A l'affiche Bundesliga Foot News

Karim Adeyemi : Qui est la nouvelle pépite du RB Salzbourg ?

Erling Haaland s'est révélé cette saison au Reb Bull Salzbourg en inscrivant 28 buts en 22 matchs, dont 8 en Ligue des Champions, en seulement 5 mois. Des statistiques affolantes pour un jeune homme de 19 ans, qui lui ont valu d'être courtisé par l'ensemble de l'Europe, dès cet hiver. Finalement transféré pour un peu plus de 20 millions d'euros au Borussia Dortmund, Haaland perpétue l'image de club fournisseur de talent, qui colle maintenant à l'écurie autrichienne depuis l'arrivée de la boisson énergisante comme investisseur. À tel point que son successeur est déjà identifié, en la personne de Karim Adeyemi. Portrait de celui qui suscite déjà les convoitises des plus grands.

Erling Haaland s’est révélé cette saison au Reb Bull Salzbourg en inscrivant 28 buts en 22 matchs, dont 8 en Ligue des Champions, en seulement 5 mois. Des statistiques affolantes pour un jeune homme de 19 ans, qui lui ont valu d’être courtisé par l’ensemble de l’Europe, dès cet hiver. Finalement transféré pour un peu plus de 20 millions d’euros au Borussia Dortmund, Haaland perpétue l’image de club fournisseur de talent, qui colle maintenant à l’écurie autrichienne depuis l’arrivée de la boisson énergisante comme investisseur. À tel point que son successeur est déjà identifié, en la personne de Karim Adeyemi. Portrait de celui qui suscite déjà les convoitises des plus grands.

Outre Haaland, Salzbourg s’est déjà taillé une solide réputation de club formateur à travers les parcours de Sadio Mané, Dayot Upamecano ou Naby Keita, tous dénichés très jeunes et modelés à la sauce Red Bull avant d’être cédés à des formations plus huppées. Une réussite économique et sportive qui a vu le club autrichien atteindre une demi-finale d’Europa League en 2018 et tenir tête à Liverpool et Naples en phase de poule de Ligue des Champions, cette saison. De quoi porter une attention toute particulière aux pépites actuelles qui ne demandent qu’à suivre le chemin de leurs ainés dans un futur proche.

Un profil déjà convoité

Un candidat est tout déclaré à cette success story avec Karim Adeyemi. L’attaquant Allemand a signé un nouveau contrat à long terme avec le Red Bull Salzbourg au lendemain de son 18ème anniversaire, le 18 janvier dernier. En fin de contrat à l’été 2021, le natif de Munich est désormais lié aux « Taureaux » jusqu’en 2024. De quoi s’assurer les services de celui qui est annoncé comme le successeur d’Haaland et le futur de la Mannschaft aux côtés de Kai Havertz.

Il faut dire que la pépite impressionne. En 18 matchs officiels cette saison, il totalise déjà 11 buts et 10 passes décisives avec l’équipe filiale du FC Liefering (D2 autrichienne) et la Youth League de Salzbourg. Suffisant pour intéresser les grosses écuries européennes. À ce titre, le FC Barcelone a tenté de le recruter il y a quelques semaines en offrant plus de 15 millions d’euros, selon la presse Outre-Rhin. Une offre refusée par le club autrichien. L’intérêt des Catalans, ne date pas d’hier. Cet été en effet, « Mundo Deportivo » avait déjà révélé l’intérêt du Barça pour le septuple international allemand U17. Patrick Kluivert, actuellement en charge de la formation, en fait une priorité personnelle.

Outre les Blaugranas, Liverpool, Arsenal et le Borussia Dortmund sont également venus aux renseignements. Un transfert chez les SchwarzGelben à l’été prochain n’est d’ailleurs pas à exclure en vue du possible départ de Jadon Sancho. L’attaquant pouvant évoluer en position d’ailier gauche ou droit, comme c’est le cas au FC Liefering.

« Les demandes du FC Barcelone et de plusieurs autres grands clubs ont montré que nous ne sommes pas les seuls à être convaincus de son talent exceptionnel. Nous sommes certains qu’il franchira très prochainement une nouvelle étape de son développement avec nous, en lui accordant le temps nécessaire ». commentait le directeur sportif de Salzbourg, Christoph Freund lors de l’officialisation de la prolongation d’Adeyemi.

Un joueur précoce à tous les niveaux

Une marque de confiance certes, mais une réelle volonté de le protéger. Fils d’un père Nigérian et d’une mère Roumaine, Adeyemi se fait repérer très tôt par le club phare de sa ville natale, le Bayern Munich. Ce dernier l’intègre rapidement à son centre de formation, de quoi lancer une carrière toute tracée ? Pas vraiment, suite à des problèmes de comportement, il est exclu et est contraint de quitter le géant Allemand. Il est dès lors récupéré par un club de la banlieue munichoise, le SpVgg Unterhaching (D3 allemande). La-bas, il gagne en maturité sous l’impulsion de Martin Schwalb, le président du club, qui le force à s’investir dans ses études.

« Au début, il avait la tête basse. Quand les choses s’amélioraient avec l’école, il devenait de plus en plus ouvert. On a senti un développement, nous lui avons fait confiance ».

Plus épanouit, il se distingue sur le terrain en inscrivant 16 buts en 22 matchs avec les U19 et en s’entrainant avec l’équipe pro qui évolue en troisième division nationale. Trop talentueux, Unterhaching ne peut le retenir mais s’investie auprès de la famille pour choisir la meilleure destination possible. Salzbourg fait l’unanimité et c’est en échange de 3,35 millions qu’Adeyemi se rend en Autriche à l’été 2018. Malgré son départ, il reste proche de son ancien club qui ne se situe qu’à 1h30 de route, une marque de reconnaissance en soit pour celui qui met les valeurs familiales en priorité dans sa vie.

« Je pense que Salzbourg me convient bien. Ici, je peux me développer du mieux que je peux. J’ai consulté ma famille à ce sujet et j’ai décidé que je voudrais rester ici » déclare t-il au moment de sa prolongation

Une atmosphère qu’il retrouve de l’autre côté des Alpes en étant d’abord envoyé du côté de l’équipe filiale du FC Liefering. Prêté pour deux saisons, Adeyemi s’impose rapidement en deuxième division autrichienne en signant 9 buts en 9 matchs pour ses débuts, à 17 ans.

Suivre les traces d’Aubameyang ?

Le gaucher se distingue par sa technique, sa vitesse et sa capacité à s’imposer physiquement au duel malgré son jeune âge. Des qualités lui permettant de déborder et de rentrer sur son pied gauche afin de créer le déséquilibre dans les défenses adverses. Doué dans le dribble, il fait également preuve d’un sens du but déjà affirmé en cherchant toujours le bon placement. Et lorsqu’il n’est pas à finition, il sait se montrer altruiste que ce soit dans les phases de temporisation ou en créant des espaces dont profitent ses coéquipiers. Polyvalent et virevoltant, il fait preuve d’imprévisibilité et reste encore perfectible dans ses prises de décision.

« Ma plus grande force est certainement ma vitesse et ma finition en face à face, j’aime marquer des buts. Je dois encore améliorer mon comportement défensif, dans ce domaine je dois encore me développer davantage. Techniquement, tout n’est pas encore parfait, je peux faire beaucoup mieux ».

Un profil similaire à celui d’Aubameyang alors que l’intéressé, fan déclaré de Dortmund, se verrait bien porter les couleurs des Borussens à l’avenir. Un souhait qu’il veut réaliser au fur et mesure afin de ne pas griller les étapes. Le mauvais souvenir de son passage au Bayern étant encore douleur, au point qu’il souhaite voir l’hégémonie du septuble champion en titre être mis à mal par les pensionnaires du Signal Iduna Park.

« Je veux jouer avec les meilleurs joueurs du monde dans une ligue supérieure, c’est mon objectif. Je suis un grand fan de Dortmund, je veux qu’ils remportent le titre pour que le Bayern cesse de dominer le championnat ».

Aujourd’hui, le vainqueur 2019 de la Fritz Walter Médaille – distinction outre-rhin récompensant le meilleur jeune de sa catégorie d’âge – a l’opportunité de s’imposer avec l’équipe première de Salzbourg. Cette dernière venant de le rappeler de son prêt afin de pallier au départ d’Haaland. Un défi auquel, il semble déjà prêt à répondre, en ayant marquer pour son premier match de préparation avant la reprise du champonnat, prévue ce Week-end.

Alors qu’en Allemagne on s’inquiète du manque de talent générationnel pour accompagner Kai Havertz à l’avenir en Nationalmannschaft, Karim Adeyemi incarne cet espoir. Déjà mature par son parcours, il s’impose comme l’un des grands talents européens des années 2020. Déjà au cœur des sollicitations des plus meilleures écuries du continent, il se donne le temps de réussir et se donner des ailes avec Salzbourg.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :