Foot Série A

Le retour de Zlatan Ibrahimovic à Milan est il une bonne chose pour le club lombard ?

Le vendredi 27 décembre, à 18h44 précise, le club milanais annonçait avec une grande excitation, le retour du géant suédois. Ce dernier avait déjà fait un passage remarqué chez les rossoneri entre 2010 et 2012, avant de rejoindre le PSG, à l’été 2012. Lors de son premier passage à Milan, il avait disputé 85 matchs, inscrit 56 buts, délivré une vingtaine de passes décisives et remporté le championnat d’Italie en 2011 ainsi que la supercoupe d’Italie (face à l’Inter), la même année. Mais huit ans plus tard, l’attaquant suédois a beaucoup bourlingué et après un passage aux États-Unis (MLS) qu’en est il réellement de son niveau actuel et surtout que va t-il pouvoir apporter à ce Milan, là ?

Huit ans plus tard…

Lors de son départ, à l’été 2012, pour le club parisien, Zlatan Ibrahimovic quittait un club de l’AC Milan, certes en proie à quelques difficultés financières mais qui était vice-champion d’Italie, qualifié en C1 tous les ans et qui était encore une place forte du football européen. Huit ans plus tard, le club rossonero n’est non seulement plus un club qui compte à l’échelle européenne mais il est également devenu un club quasi lambda à l’échelle nationale. Actuellement, l’AC Milan est 10e de Serie A, à 10 points du 5e, l’AS Roma et à 23 points (!) du leader turinois.

Le club lombard est donc dans une situation plus que délicate, cette saison et est surtout en manque cruel d’efficacité. En effet l’AC Milan n’est que la 17e attaque de Serie A avec seulement 18 buts inscrits en 19 matchs. Cela est dû en grande partie à la méforme incroyable de l’attaquant polonais Krzysztof Piatek qui n’a marqué que 4 buts depuis le début de la saison, alors qu’il avait scoré à 22 reprises (dont 13 buts avec le Genoa), la saison dernière, ainsi qu’au manque d’efficacité, malgré sa bonne volonté, du jeune attaquant portugais, Rafael Leao (2 buts inscrit cette saison).

Zlatan Ibrahimovic arrive donc comme le “messie” dans un club en grande difficulté, qu’il connaît bien et dans un championnat qu’il connaît encore plus. Malgré son aĝe (38 ans) et la grave blessure dont il avait été victime, il y a près de 3 ans, alors qu’il jouait encore à Manchester Utd, le suédois reste une valeure sûre à son poste et est toujours en pleine possession de ses moyens, preuve en est, il a été “flashé” à plus de 32 km/h en pleine course ce week-end, lors du match face à Cagliari (victoire de Milan, 2-0 avec un but d’Ibrahimovic).

Blessure d’Ibrahimovic contre Anderlecht, en C3, alors qu’il jouait à Man. Utd
Source : http://www.footmercato.net/premier-league/officiel-manchester-united-confirme-les-lourdes-blessures-d-ibrahimovic-et-rojo_200516

Zlatan, l’éternel

Du haut de ses 38 printemps (bientôt 39), l’ancien parisien n’a jamais semblé aussi épanoui dans son jeu et il vient ici avec la ferme intention de ramener le Milan sur le devant de la scène, comme il l’a dit lui-même lors de la conférence de presse lors de sa présentation : « J’ai 38 ans, et j’ai eu plus de sollicitations qu’à 28 ans. Je recherchais l’adrénaline parce qu’à mon âge, je ne joue plus pour l’argent […] Je viens pour aider, pour améliorer les choses. J’ai vu l’équipe à distance. On verra ce qui arrivera. Selon moi, l’équipe a la qualité pour faire mieux. »

Alors, sera t-il capable de ramener l’AC Milan sur le devant de la scène ? Force est de constater qu’il a, en tout cas, réussi ses débuts. Lors de la 19e journée de championnat, le week-end dernier, le club lombard se déplaçait sur la pelouse de Cagliari et pour la première fois sous l’ère Pioli et sous l’impulsion d’un Zlatan déjà très important au sein du vestiaire, les milanais ont joués à deux pointes devant et l’association entre le suédois et l’ancien lillois, Rafael Leao, est prometteuse (les deux ayant marqués contre Cagliari).

L’entente entre Ibra et Leao commence sur les chapeaux de roues !
Source : https://www.sofoot.com/le-milan-reprend-son-souffle-a-cagliari-zlatan-ibrahimovic-buteur-478819.html

Conclusion

Évidemment il ne faut pas trop s’emballer et laisser le temps au club, aux joueurs ainsi qu’à Zlatan de bien digérer tout ça mais son arrivée résonne comme un espoir pour les fans milanais et il ne faut surtout pas se tromper, l’âge de l’attaquant suédois ne doit pas faire croire qu’il vient ici en pré-retraite, se serait mal le connaître, c’est un compétiteur hors norme et en ces temps plutôt trouble du côté de Milan, il ne sera certainement pas de trop. Selon nous, son retour est une bonne chose pour Milan et surtout il pourra aussi permettre de ramener un peu de crédibilité à un projet qui en manquait cruellement ces derniers temps.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :