Articles NBA Basket Rookie Report

Rookie Report #2 – Semaine du 20 au 27 novembre

Si votre regard se dirige à chaque instant vers le futur, cette chronique est faite pour vous. Chaque année, ils sont au centre des attentions mais aussi des interrogations. Excitants, décevants, porteurs d’espoir ou de simples illusions, les rookies constituent cette part d’imprévisible qui entretient notre intérêt pour la NBA. Pour cette raison, le Café Crème Sport vous propose son propre Rookie Report. Chaque semaine, la rédaction basket se mobilise pour façonner un classement évolutif pour rendre compte des performances des dix meilleurs rookies de la ligue.

Pour voir le premier classement et les critères d’élaboration du classement, vous pouvez suivre ce lien : https://cafecremesport.com/2019/11/21/rookie-report-1-presentation-et-premier-classement/

Aujourd’hui, on revient sur la semaine de nos rookies. Une semaine peu victorieuse pour eux pour mais qui a le mérite de bouleverser notre classement. Les statistiques utilisées pour cet article sont réalisées par nos soins sur les matchs qui se sont disputés entre 20 et 27 novembre.

1 – Ja Morant (Memphis)

Stats : 3 matchs (3 titulaires), 32,7 min/match // 21,7pts (45%) – 2,33reb – 7,33ast2,7stl

Bilan : 0 victoire – 3 défaites

Ja Morant continue sur sa lancée. Malheureusement pour lui et pour les Grizz’, ses belles performances ne se soldent pas par des victoires. Trois défaites en autant de matchs (Warriors, Lakers, Pacers) pour Memphis. Morant essaye pourtant de porter l’attaque de son équipe en réalisant un superbe 26pts/5stl face à LeBron &co et compile 19pts/10ast contre Indiana. Avec un jeu basé sur l’agressivité avec seulement 2 tirs à 3pts tentés sur les 3 matchs, le rookie devra améliorer son shoot extérieur pour passer un cap, mais il semble être bien installé en tête de notre classement.

2 – Kendrick Nunn (Miami)

Stats : 4 matchs (4 titulaires), 25,5min/match // 14,2pts (56%) – 2,25reb – 3,5ast

Bilan : 3 victoires – 1 défaite

Certes depuis le retour de Jimmy Butler, l’impact statistique de Kendrick Nunn est moins important qu’en son absence. Cependant, le meneur inconnu il y a encore quelques semaines enchaîne les prestations solides. Ses 21pts ont largement contribué à la victoire du Heat sur les Bulls. En revanche, lui comme ses coéquipiers ont sombré face aux 76ers. Le rookie termine avec +/- de -16 sur cette rencontre. Avec 3 victoires sur 4 matchs, Nunn profite de la bonne dynamique de Miami pour conserver sa deuxième place.

3 – De’Andre Hunter (Atlanta)

Stats : 4 matchs (4 titulaires), 34min/match // 19,5pts (50% dont 11/22 à 3pts) – 4,25reb – 3ast

Bilan : 0 victoire – 4 défaites

Comment ne pas parler de la semaine de De’Andre Hunter ? 27pts/11reb face aux Bucks, puis 18pts contre les Pistons et 26pts contre les Champions en titre, Toronto. Un formidable step-up dans son rendement offensif (il tournait à moins de 10pts/match avant cette semaine) qui n’est pourtant pas synonyme de victoire pour Atlanta. En l’absence de John Collins et avec Trae Young de mieux en mieux muselé par les équipes adverses, Hunter hérite de responsabilités offensives plus importantes qu’il exploite à merveille. Il faut maintenant continuer dans cette voie et essayer d’être plus décisif pour renouer avec le victoire. C’est l’énorme progression de la semaine.

4 – Tyler Herro (Miami)

Stats : 4 matchs (0 titulaire), 31,2min/match // 17,25pts (46% dont 12/31 à 3pts) – 2,5reb – 2,75ast

Bilan : 3 victoires – 1 défaite

Comme son homologue rookie, Tyler Herro a largement contribué aux victoires du Heat cette semaine. Avec plus de 30min par match, Erick Spoelstra fait confiance à l’ex-Wiladcat et il lui rend bien. Sa plus grosse perf’ reste celle contre Cleveland avec 22pts à 69% et un jolie +/- de +16. Dans la défaite face aux 76ers, Herro plante 20pts et reste l’un des seul joueurs du Heat à avoir un impact positif sur la rencontre. Son apport en sortie de banc, aux côtés de Goran Dragic, est précieux pour Miami qui continue sa belle saison.

5 – Coby White (Chicago)

Stats : 4 matchs (0 titulaire), 26,5min/match // 15pts (45% dont 10/23 à 3pts) – 3reb – 1,75ast

Bilan : 2 victoires – 2 défaites

Le rookie des Bulls continue ses performances de haut-vol, mais toujours sur le courant alternatif. Après deux matchs à 12 points contre les Pistons (victoire) et le Heat (défaite), White a fait parlé la foudre contre les Hornets avec 28pts à 12/19 au tir. Impressionnant, mais de courte durée. Le match suivant face aux Blazers, il n’inscrit que 8pts à un triste 3/13 au tir. Bien que Coby White soit redoutable offensivement, il manque encore d’impact sur le jeu de son équipe, en témoigne son +/- de la semaine : -8, et ce malgré 2 victoires de Chicago. De belles choses toujours, mais il faut encore trouver une certaine stabilité pour l’ex-Tar Heels.

6 – Brandon Clarke (Memphis)

Stats : 3 matchs (0 titulaire), 24min/match // 14pts (60%) – 6,7reb – 2ast

Bilan : 0 victoire – 3 défaites

En compagnie de Ja Morant, Brandon Clarke est l’autre rookie qui brille du côté de Memphis. L’ex de Gonzaga poursuit son travail acharné en sortie de banc notamment au rebond. Avec un sens du placement très intéressant, le rookie est très précieux dans la raquette des Grizzlies. Mais Brandon Clarke n’est pas seulement un bon rebondeur, il est aussi très adroit près du cercle. Il termine deux matchs à 17pts (vs. Warriors et Pacers), mais cela ne suffit pas encore à Memphis pour renouer avec la victoire. Un profil de combattant qu’on adore au CCS.

7 – Jarrett Culver (Minnesota)

Stats : 3 matchs (2 titulaires), 25min/match // 11,7pts (34%) – 4,7reb – 2ast

Bilan : 1 victoire – 2 défaites

Voici le premier petit nouveau de notre classement ! Les qualités défensives de Jarrett Culver lui ont permis d’accéder à une place de titulaire au poste de meneur chez les Timberwolves. Ryan Saunders lui confit ainsi les clés d’une séduisante équipe de Minnesota aux dépends du décevant Jeff Teague. Avec son profil plus athlétique et défensif, Culver est le plus à même d’accompagner les deux stars des Wolves : Andrew Wiggins et Karl-Anthony Towns. Il reste tout de même pas mal de progrès à faire pour l’ex-joueur de Texas Tech, notamment en attaque où il reste encore très maladroit.

8 – RJ Barrett (New-York)

Stats : 2 matchs (2 titulaires), 32,5min/match // 10,5pts (43%) – 6reb – 3,5ast

Bilan : 0 victoire – 2 défaites

Semaine difficile pour le numéro 3 de la dernière Draft, et grosse chute dans notre classement hebdomadaire. Après un match très compliqué contre les 76ers où il termine avec 8pts/7reb mais 4/12 au tir, Barrett s’est un peu rattrapé contre les Spurs avec 13pts à 55%. Ces deux matchs se sont soldés par deux défaites pour les Knicks. Toujours un gros temps de jeu, toujours un impact sur le style de jeu de New-York, RJ Barrett n’est pas encore décisif pour sa franchise. Absent lors du dernier match de la semaine, il faudra redresser la barre pour remonter dans notre classement. Même si les victoires semblent compliqués à obtenir pour sa franchise, le Canadien est tout de même largement capable d’être plus productif sur le plan statistique.

9 – Rui Hachimura (Washington)

Stats : 4 matchs (4 titulaires), 22,75min/match // 11pts (44%) – 4,25reb – 1,25ast

Bilan : 2 victoires – 2 défaites

En voici un autre qui est sur le courant alternatif. Avec RJ Barrett, le Japonais chute lui aussi de 5 places dans notre classement. Son apport statistique est toujours le même pour les Wiz’, mais son influence dans le jeu est quasi inexistant. Avec du temps de jeu en baisse, on sent que Scott Brooks n’est pas satisfait de son ailier fort. L’ex de Gonzaga voit également la concurrence de Davis Bertans être de plus en plus importante. Néanmoins, avec 15pts lors des deux premiers matchs de sa franchise cette semaine, Hachimura a permis aux siens de s’imposer par deux fois. Face aux Spurs, il fut excellent avec un très beau +/- de +13. Là encore de belles choses mais qui restent insuffisantes pour laisser à la 4ème place de notre classement surtout face à la concurrence des autres rookies.

10 – Cameron Johnson (Phoenix)

Stats : 4 matchs (0 titulaire), 22min/match // 10,25pts (41% dont 10/23 à 3pts) – 1,75reb – 0,75ast

Bilan : 1 victoire – 3 défaites

C’est l’autre petit nouveau de ce classement. Très critiqué lors de sa sélection, Cameron Johnson est rapidement devenu un joueur précieux dans la rotation des Suns et participe pleinement à la réussite de Phoenix en ce début de saison. Cameron Johnson a signé un match à 18pts et un autre à 14pts contre les Kings et les Pels. Symptomatique des rookies, il lui manque encore de la régularité comme l’atteste ses deux matchs suivants où il termine respectivement à 4 et 8pts. Encore un peu vert en défense, Johnson semble enfin dans un bon environnement pour devenir une arme létal en sortie de banc

OUT cette semaine :

  • PJ Washington (Charlotte – #4) : 5,75pts – 4,5reb – 1,5ast.
  • Eric Paschall (Golden State – #9) : 13pts – 7reb – 1,75ast.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :