Café Crème Sport

Norris Cole : De Miami Beach au rocher

Meneur de l’ambitieux AS Monaco Basket, Norris Cole réalise une saison solide du côté du rocher. Ce joueur de 31 ans a connu bien du chemin depuis ses années fac à Cleveland State. Retour sur le parcours d’un joueur ayant connu les joies de sacres NBA et qui n’est pas venu en principauté pour les vacances.

Le soldat du King

Norris Cole a tout juste 23 ans quand il découvre la NBA. Drafté en 28e position en 2011 par les Bulls de Chicago, il finit après divers échanges par atterrir au Miami Heat. Tout juste finaliste de la grande ligue (après leur défaite en finale contre les Mavs de Dirk Nowitski), il intègre un effectif pléthorique composé notamment des stars Lebron James, Dwyane Wade ou Chris Bosh. Le natif de Dayton parvient dès ses premières saisons à se faire une place dans la rotation (en étant meneur remplaçant de Mario Chalmers) avec un peu moins de 20 minutes par match lors des saisons 2011-2012 et 2012-2013. Il prend donc part aux premiers titres du big three en se montrant particulièrement adroit durant la deuxième saison avec 6.14 points de moyennes durant les Play-Offs à 48% aux tirs et 53% à trois points. Après trois saisons et demie du côté de la Floride, il quitte Miami quelques mois après LeBron James et atterri aux Pelicans de la Nouvelle-Orléans. Il s’en va ensuite en Chine au Shandong Lions (19.1 points par match) et retourne en NBA à Oklahoma City, avec des statistiques en forte baisse (3.3 points par match) par rapport à son dernier passage dans la grande ligue (environ 10 points de moyenne aux Pelicans).

Les champions NBA 2013 Dwayne Wade, LeBron James, Chris Bosh et Norris Cole.

Cap sur l’Europe

Après 428 matchs NBA, c’est en 2017 que Cole découvre l’Euroleague en y faisant des passages remarqués au Maccabi Tel Aviv (où il a notamment remporté le championnat d’Israel) et sous le maillot de Buducnost Podgorica (16.6 points et 4.6 passes pour 15 matchs d’Euroleague). Il a entretemps joué quelques mois pour le club d’Avellino en Italie qu’il avait dû quitter suite aux problèmes financiers de son employeur.

En cette saison 2019-2020 et après s’être entrainé chez lui dans l’Ohio et à Miami, Norris Cole s’est laissé séduire par le projet monégasque et est arrivé prêt physiquement (« Je suis excité d’être ici à Monaco. Nous en avons discuté avec ma famille, mon agent, nous pensions que c’était le meilleur choix. Je suis impatient de découvrir les nouveaux équipiers, de parler avec le staff, et d’aider mon équipe du mieux que je puisse faire » a-t-il déclaré lors de sa présentation).

Arrivé pour la 9e journée lorsque l’AS Monaco était quatrième (6 victoires et 2 défaites), il a vivement participé à la montée en puissance du club de la principauté en obtenant 11 succès de rang en Jeep Elite. Tout cela leur a permis de prendre partiellement le fauteuil de leader à Lyon- Villeurbanne, club présidé par Tony Parker, joueur sur lequel Norris Cole avait dû défendre durant les finales NBA 2013 et 2014. C’est seulement lors de la 20e journée que Cole goûta à la défaite sur le sol français (80-71 chez Boulogne-Levallois).

Norris Cole en défense sur Tony Parker durant les finales NBA 2014.
afp.com/CHRIS TROTMAN

Aujourd’hui, l’AS Monaco est solide deuxième de Jeep Elite avec un Norris Cole apportant sa pierre à l’édifice. Avec une ligne de stat polyvalente (14.4 points à 48.3% aux tirs et 39.6% à trois points, combinés à 5.1 passes), il forme un backcourt de qualité pour la formation monégasque avec le virevoltant Dee Bost et le français Paul Lacombe. L’AS Monaco, formation phare du championnat depuis sa remontée en 2015, compte bien enfin remporter ce titre de champion de France qu’il chasse tant. Aujourd’hui, le club de la principauté montre une grande solidité en étant meilleure défense du championnat (71.5 encaissés par match). Avec une victoire probante contre l’ASVEL en début de mois dernier (79-59), le club se montre prêt à en découdre en Juin prochain, et quelque chose nous dit que Norris Cole, meilleur marqueur et passeur de son équipe, devrait avoir son rôle à jouer.

Exit mobile version