A l'affiche Bundesliga Foot

Le TDE du CCS : Bundesliga (15ème journée)

Face aux mal-classés, les favoris n'ont pas fait dans le détail. Leipzig (0-3), Dortmund (0-4) et le Bayern (6-1) s'imposent tous sur des scores fleuves. Au contraire, M'Gladbach s'incline sur la pelouse de Wolfsburg dans les derniers instants de la partie (2-1), lâchant par la même occasion, la tête du championnat. Mauvaise opération également pour Leverkusen et Fribourg. Malgré la victoire, Schalke crée la polémique.

Face aux mal-classés, les favoris n’ont pas fait dans le détail. Leipzig (0-3), Dortmund (0-4) et le Bayern (6-1) s’imposent tous sur des scores fleuves. Au contraire, M’Gladbach s’incline sur la pelouse de Wolfsburg dans les derniers instants de la partie (2-1), lâchant par la même occasion, la tête du championnat. Mauvaise opération également pour Leverkusen et Fribourg. Malgré la victoire, Schalke crée la polémique.

Le focus du Week-end : VfL Wolfsburg – Borussia Mönchengladbach (2-1)

À trois journée de la fin de la phase aller, le Borussia Mönchengladbach de Marco Rose peut paraitre détendu. Malgré une élimination dès la phase de poule en Europa League, les Poulains effectuent un exercice 2019/20 historique. Face à un VfL Wolfsburg malade depuis deux mois (une seule victoire), la tache de garder les rênes de la Bundesliga semble à porter pour Marcus Thuram et ses coéquipiers. C’est sans compter sur l’équipe de capitaine Guilavogui qui à a cœur de relancer une machine enrayée.

D’amblée, la pression est mise par les Loups. D’abord avec une tentative de Joao Victor qui vient s’écraser sur le poteau gauche de Yann Sommer (4′). Puis quelques minutes plus tard lorsque le gardien Helvète s’incline sur la frappe sans contrôle de Xaver Schlager, qui termine sa course sous la barre transversale. Ce dernier profitant de l’énorme travail de Jérôme Roussillon, qui mystifie Stefan Lainer d’un petit pont avant de servir l’Autrichien qui marque ainsi son premier but en Bundesliga (1-0, 13′). Mais Mönchengladbach ne panique pas et égalise dans la foulée par l’intermédiaire de Breel Embolo. Le Suisse, lancé au second poteau, reprend parfaitement le centre d’Alassane Pléa, d’une reprise qui transperce Casteels (1-1, 15′). Un départ canon qui laisse place à une fin de première période plus terne.

Au bout du suspense, Maximilian Arnold offre la victoire à Wolfsburg (Photo : Boris Streubel/Bongarts/Getty Images)

Le second acte est plus indécis mais Wolfsburg s’emploie pour faire la différence. Il manque quelques centimètres à Joao Victor (58′) puis à Mbabu, dont la reprise de la tête échoue sur le poteau droit de Sommer (59′), pour faire basculer la rencontre. Une finalité qui prend effet dans les derniers instants de la partie lorsque, suite à une relance dans l’axe de Jordan Beyer, Maximilian Arnold envoie sa reprise du gauche directement dans les filets de Sommer (2-1, 90+1′). Un scénario cruel pour M’Gladbach mais ô combien mérité pour les hommes d’Oliver Glasner.

En manque de mordant et de panache, le Borussia s’incline pour la deuxième fois de la semaine dans les arrêts de jeu. La désillusion subit jeudi en Europa League -élimination sur un but de Crivelli à 90′- a laissé des traces physiquement et mentalement. Résultat, les Poulains abandonnent les commandes de la Bundesliga. Pour Wolfsburg -par ailleurs toujours en course en Europa League- cette victoire fait un bien fou et vient mettre fin à une disette de deux mois à la Volkswagen Arena.

Le fait marquant de la semaine : le RB Leipzig retrouve le sommet

Leipzig n’aura pas trainer pour s’imposer face au Fortuna Düsseldorf (0-3), Patrick Schick ouvrant le score dès la 2ème minute après un énorme travail de Konrad Laimer. La suite ressemble à une formalité pour les Roten Bullen qui aggravent le score par l’intenable Timo Werner, sur pénalty (58′), puis sur une tête plongeante du Franzose, Nordi Mukiele (75′). Confirmant ainsi leur large domination sur les locaux (70% de possession, 20 tirs) et leur dynamique actuelle (6 victoires de suite). Qualifiée en huitième de finale de Ligue des Champions -confrontation contre Tottenham- la bande de Julian Nagelsmann reprend les commandes du championnat qu’elle avait lâché au soir de la sixième journée (défaite 1-3 contre Schalke). Une position qu’il faudra confirmer dès mardi sur la pelouse.. du Borussia Dortmund.

16ème but en 15 journée pour Timo Werner qui offre la première place au RB Leipzig (Photo : imagoimages)

Des Borussens qui vont mieux depuis la victoire sur la pelouse du Hertha BSC (1-2), il y a deux semaines. Depuis, le BVB s’est facilement imposé contre Düsseldorf (5-0) et à Mayence (0-4), samedi. À l’instar de Leipzig, les hommes de Lucien Favre n’ont pas eu trop de difficulté pour faire la différence contre la plus mauvaise défense du championnat. Sancho, Hazard et Reus invitant Nico Schulz à leur petite balade hebdomadaire. Ce fût plus dur pour les rivaux de Schalke. Tout avait pourtant bien commencé à la Gelsenkirchen Arena avec l’ouverture du score de Raman à la 53ème minute. Mais dix minutes plus tard, Alexander Nübel se fend d’une sortie Kamikaze qui ferait presque passer Harald Schumacher pour un enfant de cœur. À 10 contre 11, les Köningsblauen parviennent malgré tout à préserver leur maigre avantage face à une équipe de Francfort, une nouvelle fois inconstante après un rendez-vous européen.

Pour le reste, le Hertha BSC retrouve des couleurs et fête la première victoire de Jürgen Klinsmann depuis sa nomination, en s’offrant le surprenant Fribourg de Christian Streich. Une victoire 1-0 sur une Kartöffel de Vladimir Darida et une remontée salvatrice au classement. Même cause, même effet pour Cologne qui prend le meilleur sur un Bayer Leverkusen réduit à 9 contre 11 (expulsion de Dragovic et Bailey). Le promu obtient un premier succès depuis l’arrivée de Markus Gisdol et revient à quelques encablures du premier non relégable.

Le MVP de la journée : Philipp Coutinho (FC Bayern Munich)

Moins dominateur qu’à son habitude en championnat, le Bayern Munich effectue une première partie de saison en dent de scie. Restant sur deux défaites consécutives (et d’importance) contre Leverkusen et M’Gladbach, le Rekordmeister s’est surtout illustré par son incroyable manque de réalisme et quelque part de chance. La venue du Werder Brême offre l’occasion de retrouver la confiance affichée en Ligue des Champions. Malheureusement pour les hommes d’Hansi Flick, le scénario des derniers matchs se répètent et Milot Raschica vient punir la maladresse des Bavarois en envoyant une ogive sous la barre de Manuel Neuer. L’Allianz Arena gronde, c’est le moment choisi par Philipp Coutinho pour remettre les pendules à l’heure.

Arrivé en prêt du FC Barcelone cet été, le Brésilien, symbole d’un Bayern en manque de constance, fait banquette depuis l’éviction de Niko Kovac. Mais grâce à son talent et bien secondé par Müller et Lewandowski, l’international Auriverde va faire basculer la partie dans un sens unique. Juste avant la pause, il permet au sextuple champion en titre de prendre les devants -un but, une passe décisive- avant de continuer le récital en deuxième période. Bilan, un triplé et deux passes décisives et une victoire nette du Bayern sur le score de six buts à un ! Une performance magistrale qui emballe l’ensemble du club Munichois, dont un David Alaba très ouvert à l’achat définitif de son coéquipier, « Si vous avez vu le match, vous devez l’acheter. N’est-ce pas ? »

Résultats et Classement : Leipzig en tête, Fribourg et Leverkusen calent

(1 commentaire)

  1. Après la défaite concédée sur le terrain de Wolfsburg, il faudra que le Borussia Mönchengladbach remporte ses prochains matchs de Bundesliga. Dans le cas contraire, l’équipe de Marco Rose risque de perdre sa 2e place.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :