Foot Ligue 1

Les médias Français sont’ils « anti-Neymar »?

« Première minute, je lui rentre dedans. Je fais la même chose avec Mbappé, Comme ça, on est tranquille. » Taye Taiwo a déchaîné la chronique et les réseaux sociaux ces derniers jours avec sa déclaration. En s’attaquant au joueur brésilien, il ne fait que se rajouter à la montagne médiatique qui l’entoure constamment. Rien qu’hier, LePoint faisait un article « Peut-on toucher Neymar et Mbappé? ». Sans vouloir parler du fond de l’article digne de l’analyse de Mimi et JM dimanche dernier accoudé devant le match de Valdivienne 2 sur le terrain Gaston Raymond (toute ressemblance avec une quelconque réalité est fortuite), cela prouve bien le traitement médiatique de Neymar en France, et ce depuis son arrivée.

Neymar, top 5 joueurs mondial.

A son arrivée dans la capitale, l’ex Barcelonais était déjà une cible: transfert le plus cher du monde, clause libératoire levée. Les articles s’empilent, la Tour Eiffel s’allume, la capitale s’embrase en même temps que les réseaux sociaux. « Neymar est-il fait pour la Ligue 1, » Neymar va t’il permettre à Paris de passer un cap? » Neymar, le joueur qui a plus d’abonnés que son club sur Instagram », « La soeur de Neymar sort avec Gabigol, une pépite Brésilienne« . Avec plus ou moins d’analyse, l’ex de Santos fait les gros titres jour après jour. Mais c’est normal: il vient à Paris avec le but qu’il a toujours avoué: remporter un jour le ballon d’or. Seulement, depuis 3 ans, Neymar n’as pas remporté ce but, n’as pas fait passer de cap à Paris, en revanche sa soeur sort toujours avec Gabigol.
Depuis 3 ans maintenant, les médias français s’emparent de tout ce qui est possible pour faire des vues sur Neymar: blessures, scandales, perfs, positionnement, vie privée, etc. Et c’est normal: il est un joueur hors du commun, une star incroyable, égérie de nombreuses marques, cristallisation de nombres d’espoirs Parisiens, et monstre des réseaux sociaux. La question est donc: Neymar bénéficie t-il du même traitement que les autres stars de Ligue 1? Selon mon point de vue, non, en tout cas pas avec cette force, pas avec un engouement aussi fort. Jamais Ibrahimovic, Mbappé, Payet, Depay ou Pépé n’ont connu ça. Mais alors, quel est le problème?

Les conditions autour de Neymar.

Ballon au pied, il est plus provocateur que personne. (Photo:Foot01)

Tout d’abord, Neymar, comme je l’ai déjà dit, cristallise les espoirs Parisiens. Et, malgré tout, la frustration et la déception qu’il suscite provoque une haine gratuite et inconsciente envers lui. Et ceci à tous les niveaux: des « Eh arrête de plonger on dirait Neymar » aux analyses pseudo-tactiques » qui expliquent pas A + 2 que le Parisien n’est pas un bon joueur.
Ensuite, l’autre problème, c’est sûrement son style. Dave Apadoo: « Quand il est en position de force, il aime bien accentuer ça. Il aime bien chambrer et provoquer l’adversaire. Et pas uniquement dans le bon sens du terme. Il provoque aussi dans le verbe, dans son attitude, son regard. Parfois, il fait semblant de te relever, et ben non. « 
Cela prouve bien le problème: joueur avec une technique hors norme, chambreur, provocateur. Mais c’était aussi le cas d’Ibrahimovic.
En revanche, ce que Neymar fait et qu’Ibrahimovic ne faisait pas, c’est le fait d’être une star de la mode, s’afficher avec de grosses voitures, des montres à plusieurs dizaines de milliers d’euros, etc. Mais Neymar n’as jamais été le premier à faire ça. Depay, même Delort le font aussi. Ce dernier, qui reprochait ce week-end à Neymar d’être « hautain avec tout le monde » selon ses propres dires, clamait haut et fort « Je m’en bats les c*******, je gagne 150 000€ par mois » l’été dernier aux policiers qui l’avait arrêté.

Est-il en partie responsable de cette haine?

Neymar jouant à Call of Duty, sur Twitch, le soir du ballon d’Or. (Photo: Twitch)

S’il possède ces différentes caractéristiques, qu’il ne peut maîtriser, il peut en revanche souffrir d’une image de non fan de foot. Très récemment, lors de la cérémonie du ballon d’or, Neymar était en live sponsorisé sur Twitch, lors des matchs de Paris, quand il est blessé, il est souvent en train de jouer au poker. Son fil Instagram ressemble aussi à certains moments plus à celui d’un influenceur qu’à celui d’un sportif.
L’attaquant souffre évidemment aussi de son transfert avorté de cet été au Barca, et de son attitude qui a fortement déplu aux fans du PSG mais aussi (dans la majorité) aux suiveurs du foot. Le Brésilien est donc le prisme d’actualités constantes dans tous les médias qui suivent le foot (et autres), et cela ne changera pas, pour des raisons éparses que nous venons d’évoquer.

On a souvent l’impression qu’à parler de Neymar pour toutes les raisons possibles et imaginables, on en oublie souvent le plus important, et il est là pour nous le rappeler, comme avec son but à Montpellier. Walid Acherchour, journaliste YahooSports, résumait ceci en un tweet: « On ne retrouvera peut être jamais un joueur du niveau de Neymar en Ligue 1« . Alors lâchons lui la grappe, concentrons nous sur son jeu et profitons de ce joueur.
Doit-on pour autant en vouloir aux médias Français de s’emparer du sportif qui suscite le plus d’intérêt? De vouloir écrire sur le sportif mondial le plus tweeté? La question reste ouverte.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :