A l'affiche Bundesliga Foot

Le Tour d’Europe du CCS : Bundesliga (12ème journée)

Week-end plein de surprise en Bundesliga. La défaite de M'Gladbach (2-0) combinée aux victoires du Bayern (0-4) et de Leipzig (4-1) relance le suspense quinze jours avant le choc entre les Poulains et les Bavarois. Dortmund n'est pas en reste en arrachant un nul miraculeux face.. à la lanterne rouge (3-3). Wolfsburg et Mayence réalisent l'exploit de s'imposer à l'extérieur à 10 contre 11. Tour d'horizon du meilleur championnat du monde !

Week-end plein de surprise en Bundesliga. La défaite de M’Gladbach (2-0) combinée aux victoires du Bayern (0-4) et de Leipzig (4-1) relance le suspense quinze jours avant le choc entre les Poulains et les Bavarois. Dortmund n’est pas en reste en arrachant un nul miraculeux face.. à la lanterne rouge (3-3). Wolfsburg et Mayence réalisent l’exploit de s’imposer à l’extérieur à 10 contre 11. Tour d’horizon du meilleur championnat du monde !

Le focus du Week-end : Borussia Dortmund – SC Paderborn (3-3)

En ouverture de cette 12ème journée, le Borussia Dortmund accueillait le SC Paderborn pour ce qui constitue l’un des nombreux derbys de Westphalie. Très mal embarquée en championnat avec seulement quatre points au compteur, l’équipe de Steffen Baumgart se déplace au Signal Iduna Park avec peu de motif d’espoir (17ème attaque et 17ème défense). Une situation, à première vue idéale pour le Borussia, qui a la volonté de vite oublier l’humiliation subie avant la trêve à l’Allianz Arena (4-0).

Mais les Schwarzblauen sont déterminés à se battre coute que coute pour se maintenir en Bundesliga. Illustration faite à la 5ème minute, lorsque qu’après une situation chaude dans sa surface, Kai Pröger remonte tout le terrain sur le côté droit pour servir Streli Mamba, qui ajuste Roman Bürki pour l’ouverture du score (0-1). Rattrapés par leurs démons, les locaux sont assommés, il faut d’ailleurs attendre la fin du premier quart d’heure pour voir une réaction. Elle arrive par l’intermédiaire de Guerreiro, qui par deux fois, voit ses tentatives fleurter avec les montants de Leopold Zingerle (16′ et 25′). Mais c’est bien la lanterne rouge qui fait le break. Lancé dans le dos de la défense, Mamba remporte son face à face avec Bürki et signe son premier doublé en Bundesliga (0-2, 37′). Sensationnel pour celui qui évoluait l’an passé à Cottbus en quatrième division. Sifflets par leurs supporters, les hommes de Lucien Favre voient Holtmann prendre de vitesse Weigl pour enfoncer le clou juste avant la pause (0-3, 43′). Consternation totale à Dortmund.

Au retour des vestiaires, les trois changements (Brandt, Hazard, Hakimi) effectués par le coach helvétique ont un effet immédiat. Après une récupération haute du premier, le Marocain sert Sancho à l’entrée de la surface, qui réduit l’écart (1-3, 47′). Lancés à la poursuite d’une remontada, les coéquipiers de l’Anglais font preuve de maladresse et d’inefficacité pour prendre le meilleur face à la défense bien regroupée du promu (48′, 56′, 59′, 73′, 76′). Alors que le chrono tourne et que les visiteurs laissent passer leur chance de tuer le match (Mamba, 64′), Witsel trouve enfin la faille de la tête, après un centre de Mats Hummels (2-3, 84′). Marco Reus, lui aussi de la tête, brise finalement les espoirs de victoire de la lanterne rouge dans le temps additionnel (3-3, 90+2′).

Paderborn, malgré un début de match tonitruant, n’a pu conserver son avance de trois buts à la pause. Un résultat synonyme d’exploit en soit pour les hommes de Steffen Baumgart mais une réelle d’exception de ne pas prendre les trois points. Pour Dortmund, ce point du nul est presque miraculeux tant la défense des Schwarzgelben s’est montrée, une nouvelle fois, défaillante. Malgré le soutien de ses joueurs et la confiance renouvelée par Hans-Joachim Watzke, Lucien Favre est plus que jamais sur la sellette. À l’image des sifflets reçu lors de l’assemblée générale du club et des unes de presse Outre-Rhin, l’hostilité est de plus en plus forte envers l’ancien coach de l’OGC Nice, qui a deux matchs pour sauver sa place.

Le fait marquant de la semaine : M’Gladbach chute à Berlin

En pleine bourre avant la trêve internationale, le Borussia Mönchengladbach s’est fait surprendre à l’Alte Forsterei face au promu, Union Berlin (2-0). Déjà vainqueurs du Hertha et de Mayence, les berlinois poursuivent leur série de victoire en s’offrant le scalpe du leader, comme il l’avait fait contre le Borussia Dortmund. Après une ouverture du score rapide par Ujah (15′), l’Eisern s’est montré discipliné défensivement, à l’image de Neven Subotic, impérial dans le 3-5-2 d’Urs Fischer. Très inspiré d’ordinaire, le trio Thuram-Pléa-Herrmann, n’a pas trouvé la faille pour faire plier les locaux. Ces derniers feront le break en fin de match par leur meilleur réalisateur Sebastian Andersson (sixième but), confirmant la bonne adaptation à la Bundesliga malgré des débuts compliqués. Pour les Föhlens, ce faux pas ne leur fait pas perdre les commandes du championnat mais l’écart avec les poursuivants se réduit à un petit point.

Benjamin Pavard comme Thomas Müller s’épanouissent depuis l’arrivée d’Hansi Flick. (Photo : Imago – DFL)

Car le Bayern comme Leipzig n’ont pas eu à forcer leur talent pour prendre le meilleur sur Düsseldorf (0-4) et Cologne (4-1). Petit événement à la MERKUR SPIEL-ARENA, Robert Lewandowski a vu son incroyable record prendre fin. Après onze matchs consécutifs, l’avant-centre n’a cette fois pas réussi à tromper la vigilance de Zach Steffen, au contraire de Tolisso, Pavard, Gnabry et Coutinho. Une victoire maitrisée qui conforte les dirigeants du FCB, suite à la décision de maintenir Hansi Flick comme entraineur jusqu’à nouvel ordre (bilan : 3 victoires et un 10-0 en cumulé). Même constat pour les Roten Bullen avec un Nkunku titulaire et double passeur pour Werner et Forsberg. Le Suédois inscrit même un doublé tandis que Laimer a nettoyé la lucarne d’un Timo Horn bien seul en ce samedi après-midi. Pour le reste, Wolfsburg retrouve des couleurs en s’imposant avec autorité à Francfort, invaincu jusqu’alors à la Commerzbank Arena (0-2). La défense des Loups, pourtant à 10 avec l’expulsion de Tisserand, s’est montrée imperméable pendant 90 minutes, permettant à Weghorst et Joao Victor de ramener un premier succès depuis sept matchs. Les coéquipiers de Guilavogui raccrochent un wagon intermédiaire en compagnie de Dortmund et d’Hoffenheim, défait sur son terrain.

Le MVP de la journée : Achim Beierlorzer (FSV Mayence)

Début idéal pour le nouveau coach de Mayence. Limogé du FC Cologne (17ème) il y a quelques jours, Beierlorzer n’aura pas mis longtemps pour rebondir. Mayence (16ème) ayant limogé Sandro Schwarz, le Karnevalsverein s’est tourné vers celui qui a permis aux Billygoats de remonter en Bundesliga après une saison au purgatoire, pour le remplacer. La tâche s’annonçait pourtant compliquée pour le nouvel homme fort des Nullfünfer au moment d’affronter Hoffenheim ce dimanche. Un adversaire qui avait causé son licenciement de Cologne quelques jours plus tôt et qui restait sur une série de six victoires, toutes compétitions confondues. Pourtant, la pire défense du championnat (avec une défaite 8-0 à Leipzig) s’est montrée performante pour ramener les trois points de son déplacement de Sinsheim malgré l’expulsion de Baku juste avant la mi-temps. À 10 contre 11 mais avec l’avantage au score, les visiteurs ont su faire le dos rond face aux assauts des hommes d’Alfred Schreuder. La chance leur sourit même avec un but gag de Kaderabek contre son camp qui change la physionomie du match.

Malheureux buteur contre son camp, Kaderabek brise la série de six succès consécutifs d’Hoffenheim face à Mayence. (Source : Bein Sport)

Jouant le tout pour le tout, Hoffenheim laisse des espaces béants sur sa ligne arrière. Une aubaine pour les attaquants adverses qui infligent une sévère correction aux locaux et offre un premier succès à leur nouveau coach (1-5). Trois points qui se traduisent au classement par une remontée au 13ème rang.

Résultats et classement : M’Gladbach toujours en tête mais menacé

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :