Cyclisme Omnisport

Cyclisme : Remco Evenepoel met déjà la pression

Remco Evenepoel a remporté le Tour de San Juan. Alors que certains n’ont pas encore couru, le jeune belge envoie un message fort à tous les cyclistes. Cette saison il faudra compter sur lui. Mais en cette phase de reprise, où en sont ses concurrents ? (Photo Getty Images)

Où en sont les cadors du cyclisme mondial. A moins d’un mois des premières classiques, la question est légitime. Si certains sont actuellement épinglés pour des histoires de dopage, à l’image du coureur Danois de l’équipe Astana, Jakob Fuglsang, accusé de liens supposés avec le docteur Ferrari, d’autres, se déroulent le tapis rouge pour faire le plein de confiance.

Pour parler du premier coureur, il faut se rendre en Australie. Bien loin des incendies, c’est à l’opposé, à Adélaïde qu’il faut poser ses valises. Pour débuter merveilleusement bien cette saison, c’est un Australien qui a ouvert le bal lors du prologue: la « Schwalbe Classic ». Dans un sprint mené d’une main de maître, l’Australien Caleb Ewan s’est offert la première victoire de la saison sur route. Une performance rééditée non pas le lendemain, mais lors de la deuxième et de la quatrième étape. En revanche, le coureur de la Lotto Soudal ne remportera pas le général, qu’il devra laisser à son compatriote Richie Porte, qui s’était imposé au talent, avec cinq secondes d’avance sur la troisième étape.

La Vuelta San Juan au centre de toutes les attentions

Pour savoir ce qui se passait réellement lors de ce début de saison, il fallait jeter un œil du côté de l’Amérique du Sud. Et plus précisément du côté de l’Argentine, où se déroulait la Vuelta San Juan. Le premier qui a dominé de la tête et des épaules cette compétition, c’est Fernando Gaviria qui a réalisé coup triple. Tout d’abord lors de la deuxième étape, puis lors de la quatrième étape et lors de la dernière étape, où il a jailli pour illuminer San Juan de toute sa classe, dominant un Peter Sagan en phase de reprise et pas au top de son sprint.

Lui n’a eu besoin que d’un contre-la-montre. Remco Evenepoel a effacé l’ombre de son coéquipier Julian Alaphilippe, qui avait dû abandonner. Le coureur de la Deceuninck Quick-Step, exceptionnel, s’est donc offert le titre et a montré à toute la planète cyclisme qu’elle pourrait compter sur lui cette année. « Le Messi du vélo » selon la presse argentine.

Pas de Vuelta San Juan pour le vainqueur du Tour de France Egan Bernal, mais une belle frayeur lors du championnat de Colombie. Le cycliste de 23 ans a lourdement chuté dans un virage en descente. Heureusement plus de peur que de mal pour le coureur Inéos qui a terminé deuxième de la course à 1’15 de Sergio Higuita (Education First). Egan Bernal participera ensuite au Tour Colombia dès le 11 février.

Nombreux ont opté pour une rentrée décalée

Tous ne sont pas encore revenus, mais une chose est sûre, ils reviendront sur le devant de la scène. Pour la « Volta a la Comunitat Valenciana », les pointures seront de sorties : John Degenkolb (Lotto Soudal), Yves Lampaert (Deceuninck Quick-Step), Ion Izaguirre (Astana), Tom Dumoulin, Dylan Groenewegen (Team Jumbo-Visma), Dylan Teuns (Bahrain-McLaren), Alexander Kristoff (UAE Emirates), Alejandro Valverde (Movistar), etc.

Une rentrée qui se poursuit donc pour les coureurs. Chez nos Français, Julian Alaphilippe participera au Tour Colombia après son abandon sur la Vuelta San Juan et Thibaut Pinot disputera sa première course de la saison sur le Tour de Provence (13-16 février),. Quant à Romain Bardet, il a fait sa rentrée en douceur sur le Tour Down Under. Le tricolore termine 38e à 3’39 de Richie Porte. Prochaine course pour lui : le Tour du Haut-Var, du 20 au 23 février.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :