Foot Ligue 1

Qui sera le prochain coach de Ligue 1 à sauter ?

Leonardo Jardim a été renvoyé par l’AS Monaco le 28 décembre dernier, devenant ainsi le 5ème entraîneur à voir son mandat écourté cette saison. Mais qui sera le prochain ? Plusieurs prétendants se distinguent pour attraper la 6ème place de ce fameux classement. De la pole-position, aux places d’outsiders, petit tour d’horizon des techniciens en danger.

Leonardo Jardim a été renvoyé par l’AS Monaco le 28 décembre dernier, devenant ainsi le 5ème entraîneur à voir son mandat écourté cette saison. Mais qui sera le prochain ? Plusieurs prétendants se distinguent pour attraper la 6ème place de ce fameux classement. De la pole-position, aux places d’outsiders, petit tour d’horizon des techniciens en danger.

  1. Antoine Kombouaré (Toulouse FC)

Il avait remplacé Alain Casanova au mois d’octobre pour redresser la barre du TFC, il a finalement décidé de poursuivre le travail de son prédécesseur. Son premier match à la tête du club toulousain s’était soldé par une victoire (2-1 contre Lille) ; tous les suivants ont été d’un tout autre acabit. A l’exception du match de Coupe de la Ligue contre les Chamois Niortais, Antoine Kombouaré n’a plus connu la victoire depuis. Lui-même l’avait reconnu lors de sa nomination, il ne regarde pas la Ligue 1, et encore moins le TFC. A croire que rien n’a changé depuis pour l’homme à la casquette. Alors qu’il a à sa disposition un effectif talentueux (Gradel, Dossevi, Sanogo, Vainqueur…) on ne voit absolument rien d’intéressant dans ce que proposent les Violets. 10 défaites en 12 matchs officiels pour Antoine Kombouaré. Jusqu’à quand ?

Antoine Kombouaré n’y arrive pas au TFC (Photo : Bein Sports)
  • Bernard Blaquart (Nîmes Olympique)

Il a été LA principale victime de l’été nîmois. Dans un climat tendu en interne, Laurent Boissier a quitter son poste de directeur sportif en juin dernier. Le coach du Nîmes Olympique a vu son effectif se faire piller généreusement lors du mercato estival sans être rebâti derrière. Après les départs de Bouanga, Savanier, Bobichon, Alioui et d’autres, Bernard Blaquart a tout de même réussi quelques beaux coups en faisant notamment émerger Zinédine Ferhat et Kevin Denkey. Laurent Boissier est finalement revenu dans le club, puis il est reparti au mois de décembre. Rien ne va plus en interne. Et sportivement, le constat est dur : le Nîmes Olympique ne prend pas assez de points. En partageant la dernière place avec le TFC, Blaquart suit de près Antoine Kombouaré dans la short-list des coachs en danger. Rien n’est joué pour les Crocos, mais il faudra faire vite avant qu’il ne soit trop tard et que Blaquart ne devienne la prochaine victime du capharnaüm nîmois.

Pas aidé par ses dirigeants, Bernard Blaquart est en sursis (Photo : Goal.com)
  • Stéphane Jobard (Dijon FCO)

8. Il aura fallu attendre 8 matchs pour voir les Dijonnais s’imposer en Ligue 1 cette saison. Et après une légère période de mieux, le DFCO a replongé au mois de décembre. La faute à qui ? Pas nécessairement à Stéphane Jobard, mais s’il y a un fusible à faire sauter, ça sera celui-là. Julio Tavares est bien moins en vue ces derniers temps (3 buts en 14 matchs) et ne pourra pas sauver à lui seul son entraîneur. Le jeune Mounir Chouiar pourrait peut-être être ce sauveur, s’il confirme toutes les belles choses qu’il a laissé entrevoir à Lens. En tout cas, il faudra bien que quelqu’un s’en charge sinon… c’est Stéphane Jobard qui en fera les frais. Le DFCO est 16ème, avec un point d’avance seulement sur le barragiste.

Stéphane Jobard va devoir trouver la formule payante (Photo : France 3 Régions)
  • Rudi Garcia (Olympique Lyonnais)

A peine arrivé, Rudi Garcia était déjà prié de quitter le club par les supporters Lyonnais. Venu pour rattraper le début de saison manqué de l’OL version Sylvinho, Garcia n’a pas vraiment répondu aux attentes des Gones. Bien qu’il ait emmené ses nouveaux poulains en 1/8ème de finale de Ligue des Champions, l’ex-coach marseillais va devoir faire le travail en championnat pour ne pas s’attirer les foudres de Jean-Michel Aulas. Privé de Memphis Depay et de Jeff Reine-Adélaïde pour la fin de la saison, Rudi Garcia va devoir composer avec un effectif certes très bon, mais tout de même réduit. Une blessure de plus, et c’est la catastrophe. Avec sa mauvaise foi habituelle et ses remplacements tactiques originaux, Garcia va devoir gagner en pragmatisme et en régularité pour rester sur le banc de l’OL. Un coach avec autant d’expérience en est capable.

« Si on avait gagné ce match on l’aurait pas perdu » (Photo : Sport 24 – Le Figaro)
  • Paulo Sousa (FC Girondins de Bordeaux)

C’est la grosse cote de cette liste. En effet, il peut paraître incongru de citer Paulo Sousa dans les noms de coachs en danger. Mais si l’on se penche sur la situation des Girondins de Bordeaux… et bien il faut l’envisager. Sportivement, ce n’est pas formidable, mais aux vues des situations des concurrents directs, rien d’alarmant. Mais au niveau de l’institution, c’est plus compliqué. La situation du club bordelais depuis le rachat par King Street et GACP n’a jamais été aussi floue. Le premier investisseur a finalement racheté les parts du second, ce qui a entraîné la colère des supporters et une dégringolade au classement. Une situation qui pourrait amener Paulo Sousa a faire ses valises si il n’obtenait pas l’assurance d’un projet sportif cohérent. De plus, une équipe plus prestigieuse que les Girondins pourrait envisager de s’attacher ses services. Qui sait…

Le Monsieur Plus des Girondins envisage-t-il de quitter le navire? (Photo : Sud Ouest Eco)

Selon vous, qui sera le prochain coach à sauter? Y a t-il d’autres coachs en danger?

(1 commentaire)

  1. Entièrement d’accord pour les 2 premiers. Le kanak fougueux n’a pas réussi sur les bords de la Garonne, et c’est bien dommage car j’adore ce mec et son sale caractère.
    Pour le reste, tant que Stéphane Moulin reste angevin, tout va bien !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :