Foot Ligue 1

Ligue des Champions: la cinquième journée décryptée par le Café Crème Sport

Bien qu’il reste encore une journée, C’était le moment ou jamais pour certaines équipes de se qualifier pour la phase éliminatoire, pour l’Europa League, ou pour prendre la première place du groupe. Qui a performé, qui s’est qualifié, qui est éliminé? Les réponses dans cet article, avec les différents résultats, un focus sur les clubs Français, la performance de la semaine, avant de conclure sur une équipe type.

Groupe A: Paris et le Real qualifiés.

3 buts et un talent exceptionnel sur cette image. (Photo: L’hommeDuMatch)

Même s’ils l’étaient déjà avant le match, le Real jouait deux choses: sa revanche déjà, mais aussi la maigre chance de chiper la première place du groupe au PSG. Le PSG lui, jouait sa crédibilité, son invincibilité et sa cage inviolée, ainsi que sa première place. La compo madrilène alignait un milieu Casemiro-Kroos-Valverde, et une attaque Hazard-Benzema-Isco, alors que ce dernier avait disputé moins de 70 minutes sur le dernier mois et demi. Bon coaching de Zidane, tant l’activité incessante de décrochage/dézonnage de ces 3 là a mis en difficulté la défense Parisienne. Car en se mettant systématiquement entre la ligne défense et celle du milieu, les parisiens étaient en déséquilibre constant et c’est ce qui cause le premier but au PSG. 1 à 0 à la mi temps, puis 2 à 0 à la 79e. On pense alors le match plié, mais la mésentente entre Varane et Courtois offre un but et un espoir inespéré à Mbappé et aux siens. Alors que Neymar se sentait alors de mieux en mieux dans ce match, il initie l’action du 2-2 magnifiquement conclu par Sarabia. En bref, Paris conservera sa première place quoi qu’il arrive, mais n’as pas rassuré lors de cette cinquième journée.
Galatasaray et le Club Bruges se sont neutralisés 1-1 en Turquie.

Groupe B: Mourinho de retour avec une victoire.

Lewandowski quadruple buteur. 10 buts en 5 matchs. 6-0 pour le Bayern à Belgrade. Les Spurs de Mou inscrivent leur 7e but en 2 matchs, mais en ont aussi encaissés 4. 4-2 à domicile contre l’Olympiakos. Les 2 ténors sont qualifiés et le Bayern assuré de terminer premier.

Groupe C: City cale contre Donetsk.

A domicile, City partage les points avec le Shaktior, 1-1. L’Atalanta remporte son premier match de cette phase de groupes 2 à 0 contre le Dinamo Zagreb.

Groupe D: La Juve en tête.

En s’imposant 1 à 0 contre l’Atlético, avec un joyau de la « Joya » Dybala, la Juve s’assure de finir premier. Le Bayer s’impose 2 à 0 au Lokomotiv Moscou et garde ses chances de qualifications. Et si le karma pouvait les qualifier en lieu et place de l’Atlético, ce serai pas mal.

Groupe E : Et si Salzbourg créait la surprise?

Liverpool et Naples se quittent en bons termes, 1-1, tandis que Salzbourg a atomisé Genk 4 à 1 en Belgique. Et si Salzbourg venait à l’emporter dans 15 jours contre les Anglais, les Autrichiens leur piqueraient la qualification.

Groupe F: Duel Inter-Dortmund.

Le Barca se qualifie en s’imposant 3-1 contre Dortmund. L’inter l’emporte au Slavia Prague sur le même score. L’inter et Dortmund, avec chacun 7 points, joueront leur qualifications dans 5 jours.

Groupe G: Que vaut vraiment Lyon?

Dépassés, les Lyonnais repartent bredouille de Russie. (Photo: L’internaute)

Alors que les joueurs lyonnais affrontaient sûrement l’équipe la plus faible du groupe, ils ont amplement décu. Entre les mauvais choix de Garcia, les performances individuelles, et le manque d’envie et d’implication dont ont fait preuve les Lyonnais, on ne sait plus quoi pointer du doigt. Encaissant un but sur corner par un Dzyuba libre de tout marquage (!!!) à la 42e, les Lyonnais n’ont pas montré d’esprit de rébellion. En 2e mi temps, toujours aussi apathiques et peu inspirés, ils encaissent un 2e but à la 84e par l’intermédiaire d’Odzoev, et le score en restera là. Le problème Lyonnais persiste: ce groupe, si fort individuellement par sa qualité intrinsèque, arrivera t-il un jour à aligner les prestations de haute volée, ensemble.
Et les chances de qualifications? Deux options: Lyon l’emporte contre Leipzig, ou fait match nul dans l’espoir que le Zénit s’incline contre Benfica. Dans tous les cas, Lyon disputera à minima l’Europa League.
Leizpig et Benfica se sont netralisés, 2-2.

Groupe H: Lille éliminé de toutes compétitions.

La frustration d’Osimhen résume bien le match des Lillois, qui n’ont pas réussi à mettre leur jeu en place. (Photo: LaVoixDuNord)

Si Lyon sera encore dans une compétition Européenne en Janvier, ce n’est pas le cas des Lillois. Avec de très maigres chances, le LOSC affrontait l’Ajax qu’on connait. Ces derniers ont une fois de plus démontré toute leur qualité technique, supérieure à la grande majorité des équipes Européennes. Le premier but en est l’exemple. Alors que le ballon est destiné à sortir en touche, Dest sauve le ballon, et s’enchaîne alors une succession de passes, la majorité en une touche, et Ziyech, encore lui, conclut. 1-0, 2e minute de jeu. On se demande alors ce qui va se passer pour les Lillois, mais ceux-ci ne sombreront pas et ne s’inclineront qu’une fois de plus à la 59e, via un but de Promes.
Que retenir du parcours Lillois? Bien qu’il ne soit pas très brillant, ils ont déjà fait mieux que Marseille. Dans un groupe homogène, on aurai pu attendre mieux des Dogues, qui paient leur inéxperience. Une nouvelle campagne Européenne la saison prochaine pourrai être intéressante, notamment si les dirigeants tentent de conserver leurs meilleurs joueurs.
2-2 dans le match entre Valence et les Blues de Chelsea. Le groupe reste ouvert puisque l’Ajax, Valence et Chelsea conservent leurs chances de qualifications.

Performance de la semaine: Lewandowski MVP.

4 buts, oui oui. (Photo: CBS Sports)

Un pénalty, deux buts de renard et une finition impeccable. Tout ça en 15 minutes. Ce qui est un nouveau record dans l’histoire de la compétition. Logiquement, il s’octroie la performance de la semaine. Et cela permet de souligner la saison qu’il est en train de réaliser: 27 buts en 20 matchs. Hallucinant me direz vous? 10 buts en 5 matchs de Ligue des Champions, buteur à chaque match, et principale arme offensive du Bayern, il paraît aujourd’hui plus fort que jamais, et son sens du but et son sang froid n’ont jamais parus aussi importants.

Equipe type de la semaine.

Navas.

Un doublé pour l’attaquant Français. Allô la FFF? (Photo: RTL)

Le portier Parisien a été impérial, et sans lui sa défense aurait sûrement pris l’eau. Costaud sur sa ligne, il est le gardien que Paris attendait.

Aurier-De Ligt- Palamino-Gaya.

L’ivoirien se distingue parsont but et sa passe décisive. De Ligt semble désormais bien intégré à la Juve et y est pour beaucoup dans la victoire face à l’Atlético. Palamino à lui aussi été intraitable avec l’Atalanta. Gaya a illuminé son côté, remporté ses duels et apporté offesivement. Complet.

Isco- Ziyech – Forgsberg

Ce milieu n’aurai aucun sens sur un vrai terrain. 3 créateurs d’exception. Isco fut magnifique, dans un rôle un peu dans l’ombre de créateur d’espace, en jouant entre les lignes. Ziyech marche sur l’eau depuis quelques mois, et ce n’est pas son matc dh’ier soir qui dira le contraire. Lepizig peut remercier Forsberg, qui grâce à son doublé qualifie les Allemands.

Benzema-Lewandowski-Lukaku.

Benzema à montré tout ce dont il était capable contre Paris. Pour Lewandowski, voir la performance de la semaine un peu plus haut. Entre Lukaku et Lautaro, le choix fut compliqué, mais le Belge, avec but, deux buts refusés et deux passes décisives, l’emporte.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :