A l'affiche News NFL Omnisport

NFL : Superbowl LIV, en route pour la gloire (Preview)

C’est l’affiche qui déterminera le vainqueur de la 100ème saison de la Ligue Nationale de football américain (NFL), les Chiefs du quaterback prodige, Patrick Mahomes contre l’imperméable défense des Niners de San Francisco. Un choc au sommet qui promet un spectacle digne de ce nom. Focus avec quelques éléments afin d’aborder cette rencontre avec l’essentiel.

Dimanche 2 février 2020 à 18h30 (horaire US – Lundi 00h30 en France), un kicker donnera le coup d’envoi du Superbowl LIV qui a lieu au Hard Rock Stadium de Miami. Avant de revenir pour vous sur les enjeux du match qui opposera les Chiefs de Kansas City aux 49ers de San Francisco, parlons d’abord de l’évènement. Le Superbowl est le moment le plus important du sport US. On parle de plus de 100 millions de téléspectateurs aux USA et d’environ 1 milliard de personnes qui suivront la partie à travers le monde. Au-delà de l’enjeu sportif, le Superbowl est une machine bien huilée, avec ses nombreux spots publicitaires et son show de la mi-temps, assuré cette année par Jennifer Lopez et Shakira.

Un nom vient immédiatement en tête quand on regarde l’affiche : Joe Montana ! Le quarterback aux quatre bagues n’a joué que pour deux franchises : les Niners et les Chiefs. C’est l’occasion pour nous de vous diriger vers le magnifique reportage de Didier Roustan « Joe Knows » de 1991 qui présente la légende Montana mais aussi la beauté de ce sport :

Mais ne nous égarons pas, revenons sur le match. Celui-ci sera diffusé sur BeIN Sport mais également sur TF1, étant un évènement sportif majeur.

Niners – Chiefs, comme une évidence ?

Les protagonistes de ce Superbowl ont réalisé un parcours idéal pour arriver jusqu’à Miami. Les Chiefs sont sorti deuxième de la conférence américaine (AFC) avec un bilan de 12 victoires pour 4 défaites. En play-off, les gars du Missouri ont d’abord laminé les Texans (51 – 31) avant de venir à bout des surprenants Titans en finale de conférence (35-24).

De leur côté, les Niners ont terminé premier de la conférence nationale (NFC) avec un bilan de 13-3. Pour eux, les play-offs furent moins éclatants. Néanmoins, ils ont battu les Vikings (27-10) puis ont remporté la finale NFC face aux Packers (37-20). Une chose est sûr, les deux franchises vont nous offrir une opposition de style.

Mahomes en route vers son destin ?

Les Chiefs sont une équipe spectaculaire qui base sa domination sur un jeu de passes ultra efficace. Cela repose sur la volonté du coach Andy Reid (dont ça sera le deuxième Superbowl) et sur le talent fou de leur quarterback Patrick Mahomes. En play-off, Mahomes a des statistiques qui le placent déjà dans la catégorie des très grands à son poste : 615 yards à la passe pour 8 Touchdowns et 108 yards à la course pour 1 TD. Il sera très certainement l’arme principal de l’attaque des Chiefs. Mahomes pourra également compter sur ses receveurs Sammy Watkins (9 réceptions, 164 yards, 1 TD) et sur le supersonique Tyreek Hill (108 yards et deux TDs).

Mahomes et Kelce, la connexion qui mènera Kansas City au titre ? (Photo : ClutchPoints)

Le jeu offensif des Chiefs est largement basé sur la connexion entre Mahomes et ses receveurs. L’arme fatal de cette attaque, est leur Tight End, Travis Kelce déjà auteur de 3 TDs en PO. En plus d’être une cible privilégiée pour Mahomes, Kelce est un TE complet : même quand il n’est pas concerné par la réception il vient suppléer sa ligne offensive et se transforme en un bloqueur efficace. La faiblesse offensive pourrait être le jeu au sol, même si Damien Williams a déjà marqué 3 TDs depuis le début des PO.

La défense des Chiefs a réalisé de belles choses et il faudra continuer ce gros travail. Elle s’organise autour de deux éléments majeurs : Franck Clark (4 Sacks sur cette post season) qui a déclaré avoir hâte d’affronter George Kittle ; mais aussi Tyrann Matthieu, qui a été l’élément stabilisateur de la défense des Chiefs depuis le début de la saison.

Des Niners impassables ?

En face, le jeu de passe n’a pas été au rendez-vous malgré la présence de receveurs comme Emmanuel Sanders dans le roster. Jimmy Garoppolo n’a d’ailleurs cumulé que 208 yards et 1 TD sur les deux matchs de post season. La faiblesse du jeu aérien explique les maigres statistiques du Tight End vedette George Kittle. Ce dernier n’a pu effectuer que 8 réceptions pour 35 yards en post season alors qu’il avait atteint les 1053 yards pour 8 TDs en saison régulière. Kittle, qui vient d’être adoubé par le jeune retraité Rob Gronkowski, comme le meilleur TE de la ligue, joue néanmoins un rôle primordial sur la ligne offensive californienne. Dans ce match, on sait que le talent de Kittle peut permettre à Jimmy Garoppolo d’aller convertir des 3e tentatives, si importantes dans ce genre de match.

Jusqu’ici peu sollicité, Jimmy Garoppolo pourra compter sur sa défense et son leader, Nick Bosa (Photo : ClutchPoints)

Or, si le jeu de passe ne fonctionne pas pour les hommes de Kyle Shanahan (1 participation au Superbowl aussi), le jeu au sol s’est révélé diablement efficace. Les Niners peuvent compter sur un comité de coureurs redoutable. Face aux Packers, c’est le running back undrafted Raheem Mostert qui a réalisé le match de sa carrière cumulant 220 yards en 29 courses pour 4 TDs. Mais Shanahan, à la manière d’un Belichick, peut sublimer un joueur pour un soir, et il y a tout à parier que Tevin Coleman aura sans doute un rôle à jouer dans ce match. Quoi qu’il en soit, le front seven des Chiefs aura fort à faire face à cette attaque. La ligne offensive des Niners a performé jusque-là et va devoir peser pour créer les brèches nécessaires tout en laissant à JG le temps de jouer les snaps.

Pour ce qui est de la défense, les Niners peuvent s’appuyer sur les performances de leur rookie Nick Bosa (4 sacks en PO) qui aura à cœur d’aller défier la ligne offensive des Chiefs et surtout de mettre une pression constante sur Mahomes. Voici un duel enthousiasmant ! Par ailleurs, en préparant ce papier, nous avions noté la volonté de revanche du vétéran Richard Sherman. Revenu à son meilleur niveau le cornerback aura la lourde mission de couper le jeu aérien des Chiefs. De plus, depuis son arrivée à Miami, l’ancien Seahawk inonde la presse de déclarations chocs ! On ignore si Sherman profite de cette tribune pour régler ses comptes ou s’il veut attirer l’attention sur lui laissant ainsi ses partenaires en paix avec les médias. En tout cas, qu’il est bon de revoir celui qui s’est auto-nommé « meilleur cornerback de la ligue ».

Les clés du match

Un Superbowl se gagne également sur des détails et les équipes spéciales auront une place importante dans l’installation du jeu. Au final, on l’a bien compris, on devrait assister à une opposition de style entre des Niners dur au mal qui vont s’appuyer sur leur solidité défensive et sur leur jeu au sol dévastateur. Les Chiefs, quant à eux, vont joueur comme ils le font depuis deux ans : beaucoup de passes en s’appuyant sur le talent de leur quarterback Patrick Mahomes. Leur front seven a très bien contenu Derrick Henry il y a deux semaines mais vont-ils être capables de résister au jeu au sol des Niners ?

Qui va soulever le trophée Lombardi et succéder aux Patriots ? Qui va être nommé MVP de ce cinquante-quatrième Superbowl ?  Réponse ce dimanche, à partir de minuit trente !

Les côtes de notre partenaire, Unibet : 49ers (2,02) / Chiefs (1,81)

Les pronostics de la rédaction : Benjamin (Niners), Benoit (Niners), Quentin (Niners), Julien (Chiefs)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :