Foot Ligue 1

Médias : pourquoi Mediapro va flopper

La Ligue 1 Conforama a grassement vendu ses droits télé il y a quelques mois, et c’est Mediapro, un groupe espagnol alors méconnu qui a raflé la mise. Mais depuis l’annonce de l’obtention de ces fameux droits, Mediapro se montre assez silencieux. Un peu trop au goût de certains, qui se permettent d’émettre des doutes sur la fiabilité du nouveau diffuseur de la Ligue des Talents.

La Ligue 1 Conforama a grassement vendu ses droits télé il y a quelques mois, et c’est Mediapro, un groupe espagnol alors méconnu qui a raflé la mise. Mais depuis l’annonce de l’obtention de ces fameux droits, Mediapro se montre assez silencieux. Un peu trop au goût de certains, qui se permettent d’émettre des doutes sur la fiabilité du nouveau diffuseur de la Ligue des Talents.

Éternelle question des fans de football : « C’est sur quelle chaîne le match ce soir ? » Et alors que le match se jouait habituellement entre Canal+ et BeinSports, un nouveau challenger est venu s’immiscer dans la partie, mettant un peu le bazar dans la tête des suiveurs du ballon rond, supporters comme journalistes. A partir de la saison prochaine, la Ligue 1 devrait être diffusée en grande partie par Mediapro, un groupe audiovisuel espagnol. Et si on utilise le conditionnel, c’est parce que tout cela reste un peu flou pour tout le monde.

Propriété de Jaume Roures, Mediapro est un groupe vieux de 25 ans. Bien implanté en Espagne, c’est aussi un groupe spécialisé dans le sport, et pour preuve il s’agit du diffuseur historique de la Liga, le championnat de football espagnol. De l’autre côté des Pyrénées, Mediapro s’est même associé à BeinSports en 2015 pour diffuser les compétitions européennes ainsi que les coupes domestiques. Mediapro est donc un diffuseur affirmé, un groupe qui connaît le sport et en particulier le football, qui plus est dans un pays où ce sport est très important. Alors pourquoi donc les Français expriment-ils autant de méfiance ?

Jaume Roures, co-fondateur et propriétaire de Mediapro (Photo : Ozap)

Des expériences pas franchement rassurantes

Plusieurs éléments permettent de douter de la fiabilité du projet ibérique, et le plus flagrant est assurément l’affaire intervenue en février 2018 au sujet du championnat italien. Alors que Mediapro avait annoncé vouloir diffuser la Série A puis remporté l’appel d’offres en offrant 1,05 milliard d’euros sur la période 2018-2021, le groupe a finalement vu son projet tomber à l’eau. En effet, les instances italiennes ont été obligées de refouler le groupe espagnol après que celui-ci ait refusé de verser une garantie bancaire estimée à un milliard d’euros. Et c’est précisément ce que craignent plusieurs journalistes et experts français au sujet de la Ligue 1. Pour l’instant, aucune véritable garantie n’a été présentée.

« Pourquoi nous ne pourrions pas payer, alors que les autres le peuvent? Est-ce que vous avez un historique disant que nous n’avons pas payé je ne sais pas quoi, je ne sais pas où? Non » Jaume Roures

Les dirigeants de Mediapro se rassurent tout de même en affirmant que pour ce qui concerne le football français, les opérateurs comme Orange, Numéricable et consorts viendront forcément gratter des partenariats. Toutefois, ce sont tout de même les téléspectateurs qui trancheront. Avec 8 matchs de Ligue 1 par journée, Mediapro s’assure une certaine audience, mais quid des suiveurs irréguliers ? En ce qui concerne le football européen, Mediapro a obtenu une large part des matchs d’Europa League. Si ils comptaient attiré les foules avec cette compétition, c’est raté.

Un abonnement supplémentaire ? C’est trop pour les fans

Il y a enfin un autre élément qui semble indiquer un futur mouvementé pour Mediapro : le public. En effet, les téléspectateurs français se sont déjà éparpillés entre Beinsports, Canal+ et RMC Sport. Si le dernier cité est lui aussi en danger, c’est parce que les fans français n’ont pas tous voulu payer un abonnement supplémentaire. Le seul football européen est dispersé entre de nombreux diffuseurs. La Ligue des Champions s’échange presque tous les ans (d’ailleurs Mediapro a tenté sa chance en vain), la Premier League aussi. Restait la Ligue 1, éternellement partagée entre Bein et Canal, et il y a fort à parier que tous les abonnés de ces deux diffuseurs ne payeront pas un abonnement supplémentaire.

Mediapro compte ouvrir une chaîne dédiée au football français, et les premières informations laissent entendre que le prix de cette chaîne serait fixé à 25 euros par mois… Pour l’essentiel de la Ligue 1 et de la Ligue 2, cela fait quand même un bon pactole. Si Mediapro espère plus de 3 millions d’abonnés, le chemin semble encore long pour le groupe espagnol. Les négociations avec les opérateurs vont être cruciales pour Mediapro. La Ligue 1 Conforama est un marché encore bancal, et même si les Français sont attachés à leur championnat domestique, la perte financière pourrait être réelle. En attendant, Canal+ et Beinsports espèrent un ultime appel de Mediapro pour partager les droits. Les Espagnols semblent résolus à ne rien laisser.

Et vous, comptez-vous prendre un abonnement supplémentaire et vous offrir la chaîne à 25€ de Mediapro ?

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :