Foot Liga BBVA

Quels débuts pour De Jong au Barça ?

Après une demi-saison pleine au FC Barcelone, l’heure est au premier bilan pour Frenkie de Jong. Ses premiers mois dans l’institution sont nuancés et les fans restent sur leur faim tant son potentiel est énorme. Alors de Jong répond-il aux lourdes attentes à son égard ? Décryptage. 

Il y a bientôt un an, le 23 janvier 2019, le Barça met la main sur la révélation du moment. Pour 75 millions d’euros, les Catalans achètent Frenkie de Jong à l’Ajax Amsterdam et le prêtent en retour jusqu’à la fin de la saison. L’opération est une réussite puisque le joueur flambe en deuxième partie de saison notamment en Ligue des Champions. 

Milieu de terrain dribbleur, passeur, une vision de jeu très développée et un vrai joueur collectif : le joueur colle à cette fameuse ADN Barça et la mayonnaise a tout pour prendre rapidement en Espagne. La réalité est différente et le joueur semble moins rayonner que la saison dernière. Les socios et les fans barcelonais attendent plus du Néerlandais.

Ce que disent les chiffres

Statistiquement, sa saison est sur des bases similaires. Le joueur est peu décisif (buts et passes décisives) dans sa nature mais son ratio de passes réussis et de dribbles réussis est sur les mêmes standards que sa dernière saison à Amsterdam. Un paramètre intéressant pourrait témoigner d’une baisse de régime : de Jong touche moins de ballons, beaucoup moins. De 95 en moyenne il est passé à 69. Une perte d’influence nette mais qui s’explique très facilement par la tactique et l’entourage sur le terrain. En effet, le milieu bénéficiait d’un rôle plus important à l’Ajax dans la création et ses coéquipiers au milieu (Shöne, Van de Beek) avaient moins le besoin naturel de ballon de Busquets, Rakitic ou encore Arthur. 

Un rôle légèrement repensé

Par conséquent son influence est logiquement amputée à Barcelone et l’expression de son talent est plus difficile car plus ingrate. Pour comprendre l’apport de Frenkie de Jong il faut observer son jeu offensif sans ballon et son repli défensif. En attaque il propose des appels tranchants dans le demi-espace gauche qui permet à Jordi Alba d’être libéré et en même temps à Griezmann de se replacer dans l’axe lui qui souffre beaucoup sur le côté gauche. Frenkie profite de sa vitesse élevée pour déstabiliser les défenses. Dans l’autre sens, lors des contre-attaques adverse, le Néerlandais fait parler sa vitesse pour annihiler ces attaques rapides quand Jordi Alba est monté et que Busquets n’arrive pas à suivre.  

Cette partie de son jeu en fait un vrai joueur de devoir et le FC Barcelone peut s’en réjouir. Le club est perdu ces derniers mois et il est important de voir des recrues s’imposer comme des leaders dans les tâches les plus ingrates. Frenkie de Jong n’est pas moins bon cette saison, il est talentueux et son potentiel est énorme. Son début de saison ne crève pas l’écran certes, mais le niveau de jeu de son équipe y est pour quelque chose. Le Hollandais a besoin d’une équipe joueuse qui aime construire son jeu et saura trouver sa place dans les années à venir parmi les grands milieux barcelonais. Reste à attendre le déclic : le départ tant attendu de Valverde ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :