Café Crème Sport

Le TDE du CCS : Bundesliga (17ème journée)

L’année 2019 a rendu son verdict et Leipzig s’installe seul en tête de la Bundesliga à la mi-parcours, en signant une onzième victoire contre Augsbourg (3-1). Derrière, M’Gladbach confirme ses difficultés en cette fin d’année en partageant les points à Berlin (0-0) tandis que le Bayern se pose en chasseur à seulement quatre points du leader. Dans le bas de tableau aussi ça bouge, focus sur cette 17ème journée.

Le Focus du Week-end : RB Leipzig – FC Augsbourg (3-1)

Après un match nul au scénario rocambolesque contre Dortmund (3-3), Leipzig, invaincu depuis sept matchs, recevait les Bavarois d’Augsbourg, eux-mêmes invaincus depuis six matchs. Un match au sommet entre les deux meilleurs formations d’Allemagne depuis début novembre dont l’enjeux principal reste le titre de champion d’Automne pour les Saxons.

Alors que les locaux attaquent le match tambour battant avec un but de Werner, finalement refusé après une faute de main d’Adams au départ de l’action, c’est bien Ausgbourg qui confirme ses bonnes dispositions des derniers matchs. Auteur de quatre passes décisives une semaine plus tôt contre Hoffenheim (2-4), Florian Niederlechner se transforme cette fois en buteur en étant à la réception du centre de Richter. La reprise de l’attaquant franchit la ligne avec l’aide de la transversale (0-1, 8′). Efficacité totale pour hommes de la Fuggerstädter sur leur seul tir de la première période. Leipzig faisant le forcing pour reprendre les choses en main mais ni Upameycano, dont la tête heurte la barre, ni Schick ou Nkunku, ne parviennent à égaliser avant la pause.

Encore décisif, Patrik Schick confirme son adaptation à la Bundesliga (Photo : DFL)

Le retour des vestiaires est plus timide pour les Roten Bullen et malgré le raid solitaire de Werner (54′), il faut attendre l’entrée en jeu de Sabitzer, à l’heure de jeu, pour que la situation se débloque. C’est un autre Autrichien, Konrad Laimer, qui trouve finalement la faille en chipant un ballon dans la moitié de terrain des visiteurs puis en plaçant une frappe hors de portée de Koubek (1-1, 68′). Les buts s’enchainent ensuite et Leipzig prend l’ascendant dans les dix dernières minutes. D’abord par Patrik Schick de la tête, bien servi par Nkunku (2-1, 80′) puis par Poulsen suite à une offrande de Werner (3-1, 89′).

Rapidement mené, le RB Leipzig a su inverser la tendance en fin de match pour faire plier Augsbourg et s’assurer le titre de champion d’Automne. De quoi passer les fêtes de fin d’année bien au chaud. Malgré la défaite, les hommes de Martin Schmidt peuvent se satisfaire de cette première partie de saison et restent à proximité des places européennes.

Le fait marquant de la semaine : Le Borussia Mönchengladbach tenu en échec à Berlin

Mönchengladbach se devait de s’imposer à Berlin pour rester au contact des Saxons, déjà assurer de terminer premiers en raison de leur différence de but largement supérieur. À l’Olympiastadion, dans un premier acte ouvert, les deux équipes ont eu l’opportunité d’ouvrir le score, sans concrétiser. En deuxième période, le match est à sens unique en faveur des Poulains, mais les hommes de Marco Rose ne trouvent pas la faille dans la muraille norvégienne, Jarstein. Rien y fait malgré les tentatives de Thuram, Embolo et Plea. Bilan, un partage des points satisfaisant pour les locaux, mais qui relègue de nouveau M’Gladbach à deux points du leader.

Breel Embolo et le Borussia Mönchengladbach ne sont pas parvenus à prendre le dessus sur le Hertha BSC (Photo : Jan Huebner/image/imago)

Le Borussia Dortmund voit ses démons le rattraper encore une fois. Les hommes de Lucien Favre pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score sur la pelouse d’Hoffenheim, par l’intermédiaire de Mario Götze à la 17ème minute. Incapables de doubler la mise malgré une pléiade d’occasion, les Schwarzgelben voient les locaux se rebiffer en fin de match pour s’imposer sur le fil grâce à Adamyan (79′) et Kramaric (87′). Un air de déjà vu du côté de la Ruhr, synonyme de troisième défaite à l’extérieur et peut-être d’adieu au titre.

Dans le bas du tableau, les mal-classés s’offrent de l’espoir en prenant les points au bon moment. Face à Union Berlin, le Fortuna Düsseldorf s’en est remis à son buteur maison, Rouwen Hennings, auteur d’une kartöffel made in Deutschland, pour s’imposer (2-1) et grimper à la 16ème place. Un progrès pour une équipe en manque de victoire depuis le 3 novembre. La lanterne rouge, Paderborn, prend également le meilleur sur un Eintracht Francfort qui dégringole dangereusement au classement (2-1). Les Schwarzblauen viennent de prendre sept points sur douze et reviennent à trois encablures de la zone de barrage. Enfin Cologne continue sa remontada et s’impose face au Werder Brême (1-0), qui se retrouve par la même occasion dans la zone rouge.

Le MVP de la journée : Joshua Zirkzee (Bayern Munich)

Déjà accroché par Fribourg en milieu de semaine -victoire 3 à 1 dans les arrêts de jeu-, le Bayern Munich a dû attendre les dernières minutes du match contre Wolfsburg (2-0) pour prendre les trois points face à des Loups loin de leur standing d’il y a 10 ans. Malgré une possession de balle de l’ordre 70% et de multiples occasions franches, les Bavarois ne parviennent pas à prendre le dessus sur la meilleure défense du championnat. La peur du scénario de Leverkusen ou M’Gladbach se fait ressentir au fur et à mesure que le temps s’écoule.

Serge Gnabry et Joshua Zirkzee, le duo de héros du Bayern ! (Photo : imago)

Comme face aux Breisgau-Brasilianer, Hansi Flick décide de lancer sa pépite néerlandaise, Joshua Zirkzee, dans les dernières minutes pour forcer le destin. Déjà décisif mercredi, le joueur de 18 ans récidive à l’Allianz Arena pour délivrer le sextuple champion en titre, à la 85ème minute. La coupe de cheveux Afro la plus connue d’Allemagne compte désormais deux buts en seulement sept minutes de jeu effective, Comment se traduit efficacité en néerlandais ? Zirkzee tout simplement. Et comme face à Fribourg, Gnabry en profite pour sceller le match juste derrière et ramener le Bayern à deux unité de la bande de Marco Rose. Suffisant pour convaincre la direction du Rekordmeister de maintenir Hans-Dieter Flick à la tête de l’équipe jusqu’à la fin de la saison.

Résultats et classement : Leipzig champion d’Automne, le Bayern en embuscade

Exit mobile version