A l'affiche NFL Omnisport

NFL : Des outsiders en pagaille (Preview Play-Offs NFC)

La saison régulière a rendu son verdict et les douze qualifiés sont enfin connus. Du côté de la Conférence Nationale, la lutte a été serrée et voit le retour au premier plan des 49ers et des Packers, absents des Play-Offs depuis deux saisons. Mais attention aux Saints d'un Drew Brees, toujours aussi fringant ou aux Eagles de Philadelphie, vainqueurs du Superbowl il y a deux ans, seulement. La route vers Miami est encore longue et l'issue plus qu'incertain.

La saison régulière a rendu son verdict et les douze qualifiés sont enfin connus. Du côté de la Conférence Nationale, la lutte a été serrée et voit le retour au premier plan des 49ers et des Packers, absents des Play-Offs depuis deux saisons. Mais attention aux Saints d’un Drew Brees, toujours aussi fringant ou aux Eagles de Philadelphie, vainqueurs du Superbowl il y a deux ans, seulement. La route vers Miami est encore longue et l’issue plus qu’incertain.

Niners et Packers : trajectoires opposées, mêmes effets

Les 49ers de San Francisco et les Packers de Green Bay terminent respectivement premier et deuxième de la conférence NFC. À l’instar des Ravens et Chiefs, ils pourront ainsi profiter d’une « bye week », c’est-à-dire une semaine de repos pendant le premier tour des play-offs (samedi 4 et dimanche 5).

Les 49ers terminent la saison régulière avec un bilan de 13-3, ils ont la deuxième meilleure défense et la quatrième attaque de la ligue. Cette équipe a été séduisante à regarder cette saison, mais un match de play-off est différent d’un match de saison régulière. Il faut généralement de l’expérience, et si le quarterback Jimmy Garoppolo a été très bon cette saison, il n’a qu’une saison complète à son actif et il joue son premier match de play-off en tant que meneur sur le banc (en revanche, il a souvent connu les play-offs en tant que remplaçant de Brady). De plus, le reste de l’effectif est jeune, à l’image de leur meilleur joueur défensif le rookie, Nick Bosa (2ème choix du premier tour de la draft 2019). Bien sûr il y a quelques vétérans comme Richard Sherman, mais est-ce que cela peut suffire pour gagner le Superbowl ? Les Rams de Los Angeles nous ont montré le contraire l’an passé en perdant contre les Patriots.

Dans l’ombre des projecteurs médiatiques des 49ers, les Packers ne manquent pas d’expérience, en tout cas pas à des postes clés. En premier lieu, Aaron Rodgers leur quarterback deux fois MVP de la saison et vainqueur du Superbowl de la saison 2010-2011. Il est habitué aux play-offs, bourré de talent et pour une fois, il n’a pas eu besoin de pousser celui-ci pour qualifier son équipe. En effet, avec l’arrivée de Matt Lafleur aux commandes des Packers, Rodgers touche moins de ballon, mais l’équipe gagne toujours. En défense certes, l’équipe ne fait pas spécialement trembler ses adversaires (seulement la 18ème défense), ni en attaque par ailleurs (seulement 17ème), mais à force de ne pas se méfier d’eux, les Packers ont un bilan de 13-3. Avec un Rodgers « frais » et il a une « bye week » en prime, peut-on les considérer comme Favoris pour la NFC ?

Saints – Vikings : Logique respectée ?

Le premier match des wild card NFC opposera, les Saints de la Nouvelle Orléans (13-3) aux Vikings de Minnesota (10-6) (dimanche 5 janvier à 19h05).

Les Saints sont clairement favoris, Drew Brees, leur quarterback fait une excellente saison et il dispose du meilleur receveur de la ligue en la personne de Michaël Thomas (149 réceptions, 1720 yards, 9 touchdown, potentiel MVP ?). Qui plus est, Alvin Kamara (running back) est en forme et la défense est solide. Face à eux, les Vikings sont enfin en play-offs depuis le couteux recrutements du quarterback Kirk Cousins.

Incertain, Dalvin Cook sera bien sur la pelouse de Philadelphie ce dimanche (Photo : Getty image)

Ce dernier reste décevant car la force de cette équipe est clairement le jeu au sol via le running back Dalvin Cook (14 matchs joués, 1135 yards parcourus pour 13 touchdowns), il est le 11ème meilleur coureur de l’année. Il réussit pour la première fois à faire oublier l’ancien running back star de ces dernières années des Vikings, Adrian Peterson. Heureusement pour Minnesota, Cook sera présent pour ce match, alors que l’incertitude planait cette semaine.

Face à l’attaque des Saints, les Vikings ne semblent pas pouvoir apporter beaucoup de solution. De plus le match se joue au « Dome » de New Orleans.

Les joueurs à surveiller : Michaël Thomas pour les Saints. Avec un Dalvin Cook possiblement amoindri, le quarterback Kirk Cousins devra guider les Vikings.

Eagles – Seahawks : Un duel couru d’avance ?

Le second match des wild card NFC opposera les Seahawks de Seattle (11-5) aux Eagles de Philadelphie (9-7) (dimanche 5 janvier à 22h40).

A la surprise générale, les Eagles se sont qualifiés au terme de la dernière journée de saison régulière, ils ont le plus faible bilan des équipes qualifiées en NFC pour les play-offs, seulement neuf victoires pour sept défaites. Carson Wentz leur quarterback connait des hauts et bas mais globalement l’équipe est correcte d’un point de vue statistique. En effet, elle est la 10ème meilleure défense de la ligue et 14ème meilleure attaque. Mais face aux Seahawks dirigé par Pete Caroll, il va être difficile pour les vainqueurs du Superbowl 2017-2018 de jouer en dilettante. En effet, Russell Wilson fait une de ses meilleures saisons, le quarterback connait bien les play-offs puisqu’il a déjà atteint deux fois le Superbowl pour un bilan d’une victoire et d’une défaite.

Le point noir pour les Seahawks est la perte de leurs deux running back lors des dernières semaines. Ils ont signé Marshall Lynch la semaine dernière, mais « Beast mode » est-il encore capable de porter le jeu au sol à lui seul ? Si on regarde sa dernière saison aux Raiders, on peut clairement dire non. Mais la magie des play-offs agira peut-être sur lui ? D’un point de vue défensif, Seattle n’a pas l’avantage, ils sont seulement classés 26ème, mais on y trouve des playmakers d’expériences.

Seattle a la chance d’avoir un quarterback en grande forme, cependant le jeu au sol est devenu une énigme. Les Eagles peuvent tirer leurs épingles du jeu dans ce duel surtout en ayant l’avantage du terrain.

Les joueurs à surveiller : Bobby Wagner, le leader défensif des Seahawks, meilleur linebacker de la ligue et Carson Wentz, quarterback des Eagles.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :