Foot Série A

L’Inter peut-il concurrencer la Juve?

Lors du dernier mercato, l’Inter possédait une enveloppe de 200M d’Euros. Avec un objectif inavoué: aller concurrencer la Juve. 156M seront alors investis. 5 mois plus tard, à l’approche de la trêve hivernale qui fait son retour en Serie A, l’Inter Milan est en tête de la Serie a avec 37 points, 1 point devant la Juventus. 2e meilleure défense, 3e meilleure attaque, cela fait bien longtemps que l’on avait pas vu un ce club aussi séduisant. Sous les ordres d’Antonio Conte, les nerrazzurri vont-ils tenir ce rythme toute la saison? Sont-ils capables d’aller arracher le titre?

Conte : le bon choix.

L’architecte de la bonne saison Intériste.(Photo: l’équipe.fr)

Bien que le mercato des dirigeants du club Milanais fut très intéressant, la signature de l’ex-entraîneur de Chelsea est tout aussi importante. Un coach que l’on connaît, dont on connaît son système, un coach efficace rapidement aussi. Il a prouvé tout cela: les premiers matchs, couronnés de succès, ne convainquaient pas pour autant les observateurs de la Serie A. Puis, au fur et à mesure que ses joueurs s’imprégnaient de sa tactique, les résultats s’enchaînaient, avec une impression de maîtrise dans beaucoup de ces matchs. Toujours avec 3 défenseurs, Conte alterne son animation offensive en fonction de ses joueurs disponibles, même si son duo Lautaro Martinez-Lukaku semble indéboulonnable lorsque les deux sont disponibles. Mais surtout, c’est cette énergie propres aux équipes de Cpnte qui saute aux yeux: de la première à la dernière minute, ses joueurs se battent comme des chiens, via un pressing de tous les instants et des solutions de passes multiples, couplées à ce jeu en contre/transition si rapide.

Le mercato Intériste était-il vraiment abouti?

Le Belge fut la tête d’affiche du dernier mercato. (Photo: lameuse.fr)

156 millions investis donc, et ce sur toutes les lignes: en défense, Godin arrive libre de l’Atlético, au milieu Sensi et Barella en prêts avec options d’achats, en plus de Valentino Lazaro. Enfin, Lukaku débarque chez les noirs et bleus pour 80M d’euros, comme Politano pour 20M. En bref, 6 joueurs qui luttent pour une place en équipe première.
Cependant, il y a quelques semaines, un soir de défaite en Champions League, Conte est sorti dans la presse:  »  Nous sommes limités en nombre et en qualité. Si les joueurs jouent à chaque fois tous les matchs jusqu’au bout, alors on finit par le payer. » Et Antonio Conte n’as pas tort: son effectif paraît limité à certains postes. Sur le poste de latéral/milieu gauche, Asamoah paraît juste comme doublure à Lazaro. Au milieu, les blessures s’accumulent, et seul Brozovic paraît être une option viable en milieu défensif. Et devant, derrière la doublette Lula (Lukaku-Lautaro), les options semblent mince: Sanchez est bléssé, Esposito à 17 ans et Politano vit sa première saison dans un top club.
Pour être honnête, l’Inter a fait un bon mercato. Mais il reste des manques à combler, en raison de la pauvreté de l’effectif sur les saisons précédentes.

Et par rapport à la Juve?

CR7, l’arme de la Juve pour contrecarrer les plans intéristes. (Photo: Foot01)

Déjà, l’Inter n’est pas en surrégime. Son nombre d’expected goals (offensifs comme défensifs est normal, voire même en légère défaveur aux Intéristes. Donc, les hommes de Conte seraient, dans l’idéal, capables de tenir dans la longueur. Cependant, j’y vois plusieurs contres arguments: déjà, la profondeur de banc, que l’on vient d’évoquer, est qui est bien plus importante chez les Turinois. De plus, les hommes de Sarri possèdent l’expérience des scudettos, et possèdent une équipe globalement bien plus titrée que les joueurs de l’Internazionale. Et dans cette équipe, il y a Mr Plus: Cristiano Ronaldo. Elu joueur de l’année en Serie A, il est incontestablement le joueur le plus fort du championnat Italien. Et sa mentalité de vainqueur poussera sans doute la Juve vers un nouveau titre. Les stats nous montrent aussi que les bianconeri sont en sous régime en termes d’expected goals. Ce qui signifie que s’ils parviennent à retrouver leur rythme, Lukaku & consorts pourraient en souffrir/
Enfin, dans un championnat ou les deux leaders sont clairement identifiés, il faut gagner les confrontations directes. Et, pour le moment, c’est les Turinois qui mènent la danse, en ayant remportés les 3 points à San Siro en s’imposant 2-1 début Octobre. Des points décisifs dans la course au titre?

A mon avis, oui. Si la forme actuelle de l’Inter m’enchante, je vois mal la Juventus rendre leur couronne si facilement, et leur réaction risque de se faire sentir. Chaque petit moment de faiblesse sera puni, chaque journée les Turinois vont monter en puissance comme ils le font chaque année. Depuis des années, Naples et Rome ont tenté de tenir tête à la Juve, avec des effectifs ahurissants, sans jamais arriver à leur fins. Alors, rendez vous le Dimanche 24 Mai, dernière journée du championnat Italien, pour avoir les réponses.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :