NHL

NHL – Matchs des Étoiles 2020 : présentation et pronostics

Comme chaque sport nord-américain qui se respecte, le hockey sur glace a lui-aussi le droit à son All-Star Game ! Ce week-end, Saint-Louis accueille le 65ème « Match des Étoiles », l’occasion pour le CCS de vous donner quelques explications sur cet événement marquant de la saison en NHL.

Même si le All-Star Game de NHL a perdu quelque de sa superbe depuis quelques années, il s’agit toujours d’un événement particulier qui peut attirer de nouvelles personnes vers l’amour du hockey. Même s’il ne s’agit pas de la plus fidèle porte d’entrée vers le sport des gladiateurs sur glace, il ne faut pas sous-estimer son potentiel marketing et regarder ce mini-tournoi comme du pur divertissement. Aux alentours de 2h du matin en France (7 p.m.), le premier Match des Étoiles débutera à l’Entreprise Center de St. Louis. Le Café Crème Sport vous propose de découvrir l’organisation de cette fête du hockey.

Organisation du Match des Étoiles

Les chandails pour le All-Star Game 2020 – ©️ Forbes/Adidas
  • Histoire – évolution du règlement du Match des Étoiles :

L’organisation du Match des Étoiles de la NHL a beaucoup évolué au fil des années. Annualisé depuis la saison 1947-1948, cet événement était de l’occasion de voir s’affronter l’équipe championne en titre à une sélection des meilleurs joueurs des autres équipes du championnat avant l’ouverture de la saison. À partir de 1968, le match est déplacé au milieu de la saison régulière, obligeant ainsi les dirigeants à revoir la formule de son All-Star Game. Dès lors, les meilleurs joueurs la Conférence Est affrontèrent ceux de la Conférence Ouest. Entre 1998 et 2003, la NHL opte pour une nouvelle organisation : une équipe composée des meilleurs joueurs nord-américains s’oppose à une équipe des meilleurs joueurs étrangers. Mais devant l’intérêt faiblissant des spectateurs, l’ancienne formule fut réinstaurée, celle où s’opposent les deux Conférences. En 2011, la NHL propose un nouveau format où deux capitaines sont élus par les joueurs et sélectionnent, comme lors d’un repêchage parmi 40 joueurs choisis par la Ligue. Autant de formules différentes qui montrent les limites d’un match où l’engagement doit être minimum pour éviter les blessures, mais aussi une certaine volonté de la part de la NHL de constamment vouloir dynamiser cet événement pour rendre ce magnifique sport attractif.
Sources : LNH.com

  • Règlement actuel :

Depuis 2016, le Match des Étoiles n’épouse le format d’un seul et unique match. La NHL décide dont de mettre un mini-tournoi entre quatre équipes représentants chacune une division de la Ligue. Les équipes s’affrontent au cours de matchs de 20 minutes (2 x 10 minutes) et elles sont composées de 3 joueurs plus un gardien. Les gagnants du premier et du deuxième match s’opposent lors d’une rencontre finale.

À titre informatif, pour les non-initiés, voici un schéma des quatre divisions NHL qui représentent les quatre équipes présentent au All-Star Game :

©️ SwissHabs

🏒 Les participants 2020 🏒

  • Les capitaines de division :

Comme lors des quatre éditions précédentes, les capitaines des divisions sont élus par les supporters via un vote sur internet entre le 30 novembre et 20 décembre 2019. Pour la division Pacifique, et pour une quatrième fois consécutive, c’est Connor McDavid des Oilers d’Edmonton qui dirigera l’équipe. Du côté de la Centrale, c’est l’excellent Nathan MacKinnon (Avalanche du Colorado) qui endosse le rôle de capitaine. Pour la Métropolitaine, c’est évidemment Aleksandr Ovetchkine (Capitals de Washington) qui a reçu les votes des fans. Malheureusement, l’attaquant des Caps décide de décliner l’invitation et c’est le défenseur des Penguins, Kris Letang qui endossera le rôle de capitaine pour la division Métropolitaine. Enfin, pour la division Atlantique, c’est le buteur des Bruins de Boston, David Pastrnak qui sera à la tête de l’équipe.

  • Des blessures et des désistements :

Les fans commencent à voir d’un mauvais œil les désistements fréquents des stars de la NHL. Cette année, pas moins de 13 joueurs se sont retirés du Match des Étoiles. Évidemment, ce sont les blessures, les risques de blessures ou bien la volonté de prendre un repos plein qui poussent ces patineurs à décliner l’invitation. Des raisons légitimes, on ne peut leur en vouloir de préserver leur santé pour le reste de la saison. Néanmoins ce constat pose beaucoup de questions sur le All-Star Game notamment au niveau de l’organisation, et des risques potentiels pour les joueurs. Comment allier un divertissement offert aux fans et un match de hockey où le jeu physique est tout de même un élément inhérent de ce sport ? À vos propositions mesdames, messieurs, cela aiderait beaucoup la NHL je pense.

  • Les participants :

DIVISION ATLANTIQUE

Entraîneur : Bruce Cassidy (Boston Bruins)

Attaquants
Tyler Bertuzzi (Detroit) – Anthony Duclair (Ottawa) – John Eichel (Buffalo) – Jonathan Huberdeau (Florida) – Brady Tkachuk* (Ottawa) – David Pastrnak (C) (Boston) – Mitchell Marner (Toronto)

Défenseurs
Victor Hedman (Tampa Bay) – Shea Weber (Montréal)

Gardiens
Frederick Andersen (Toronto) – Andreï Vassilevski* (Tampa Bay)

*remplacent respectivement Auston Matthews (Toronto) et Tuuka Rask (Boston)

DIVISION MÉTROPOLITAINE

Entraîneur : Todd Reirden (Washington Capitals)

Attaquants
Mathew Barzal (Islanders) – Nico Hischier* (New Jersey) – Chris Kreider* (Rangers) – Travis Konecny (Philadelphie) – Timothy Oshie (Washington)

Défenseurs
John Carlson (Washington) – Jaccob Slavin* (Carolina) – Seth Jones (Columbus) – Kris Letang (C)* (Pittsburgh)

Gardiens
Braden Holtby (Washington) – Tristan Jarry* (Pittsburgh)

*remplacent respectivement Kyle Palmieri (New-Jersey), Artemi Panarine (Rangers), Douglas Hamilton (Carolina), Jake Guentzel (Pittsburgh), et Joonas Korpisalo (Columbus)

DIVISION CENTRALE

Entraîneur : Craig Berube (St-Louis Blues)

Attaquants
Patrick Kane (Chicago) – Nathan MacKinnon (C) (Colorado) – Ryan O’Reilly (St-Louis) – Mark Scheifele (Winnipeg) – Tyler Seguin (Dallas) – Eric Staal (Minnesota) – David Perron (St-Louis)

Défenseurs
Roman Josi (Nashville) – Alexander Pietrangelo (St-Louis)

Gardiens
Jordan Binnington (St-Louis) – Connor Hellebuyck (Winnipeg)

DIVISION PACIFIQUE

Entraîneur : Richard Tocchet (Arizona Coyotes)

Attaquants
Tomas Hertl* (San José) – Leon Draisaitl (Edmonton) – Anze Kopitar (Los Angeles) – Connor McDavid (C) (Edmonton) – Elias Pettersson (Vancouver) – Max Pacioretty* (Las Vegas) – Matthew Tkachuk (Calgary)

Défenseurs
Mark Giordano (Calgary) – Quinton Hughes (Vancouver)

Gardiens
Jakob Markström* (Vancouver) – David Rittich* (Calgary)

*remplacent respectivement Logan Couture (San José), Jakob Silfverberg (Anaheim), Marc-André Fleury (Las Vegas), et Darcy Kuemper (Arizona).

💰 Les pronostics du CCS 👁️

  • Match 1 : Division Atlantique vs Division Métropolitaine

Cette demi-finale voit s’affronter les deux équipes représentatives de la Conférence Est. La Division Atlantique semble mieux armée que son adversaire du soir, mais restons prudents. En effet, l’Atlantique possède des attaquants redoutables qui livrent tous une saison remarquable. Chaque trio sera dangereux sans aucun doute. Avec Huberdeau, Pastrnak, Marner ou encore Eichel, la Division emmenée par Cassidy pourra aussi compter sur l’expérience des deux colosses : Hedman et Weber. Du côté de la Métropolitaine, l’accent est mis sur la défense avec la présence du meilleur pointeur des défenseurs de la ligue cette saison : John Carlson. L’attaque reposera sur les deux jeunes talents des Islanders et des Flyers, Barzal et Koneckny. Si la Métro veut s’en sortir, ça passera assurément par une grosse prestation du gardien des Caps, Braden Holtby.

Pronostic : Victoire de Division Atlantique

  • Match 2 : Division Centrale vs Division Pacifique

C’est peut-être la Finale avant l’heure. Avec aucun désistement dans sa division, la Centrale affiche un effectif de rêve. Imaginez un trio Patrick Kane, Nathan MacKinnon, Ryan O’Reilly : impressionnant. Surtout lorsque l’on voit les rotations derrière, avec en plus deux défenseurs qui peuvent marquer à tout moment. Mais du côté de la Pacifique, c’est loin d’être médiocre. Les deux meilleurs pointeurs et coéquipiers de la NHL, Leon Draisaitl et Connor McDavid vont pouvoir exprimer toute leur alchimie sur la glace. Et en 3 v 3, la vitesse de McDavid va sûrement faire de sérieux dégâts. Avec Elias Pettersson pour compléter le tout, l’équipe est redoutable. Si offensivement, les deux divisions ont des atouts mortels, c’est peut-être devant les filets que se fera la différence. De ce côté, avantage Centrale avec une paire de gardien très performant cette saison avec notamment un Jordan Binnington qui voudra surfer sur sa victoire au concours de la plus longue série de sauvetage.

Pronostic : Victoire de Division Centrale

  • Match 3 – FINALE : Division Atlantique vs Division Centrale

Personnellement dans cette confrontation finale, je trouve qu’il y a net avantage pour la division Centrale. Avec un Patrick Kane, récemment nommé dans la première équipe de la décennie, tout est possible pour l’équipe emmenée par Craig Berube qui voudra sûrement remporter le titre devant ses partisans. Mais attention tout de même à cette division Atlantique qui peut créer la surprise si l’un de ses gardiens est dans un état de grâce.

Pronostic : Victoire et gagnant du 65ème Match des Étoiles, la Division Centrale !

L’équipe du CCS s’est mouillée pour annoncer le vainqueur de ce All-Star Game 2020. Alors à vos pronostics ! Pensez-vous que Patrick Kane et Nathan MacKinnon peuvent triompher du duo des Oilers McDavid/Draisaitl ? Dites-nous tout ! Réponse et résultats demain !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :