Foot Ligue 1

ASSE : Et si Saint-Étienne avait gardé ses meilleurs joueurs

Club historique de Ligue 1, l’AS Saint-Etienne connaît une saison 2019/2020 compliquée. Depuis quelques années, les dirigeants stéphanois laissent partir leurs jeunes pépites pour assainir les finances du club pour le plus grand désarroi des supporters des Verts. Mais que donnerait l’équipe-type de l’ASSE si cette dernière avait gardé ses meilleurs joueurs ?

Club historique de Ligue 1, l’AS Saint-Etienne connaît une saison 2019/2020 compliquée. Depuis quelques années, les dirigeants stéphanois laissent partir leurs jeunes pépites pour assainir les finances du club pour le plus grand désarroi des supporters des Verts. Mais que donnerait l’équipe-type de l’ASSE si cette dernière avait gardé ses meilleurs joueurs ?

Avant-propos : Afin de réaliser cet article, nous avons pris en compte les joueurs, toujours en activité, ayant passé au moins une saison au sein du club du Forez, que ce soit en centre de formation ou en équipe sénior. De plus, pour composer le meilleur onze possible, nous nous sommes basés sur les valeurs marchandes en cours sur le site spécialisé: transfermarkt. Le onze titulaire est formé des valeurs marchandes les plus élevées en respectant les positions habituelles ou secondaires de chaque joueur.

Si l’ASSE a connu ses heures de gloire au XXème siècle, voyant passé les plus grands joueurs français de l’époque, le passé plus récent des Verts a aussi été créé par plusieurs pépites. Joueurs formés au club, recrues de talent et symboles de la culture du club se mêlent dans ce onze des meilleurs joueurs des Verts encore en activité. La prise en compte de la valeur marchande actuelle met sur le banc (voire en tribunes) des joueurs majeurs de l’ASSE sur ces dernières années, mais le Onze reste représentatif de ce que l’ASSE a connu sur la dernière décennie. Capables de se qualifier en Europa League comme de terminer dans le ventre mou de Ligue 1, l’ASSE aurait peut-être pu viser une qualification en Champion’s League avec l’équipe présentée ici.

Stéphane Ruffier : Qui d’autre que lui ? Successeur de l’emblématique Jérémie Janot, Stéphane Ruffier est rapidement devenu une référence à la fois à l’ASSE mais aussi en Ligue 1. Très bon sur sa ligne, auteur de performances XXL depuis son arrivée en 2011, le gardien de but de 33 ans est aujourd’hui encore un des meilleurs portier français. Si sa carrière internationale a été brève (3 sélections), son passage à l’AS Saint-Étienne est d’ores et déjà historique. (Photo : Foot01)

Valeur marchande : 3 millions d’euros

Kevin Malcuit : Transfuge des Chamois Niortais en 2015, Kevin Malcuit n’aura pas mis longtemps à s’imposer dans le couloir droit de la défense stéphanoise. Pour palier au départ de François Clerc, les dirigeants stéphanois avaient jeté leur dévolu sur le jeune franco-marocain. Très rapide et porté vers l’attaque, Kevin Malcuit brille sous le maillot vert, jusqu’à faire entendre son nom pour une éventelle sélection en Bleu. Malgré son manque d’expérience et ses coups de sang, il faisait partie de la belle génération stéphanoise d’il y a quelques années, jouant ainsi ses premiers matchs européens. A l’été 2017, le LOSC se l’offre pour une somme estimée à 9 millions d’euros avant de rejoindre le Napoli un an plus tard. (Photo : Le Progrès)

Valeur marchande : 15 millions d’euros

William Saliba : Il est à la fois le plus jeune et le plus prometteur de ce Onze. Du haut de ses 18 ans, William Saliba est déjà le patron de l’effectif actuel des Verts. Ses absences pour cause de blessures sont très préjudiciables pour les siens, et son départ programmé pour l’été prochain vers Arsenal laissera un gros vide dans l’arrière-garde stéphanoise. Rapide, solide et technique, Saliba est déjà un défenseur de grande qualité. Son physique pose question, mais son talent est indéniable. De quoi justifier les 30 millions mis sur la table par les Gunners, même si l’ASSE aurait aimé le voir jouer plus régulièrement cette saison. (Photo : ASSE)

Valeur marchande : 25 millions d’euros

Kurt Zouma : Il a montré la voie à William Saliba cité précédemment. Kurt Zouma a en effet eu un parcours assez similaire. Après avoir débuté en pro en 2011, Kurt Zouma convainc dans le Forez. Son physique imposant et sa puissance en font un des pions essentiels à l’ASSE. Sans pour autant déloger Loïc Perrin et Moustapha Bayal-Sall, Zouma trouve sa place dans la rotation. Son talent et son potentiel lui ouvrent les portes des sélections de jeunes et de la sélection A après son transfert à Chelsea en 2014. Il est aujourd’hui titulaire chez les Blues de Franck Lampard. (Photo : beIN Sports)

Valeur marchande : 35 millions d’euros

Faouzi Ghoulam : Arrivé à l’AS Saint-Etienne à l’âge de 8 ans, Faouzi Ghoulam y effectue toute sa formation et est récompensé par un contrat pro en 2010. En concurrence avec Jonathan Brison pour le poste de latéral gauche, Ghoulam s’impose comme une valeur sûre à ce poste, où il fait admirer sa vitesse et sa vision du jeu. En 2014, l’international algérien cède au charme du Napoli où il évolue encore aujourd’hui. Preuve de sa fidélité, Faouzi Ghoulam n’a connu que deux clubs depuis sa plus tendre enfance, et personne n’a envie de se passer des qualités du remuant latéral gauche de 28 ans (seulement). (Photo : beIN Sports)

Valeur marchande : 18 millions d’euros

Blaise Matuidi : S’il devait y avoir un capitaine à ce Onze, ce serait Blaise Matuidi. Aujourd’hui à la Juve, le milieu de terrain international a porté les couleurs des Verts de 2007 à 2011, soit 154 matchs. Parfois décrié pour son élégance toute relative, Matuidi est un féroce récupérateur. Sa tendance à se projeter en ont fait un des joueurs les plus complet de l’effectif stéphanois. Appelé en équipe de France en 2010, il est transféré au PSG l’année suivante après des saisons convaincantes dans le Forez. (Photo : Le Progrès)

Valeur marchande : 18 millions d’euros

Jordan Veretout : Son passage dans le club de la Loire n’aura pas marqué les esprits par sa durée. Mais en un an seulement, et 43 matchs disputés, Jordan Veretout a tout de même porté haut les couleurs de l’ASSE. Prêté par Aston Villa l’ancien capitaine du FC Nantes venait consolider le milieu de terrain stéphanois après le départ de Joshua Guilavogui. Le milieu de terrain français fait aujourd’hui le bonheur de l’AS Roma. (Photo : Le10sport)

Valeur marchande : 25 millions d’euros

Jonathan Bamba : Dimitri Payet aurait légitimement pu être aligné à la place de Jonathan Bamba, mais la valeur marchande de ce dernier est plus importante. De plus, Bamba a un potentiel qui justifie sa place. Rapide et technique, il a disputé quelques saisons sous les ordres de Christophe Galtier à Geoffroy-Guichard. Mais lorsque « Galette » est parti, Jonathan Bamba a suivi son mentor, laissé libre par les dirigeants stéphanois. Au LOSC, Bamba a réalisé un exercice 2018/2020 de haut niveau aux côtés de Nicolas Pépé et Jonathan Ikoné. Plus discret depuis cet été, Bamba va avoir a coeur de montrer l’étendue de son talent. (Photo : Foot01)

Valeur marchande : 20 millions d’euros

Allan Saint-Maximin : Comme Jonathan Bamba, Allan Saint-Maximin n’a pas brillé à Saint-Etienne plus qu’ailleurs. Arrivé en 2011 dans l’effectif des jeunes de l’ASSE, Saint-Maximin signe pro en 2013. Mais en deux ans, l’ailier virevoltant ne dispute de 17 matchs officiels et n’inscrit pas le moindre but. Pourtant bourré de talent, il ne parvient pas à convaincre et est donc transféré à l’AS Monaco. Passé par Hanovre, Bastia et Nice où Patrick Vieira l’a révélé aux yeux de l’Europe. Et c’est finalement Newcastle qui l’a arraché aux Aiglons cet été. (Photo : Poteaux Carrés)

Valeur marchande : 25 millions d’euros

Pierre-Emerick Aubameyang : Spider-Bam est sans aucun doute l’atout offensif numéro 1 de cette équipe. Le talent et l’excentricité de l’attaquant gabonais a trouvé son public à Saint-Etienne. Après des prêts successifs à Dijon et au LOSC, le joueur de l’AC Milan signe à l’ASSE en 2011. En deux saisons, il inscrit 41 buts toutes compétitions confondues et contribue aux belles années stéphanoises, couronnées par le titre en Coupe de la Ligue en 2013. Sa complicité avec Gradel, Brandao et Mollo en font un joueur incontournable et apprécié de tous. Transféré au Borussia Dortmund en 2013, il file à Arsenal lors du mercato hivernal en 2018. (Photo : Gentside Sport)

Valeur marchande : 70 millions d’euros

Neal Maupay : Neal Maupay n’a joué que 23 matchs officiels avec les Verts. Durant ces 23 matchs, il a inscrit 3 buts. Des statistiques trop faibles pour s’imposer dans le Forez. Même si les Verts auraient bien besoin de ses qualités aujourd’hui, le petit attaquant venus de Nice n’a pas eu sa chance à Saint-Étienne. D’abord prêté à Brest, il est finalement vendu à Brentford en 2017. Aujourd’hui à Brighton, Neal Maupay découvre la Premier League, et il s’éclate. (Photo : Le Progrès)

Valeur marchande : 22 millions d’euros

Remplaçants : Maisonnial (0,6M) ; Guilavogui (14M), Théophile-Catherine (5M), Kolodziejczak (6M), Pierre-Gabriel (4M) ; M’Vila (9M), Youssouf (8M) ; Payet (12,5M), Cabella (14M), Bouanga (10M) ; Khazri (12M).

Cette équipe s’articule en 4-4-2 en raison des présences sur les ailes des deux pépites Jonathan Bamba et Allan Saint-Maximin. Neal Maupay est titularisé en attaque malgré son passage mitigé chez les Verts, il prend donc la place d’un Wahbi Khazri, d’un Dimitri Payet ou encore d’un Rémy Cabella, qui ont plus marqué les supporters et les fans de foot. On peut également noter l’absence de Loïc Perrin, estimé à 1,5 millions d’euros par Transfermarkt. Nul doute que l’historique capitaine à sa place dans le Onze de rêve de n’importe quel stéphanois. D’autres joueurs se retrouvent mis à l’écart en raison d’une valeur marchande actuelle trop faible. La valeur totale du Onze concocté est de 276 millions d’euros, tandis que l’équipe bis en vaut 95,1. Pas de place pour les sentiments, sauf peut-être si l’on devait désigner un coach pour mettre en mouvement tout ce joli monde. Les supporters stéphanois placeraient sûrement Christophe Galtier, alors rendons-lui cet hommage. Alors pensez-vous que l’ASSE pourrait viser une place sur le podium avec cette équipe aujourd’hui? Quel joueur rajouteriez-vous?

(2 commentaires)

  1. Malgré sa faible valeur marchande, on doit mettre Perrin titulaire, ne serait ce que pour sa fidélité, valeur tombée complètement en désuétude dans ce monde de footballeurs mercenaires…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :