Foot Ligue 1

Ligue 1 : Qui est le meilleur entraîneur du championnat ?

Dans le football moderne, les entraîneurs sont constamment sous pression. Au moindre faux pas, un coach est mis sur la sellette et voit ses jours comptés sur le banc de nos clubs favoris. Toutefois, il y a toujours des techniciens pour nous rappeler que le football n’est pas qu’une affaire de joueurs et de résultats, mais plutôt un travail précis, long et précieux. La Ligue 1 Conforama a longtemps recyclé ses entraîneurs expérimentés, mais depuis peu de temps, une nouvelle génération arrive. Qui est aujourd’hui le meilleur coach de Ligue 1 ?

Dans le football moderne, les entraîneurs sont constamment sous pression. Au moindre faux pas, un coach est mis sur la sellette et voit ses jours comptés sur le banc de nos clubs favoris. Toutefois, il y a toujours des techniciens pour nous rappeler que le football n’est pas qu’une affaire de joueurs et de résultats, mais plutôt un travail précis, long et précieux. La Ligue 1 Conforama a longtemps recyclé ses entraîneurs expérimentés, mais depuis peu de temps, une nouvelle génération arrive. Qui est aujourd’hui le meilleur coach de Ligue 1 ?

  • Thomas Tuchel : gérer les égos et jouer au football

L’entraîneur du Paris Saint-Germain est évidemment dans la discussion. Premier au classement, et champion assuré très tôt dans la saison, le PSG compte parmi ses rangs les meilleurs joueurs de Ligue 1, et c’est bien logiquement un entraîneur de classe mondiale que l’on retrouve à la tête de cet effectif.

Arrivé à l’été 2018 après le départ d’Unai Emery, Tuchel a immédiatement séduit. Que ce soit les journalistes, les joueurs ou les dirigeants parisiens, tout le monde était sous le charme de l’Allemand. Même si sa première saison ne s’est soldée « que » par un titre de champion de France, le jeu parisien a été transformé. Cette année, Thomas Tuchel n’hésite pas à élaborer des compositions clairement offensives en alignant deux attaquants de pointes, soutenus par deux ailiers. Ainsi Neymar, Mbappé, Di Maria et Icardi peuvent jouer tous ensemble, mais peuvent aussi être remplacés par Sarabia, Cavani voire même Coupo-Moting. Solide défensivement, le PSG l’est, mais c’est dans l’animation offensive que Tuchel innove.

Un autre élément rentre en compte dans l’évaluation de Thomas Tuchel : sa relation avec ses joueurs. Malgré les caprices de Kylian Mbappé, Tuchel semble entretenir de très bons rapports avec ses joueurs, et notamment avec Neymar. Dans le club parisien, la gestion des égos et la communication avec la presse sont cruciales, et après un petit temps d’adaptation, le tacticien allemand semble avoir pris la mesure de cet élément. Son franc parler et son sourire plaisent, autant que ses idées de jeu et l’animation qu’il propose.

Souriant et détendu, Thomas Tuchel est apprécié des médias comme de ses joueurs (Photo : PSG.fr)
  • Stéphane Moulin : longévité, jeunesse, résultats

13 ans. Cela fait 13 ans que Stéphane Moulin est sur le banc du SCO d’Angers. Une longévité rare dans le football du XXIè siècle qui est tout sauf un hasard. D’abord entraîneur de la réserve, il prend les rênes de l’équipe première en 2011 et fait remonter le club en Ligue 1 en 2015. Aujourd’hui, le SCO est toujours l’un des plus petits budgets de Ligue 1, mais grâce au travail de Stéphane Moulin, c’est une équipe qui s’implante de plus en plus en première division. A l’image de Christophe Galtier (voir plus bas), Stéphane Moulin compose avec un effectif hétérogène. Il fait confiance à des joueurs expérimentés comme Thomas Mangani et Vincent Manceau, pour entourer une bande de jeunes talents : Rayan Aït-Nouri, Mathias Pereira-Lage… L’effectif angevin est cohérent et l’animation proposée par Moulin l’est tout autant.

Pour un club comme Angers, la solidité défensive est le point central de la tactique mise en place, mais au-delà de cette solidité, le SCO possède des joueurs offensifs de qualité pour pouvoir poser des problèmes à n’importe qu’elle défense de Ligue 1. Fulgini, Alioui, Ninga… Autant de joueurs qui peuvent s’exprimer dans un cadre sain et ainsi remplir les objectifs du club : progresser années après année et devenir un club de Ligue 1 sur le long terme. Discret et patient, le coach angevin fait preuve d’une grande intelligence et d’un recul appréciable. Pour tout cela, bravo Stéphane Moulin.

L’intouchable Stéphane Moulin, en poste depuis plus de 10 ans à Angers (Photo : France 3 Régions)
  • André Villas-Boas : l’unanimité à Marseille

Après le départ de Marcelo Bielsa, on pensait qu’il serait très compliqué pour un entraîneur de réunir les supporters autour de lui. C’est mission accomplie pour André Villas-Boas. Avec un effectif limité et la menace constante du fair-play financier, le coach portugais mène l’OM de main de maître. Actuellement deuxième de Ligue 1, le club de la cité phocéenne impressionne par sa régularité. Malgré deux matchs nuls consécutifs contre Angers et Bordeaux, l’Olympique de Marseille performe. Et l’ex-disciple de José Mourinho n’y est certainement pas étranger. En installant Boubacar Kamara devant la défense composée de Caleta-Car et Alvaro, AVB a trouvé la formule gagnante pour permettre à ses milieux d’être libres et créateurs. Les performances de Valentin Rongier et Morgan Sanson donnent raison au coach portugais: premiers acteurs du pressing olympien, ils se retrouvent souvent en position de délivrer une passe décisive voire de marquer. Tout cela est également possible grâce au retour à un très bon niveau du maître d’orchestre: Dimitri Payet. AVB a également su redonner confiance à des joueurs comme Jordan Amavi et Nemanja Radonjic (dont nous vous parlions ici).

Même si l’OM n’est pas encore un club financièrement sain, il faut reconnaître à André Villas-Boas le mérite de tirer le meilleur de ses joueurs. Le club phocéen peut se permettre d’espérer de belles choses à l’avenir si AVB reste au club. Ce sera le principal chantier des dirigeants marseillais : ne pas envoyer en l’air le remarquable travail de son nouvel entraîneur.

Distribuant les consignes, André Villas-Boas est l’élu du peuple marseillais (Photo : Eurosport)
  • Christophe Galtier : l’adaptation au projet lillois

Récemment récompensé par France Football, Charistophe Galtier est l’un des entraîneurs qui comptent en France. Après de belles années à l’ASSE, « Galette » rejoint le LOSC pour rattraper la saison cataclysmique de Marcelo Bielsa, premier acte de l’ère Gérard Lopez. La politique du LOSC étant bien particulière, il fallait un homme capable de composer avec un effectif fluctuant. Des jeunes pépites dénichées par Luis Campos, des joueurs d’expérience capables de rehausser le niveau mental de l’équipe, et le tour est joué.

Successivement, Galtier sauve le LOSC de la relégation puis termine dauphin du PSG en 2019. Cette année, les choses sont différentes, en partie à cause du départ de l’ovni Nicolas Pépé, mais Galtier continue de mener sa barque dans une Ligue 1 médiocrement homogène, avec comme objectif de se qualifier en coupe d’Europe à la fin de la saison. Pressing constant, projection rapide et concentration totale sont les principales règles de l’animation de Galtier. Et si tous ces éléments ne sont pas toujours respectés, notamment à l’extérieur, le Stade Pierre Mauroy est une forteresse quasi-imprenable cette saison. C’est cette solidité à domicile qui fait du LOSC une des équipes bien classée de notre championnat. Quand on demande à Christophe Galtier quel serait le poste de ses rêves, il répond « Entraîner Liverpool ». Nous n’y sommes pas encore, mais une chose est sûre, Galtier fait partie des meilleurs techniciens de France.

Après avoir goutté à la C1, on a forcément envie d’y retourner (Photo : La Voix du Nord)
  • Julien Stéphan : des idées neuves et de la fraîcheur

Si André Villas-Boas tire le meilleur de son effectif, que dire de Julien Stéphan ? Avec des joueurs globalement à un niveau correct, le jeune entraîneur breton réalise deux excellentes saisons coup sur coup. L’an dernier, le Stade Rennais remporte la Coupe de France, après des années et des années sans le moindre trophée. Cette saison encore, les Rouges et Noirs brillent par leur capacité à se sublimer lors de certains grands rendez-vous.

Dès le début de saison, les Rennais font tomber le Paris Saint-Germain, avec la manière (2-1 le 18 août dernier), puis l’Olympique Lyonnais (1-0 le 15 décembre). Ces bons résultats sont tout sauf le fruit du hasard. Même si le Stade Rennais est intermittent, le travail mené par Julien Stéphan est cohérent et audacieux. Capable de s’adapter à l’adversaire, Stéphan jouit d’une excellente analyse du jeu. Il est sans aucun doute le premier visage de la future génération de coach français. Une de ses qualités est aussi de lancer des jeunes joueurs et de les laisser d’épanouir calmement. On pense évidemment à la révélation de cette année, Eduardo Camavinga, mais on peut aussi parler d’Adrien Hunou ou même de Yann Gboho, qui continuent de progresser en Bretagne.

Sa relation compliquée avec son président Olivier Létang peut être un motif d’inquiétude pour les fans amoureux de Julien Stéphan, mais avant de penser à une éventuelle séparation, les Rennais peuvent profiter d’avoir un entraîneur si talentueux sur leur banc de touche.

Jeunesse, élégance et résultats, Julien Stéphan avance vite (Photo : weeplay.media)

Les avis de la rédac’ du CCS

Ben, Jimmy, Lucas, & Lucie : Thomas Tuchel (Paris Saint-Germain)

Sam & Olivier: Julien Stéphan (Stade Rennais)

Clem : André Villas-Boas (Olympique de Marseille)

Ulysse : Christophe Galtier (Lille OSC)

Juliette : Stéphane Moulin (Angers SCO)

Quentin : Olivier Dall’oglio (Stade Brestois)

Pas d’Antoine Kombouaré ou de Rudi Garcia dans ce classement, mais il y a surement des entraîneurs auxquels vous pensez! Selon vous, qui est le meilleur entraîneur de Ligue 1 actuellement? Espérez-vous un renouvellement des coachs français dans notre championnat?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :