, les actions s’enchaînent dans un match plutôt plaisant. Les contacts sont assez rugueux, et on sent que pour les deux équipes, ce match est crucial. Les Bordelais peuvent concrétiser leurs progrès. Les Nantais quant à eux, veulent conserver leur deuxième place. Peu après la demi-heure de jeu, la différence est faite par Hwang Ui-jo dans l’axe du terrain. Après avoir passé le milieu nantais, l’attaquant sud-coréen décale François Kamano d’un habile exter’ du pied droit. Dans la surface, le Guinéen n’a plus qu’à ajuster Alban Lafont (1-0, 37ème).

La seconde mi-temps est tout aussi plaisante, et toujours globalement dominée par les hommes de Paulo Sousa. Il leur faut d’ailleurs peu de temps pour enfoncer le clou. Hwang, encore lui, est trouvé par Otavio. L’attaquant bordelais contrôle et frappe, Lafont ne peut rien faire (2-0, 57ème). Troisième but pour Hwang, le troisième en dehors de la surface de réparation. Les supporters bordelais peuvent être sous le charme de ce nouveau venu.

Passeur puis buteur, Hwang Ui-jo est le nouveau chouchou des Girondins
Source : Hommedumatch.fr

L’évènement insolite de ce match a pourtant eu lieu sur le banc. Alors que Paulo Sousa comptait faire rentrer Samuel Kalu en fin de match, ce dernier met trop de temps à venir vers son coach. Hors de lui, Sousa déciee donc de faire rentrer Josh Maja plutôt que Kalu à la place de Tchouaméni. Anecdotique ? Peut-être pas. La discipline semble avoir été retrouvée à Bordeaux, et tous les ingrédients semblent maintenant réunis pour que la saison 2019-2020 commence enfin. Fort heureusement pour le club au scapulaire, tout le monde a eu un peu de retard à l’allumage.

Malgré cette défaite, le FC Nantes garde une place sur le podium, mais la troisième cette fois. Bordeaux de son côté remonte à la 6ème place et est dans le sillage de l’OM et du LOSC en compagnie de Saint-Etienne. Les gros sont de retours et le FCGB pourrait bien en faire partie cette saison si les joueurs continuent leurs progrès. Nantes en revanche semble un peu marquer le pas et enchaîne une troisième défaite en autant de match de championnat.

Le fait marquant : Claude Puel, ou la nouvelle efficacité verte

Lyon, Bordeaux, et maintenant Monaco. Le tableau de chasse de Claude Puel est à peine ouvert qu’il est déjà joliment garni. Malgré l’accroc face à Amiens à domicile lors de la précédente journée (2-2), les Verts de Saint-Etienne se sont rapidement relevés d’un début de saison catastrophique. En championnat, Saint-Etienne est même la meilleure équipe sur les 5 derniers matchs avec 13 points pris sur 15 possibles, personne ne fait mieux.

Claude Puel et Wahbi Khazri enchaînent les résultats positifs (ici face à Lyon le 6 octobre dernier)
Source : Foot01

L’attaque est poussive, certes, et la défense entière repose sur les épaules d’un gamin de 18 ans William Saliba, mais l’efficacité est retrouvée. Entre les mains d’un fin tacticien comme Claude Puel, l’équipe stéphanoise a de quoi être optimiste. Le réveil de l’ASSE coïncide avec celui de plusieurs autres gros du championnat, mais le fait d’avoir déjà affronté l’OM, le LOSC, l’OL et Monaco laisse présager une fin d’année 2019 agréable. La venue du PSG à Geoffroy-Guichard le 15 décembre sera le dernier gros choc à surmonter.

Empêtrée dans une aventure européenne mal débutée, l’ASSE a toutes les cartes en main pour tenir le cap jusqu’à la trêve hivernale. La phase retour du championnat sera à coup sûr plus sereine pour une équipe que l’ex-coach lyonnais aura alors totalement apprivoisée. D’ici là, les victoires à l’arrache estampillées « Puel » suffisent à faire le bonheur du peuple vert.

Le MVP de la journée : Memphis Depay (Olympique Lyonnais)

Memphis Depay peut rugir, il vient de donner 3 points aux Gones
Source : Football 365

Qui d’autre que lui ? Face à Toulouse, les Lyonnais s’en sont remis à leur maître à jouer néerlandais Memphis. Dans un match animé qu’on pensait largement à la portée des hommes de Rudi Garcia, ces derniers ont eu du mal à faire la différence. La faute à qui ? A des Toulousains récalcitrants, qui, comme face à Rennes ne se sont pas laissé faire. Les Lyonnais ont globalement dominé le match, et Memphis a logiquement répondu à l’ouverture du score toulousaine. En fin de match ensuite, alors que le score était de 2-2, le nouvel homme providentiel du Rhône a une encore frappé. Un but magnifique, qui conclut une action de grande classe de Memphis Depay. Une prestation XXL pour celui qui compte prouver à son nouvel entraîneur qu’il est indispensable.

Tous les résultats :

Dijon 2-1 Paris

Marseille 2-1 Lille

Amiens 1-0 Brest

Angers 1-0 Strasbourg

Metz 2-2 Montpellier

Toulouse 2-3 Lyon

Bordeaux 2-0 Nantes

Nice 2-0 Reims

Saint-Etienne 1-0 Monaco

Nîmes-Rennes [reporté]

22 buts marqués

1 victoire à l’extérieur

1 match nul

2 cartons rouges

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :