Articles NBA Basket Rookie Report

Rookie Report #4 – Semaine du 05 au 11 décembre

Si votre regard se dirige à chaque instant vers le futur, cette chronique est faite pour vous. Chaque année, ils sont au centre des attentions mais aussi des interrogations. Excitants, décevants, porteurs d’espoir ou de simples illusions, les rookies constituent cette part d’imprévisible qui entretient notre intérêt pour la NBA. Pour cette raison, le Café Crème Sport vous propose son propre Rookie Report. Chaque semaine, la rédaction basket se mobilise pour façonner un classement évolutif pour rendre compte des performances des dix meilleurs rookies de la ligue.

⚠️ Avertissement : À mesure que ce classement hebdomadaire avance, il nous semble important de préciser que ces rapports se basent uniquement sur les performances proposées par les rookies sur la semaine écoulée. Nous savons que ce n’est pas représentatif de la saison de ces jeunes joueurs, c’est pour cela que nous vous proposerons un classement mensuel pour relativiser cette hiérarchisation.

Aujourd’hui, on revient sur la semaine de nos rookies. Une semaine où nos pépites sont restées sur le courant alternatif. Les statistiques utilisées pour cet article sont réalisées par nos soins sur les matchs qui se sont disputés entre 05 et 11 décembre.

1 – Kendrick Nunn (Miami)

Stats : 4 matchs (4 titulaires), 35 min/match // 19pts (47% FG dont 8/26 à 3pts) – 3,5reb – 3,75ast

Bilan : 3 victoires – 1 défaite

C’est ce qui s’appelle revenir avec les honneurs. Sorti du Top 10 la semaine dernière après une semaine très compliqué, re-voilà notre super-rookie-surprise. Les prestations du meneur du Heat ont été crescendo cette semaine. 8 petits points dans la défaite des siens contre les C’s, 14 contre les Wizards, 18 unités contre les Bulls et enfin, une fin de semaine en apothéose : 36pts (14/26 FG), 6reb, 4pad en 42 minutes. Record au scoring, et une victoire rocambolesque à la clé. L’ascension de Nunn est déjà l’une des plus belles histoires de la Ligue cette année, et cela risque de durée encore un bon moment.

2 – Ja Morant (Memphis)

Stats : 1 match (1 titulaire), 29 min/match // 26pts (57% FG dont 3/5 à 3pts) – 2reb – 7ast

Bilan : 1 victoire – 0 défaite

Ja Morant nous a mis face à un paradoxe cette semaine montrant à la fois les faiblesses d’un classement hebdomadaire, mais aussi le véritable talent de ce jeune meneur. Oui, il n’a joué qu’un match. Face aux Warriors qui plus est. Mais voilà, en 5 matchs sans Morant, Memphis n’a gagné qu’une seule rencontre, la première. Dès son retour, il a montré qu’il était le véritable leader offensif de cette équipe. Après une blessure, on ne sait jamais comment un joueur va revenir, surtout pour un rookie. Et bien Morant a montré, rien qu’avec ce match, sa capacité à revenir fort, très fort… Plus fort ? L’avenir nous le dira. Avec une telle prestation, dans ce contexte, il était impossible de le sortir de notre Top 10.

3 – Rui Hachimura (Washington)

Stats : 4 matchs (4 titulaires), 38 min/match // 19pts (46% FG dont 1/7 à 3pts) – 8reb – 2ast

Bilan : 1 victoire – 3 défaites

Le Japonais ne cesse de s’affirmer avec les Wizards. En début de semaine, Hachimura fut l’un des grands artisans de la victoire surprise des siens face aux 76ers. Avec 27pts/11reb en 43 minutes, il a réalisé sa meilleure prestation en NBA. Mais cette victoire semble être une réelle anomalie. La suite de la semaine se conclue sur 0 victoire, 3 défaites. Bien que Hachimura enchaîne les belles performances, avec notamment un 18pts/12reb contre les Hornets, le bilan collectif des Wiz’ est très compliqué. Sa présence sur le terrain est loin d’être rentable : -14 contre le Heat, -34 contre les Clippers et -30 contre les Hornets… Avec un +/- de -19,25 en 4 matchs, Rui Hachimura a encore des efforts à faire pour tirer son équipe vers le haut. Bien qu’il pâtisse des faiblesses de sa franchise, le Japonais semble faire ses stats dans son coin sans impliquer ses coéquipiers. Un point crucial qu’il devra améliorer pour passer un cap en NBA.

4 – De’Andre Hunter (Atlanta)

Stats : 2 matchs (1 titulaire), 34 min/match // 19pts (54% FG dont 6/16 à 3pts) – 3,5reb – 4ast

Bilan : 1 victoire – 1 défaite

Après une petite blessure au doigt qui l’a empêché de jouer contre les Nets, le « Chasseur » a repris sa place chez les Hawks. Il continu sur sa lancée avec une belle performance hier soir contre le Heat. De’Andre Hunter compile 28pts/4reb/3ast en 40 minutes, mais ne peut empêcher son équipe de s’incliner en prolongation. Lloyd Pierce a compris que l’association Hunter/Reddish entravait le développement de ces deux joueurs, comme nous avons pu le voir sur les dernier matchs des Hawks, ils seront donc utilisés de manière alternative. Un partage du ballon et des minutes qui devrait réussir à tout le monde du côté d’Atlanta.

5 – PJ Washington (Charlotte)

Stats : 4 matchs (4 titulaires), 35,25 min/match // 14,5pts (40% FG dont 8/23 à 3pts) – 5,5reb – 3ast – 1,5blk

Bilan : 2 victoires – 2 défaites

PJ Washington, c’est du sérieux. Après une semaine compliquée (voir Rookie Report #2), il a sorti, la semaine dernière, une grosse production statistique. L’ailier fort de l’Université de Kentucky continu sa route avec brio. Auteur de 20pts dans la défaite contre les Hawks, PJ Washington s’est bien rattrapé contre les Wizards dans un match où il a joué 40 minutes, inscrit 15pts et termine avec un +/- de +29. Peu à peu, il dévoile une certaine constance de le playmaking lorsqu’il joue au poste. Pour un intérieur rookie, tourner à 3ast par match, c’est une très belle réussite et un indice encourageant sur sa vision du jeu.

6 – Tyler Herro (Miami)

Stats : 4 matchs (0 titulaire), 29 min/match // 13,5pts (41% FG dont 8/26 à 3pts) – 3,5reb – 1,75ast

Bilan : 3 victoires – 1 défaite

Du feu à la glace, il n’y a qu’un pas avec Tyler Herro. Contre Chicago, sa prestation est époustouflante : 18 de ses 27pts dans le Money Time qui permette à son équipe de rattraper les Bulls et de s’imposer en prolongation. Puis le match d’après, contre les Hawks, catastrophe : 0/9 dont 0/6 à 3pts, avec une évaluation de… -30. Herro nous a habitué à être sur le courant alternatif et cette semaine ne vient que confirmer cette idée. Mais chacune de ses grosses perfs enflamment ses coéquipiers ainsi que le public du Heat. Ce talent d’électriser est une chose rare, dans n’importe quel sport, alors si Herro parvient à trouver un peu de régularité il sera difficile à contenir.

7 – Matisse Thybulle (76ers)

Stats : 4 matchs (0 titulaire), 25,5 min/match // 10,75pts (57% FG dont 9/17 à 3pts) – 2,25reb – 3,25ast – 1,5stl

Bilan : 3 victoires – 1 défaite

Les 76ers semblent avoir trouver leur 6ème homme. Matisse Thybulle ne cesse de progresser et Brett Brown l’a bien remarqué. 22 minutes en moyenne la semaine dernière, plus de 25 celle-ci, Thybulle est le remplaçant des Sixers qui joue le plus. Progressivement, il dévoile de nouvelles facettes de son jeu : playmaker (6pad contre Washington), très adroit à 3pts (5/8 contre les Raports, 3/4 contre les Nuggets), et au scoring puisqu’il signe son record en saison contre les Champions en titre avec 20pts. Mais Thybulle c’est toujours et encore un défense impitoyable. Il a totalement fait déjoué l’attaque des Raptors (+/- : +13, 3stl, 1blk) ainsi que la terrible ligne arrière de Denver (+/- : +20). Attention, ce gamin devient effrayant.

8 – Cam Reddish (Atlanta)

Stats : 3 matchs (2 titulaires), 30 min/match // 14,7pts (50% FG dont 7/14 à 3pts) – 5,23reb – 1ast

Bilan : 1 victoire – 2 défaites

ET VOILÀ REDDISH !!! Après un début de saison en demi-teinte et une petite blessure, la troisième star de Duke montre enfin le bout de son nez en NBA. Déjà près physiquement pour la défense, Cam Reddish a montré cette semaine qu’il était également capable de scorer en NBA, il signe d’ailleurs son season high contre les Nets (25 pts). Mais voilà, au poste d’ailier, la concurrence est rude à Atlanta. Associé en début de saison avec De’Andre Hunter, Reddish semble plus à l’aise (et inversement) lorsqu’il est seul sur le terrain. Un rookie titulaire et un autre en sortie de banc, voilà le schéma que semble adopter Lloyd Pierce. En alternant entre les deux pépites, le coach des Hawks ajoute de la profondeur à son effectif. Reddish en forme, une excellente chose pour Atlanta.

9 – Cameron Johnson (Phoenix)

Stats : 4 matchs (0 titulaire), 25,75 min/match // 11,5pts (47% FG dont 12/26 à 3pts) – 4reb – 1,25ast

Bilan : 2 victoires – 2 défaites

La belle aventure de Cameron Johnson se poursuit avec les Suns. Avec des minutes qui ne cessent de grimper (18,67 min/match la semaine dernière, contre 25,75 min/match cette semaine), Johnson s’impose dans la rotation de Phoenix aux côtés du sophomore Mikal Bridges. Bien que cantonné dans un rôle de shooteur extérieur (sur 36 tirs tentés, 26 sont pris derrière l’arc), Cameron Johnson montre de très belles choses. Peut-il s’imposer comme le véritable 6ème homme de la franchise de l’Arizona ?

10 – Eric Paschall (Golden State)

Stats : 3 matchs (3 titulaires), 29 min/match // 11,5pts (33% FG dont 4/10 à 3pts) – 3,7reb – 1,7ast

Bilan : 0 victoire – 3 défaites

Après une semaine proche de la stratosphère, Eric Paschall retrouve les landes désertes que traversent actuellement les Warriors. Avec une évaluation moyenne de -12 sur ses 3 matchs disputés, Paschall souffre de la fragilité collective de son équipe. De plus, avec le retour de D’Angelo Russell, l’ailier est devenu la seconde option offensive de son équipe. La semaine dernière Paschall a pris 53 tirs, cette semaine il descend à 36… Le retour du All-Star va-t-il freiner la progression d’Eric Paschall ? Réponse la semaine prochaine.

OUT cette semaine :

  • Jarrett Culver (Minnesota – #7) : 9,5pts – 4,25reb – 3,75ast

Difficile retour à la réalité pour les Wolves. Cette semaine, c’est 4 défaites pour Minnesota et le rookie récemment titularisé peine à trouver ses marques. Avec un temps de jeu en baisse constante, Culver subit également les beaux efforts de Jeff Teague en sortie de banc. Attention à ne pas rater cette belle opportunité.

  • Darius Garland (Cleveland – #8) : 11,67pts – 4reb – 3ast

Le meneur des Cavs a connu une semaine compliquée, à l’image de son équipe. Trois défaites et un +/- de -18 en moyenne pour Garland. Avec 13 tir tenté par match en moyenne, l’ex de Vanderbilt devrait montré plus au scoring mais son adresse fût plus instable que la semaine dernière. Il quitte logiquement notre Top 10.

  • RJ Barrett (New-York – #9) : 8,33pts – 3,34reb – 3ast

Comme le rookie précédent, RJ Barrett subit la méforme de son équipe et on ne peut pas dire qu’il influence grandement les résultats des Knicks. 28% au tir, dont 25% à 3pts et une évaluation à -10 sur ses trois matchs disputés, RJ connaît sa pire semaine en terme de stats. Serait-il le seul à New-York à regretter David Fizdale ?

Les liens utiles :

Retrouvez les critères utilisés pour réaliser ce classement hebdomadaire en suivant ce lien : https://cafecremesport.com/2019/11/21/rookie-report-1-presentation-et-premier-classement/

Si vous souhaitez consulter le Rookie Report #3 de la semaine précédente, cliquez ici : https://cafecremesport.com/2019/12/04/rookie-report-3-semaine-du-28-novembre-au-04-decembre/

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :