A l'affiche Basket NBA

TQO basket féminin : rendez-vous en terrain connu pour les Bleues

A Bourges, Frédéric Lopez ne sera pas présent. En terrain connu, les Bleues devront faire face à l’Australie, au Brésil et à Porto-Rico pour se classer parmi les trois premières et ainsi, composter leur billet pour Tokyo. (Photo AFP)

Après le tournoi de qualification de volley que le Café Crème Sport vous a fait vivre, il est temps de discuter de basket féminin. Ce jeudi soir (20h30) à Bourges, l’équipe de France féminine de Basket débute sa campagne de qualification pour Tokyo devant son public. Dans le Cher, pour se qualifier, il faudra terminer dans les trois premières. La capitaine tricolore Endy Miyem est passée neuf saisons par Bourges, et pour elle, ça sera très certainement un moment particulier, elle qui joue aujourd’hui à Charleville-Mézières.

L’Australie, un adversaire à redouter

Et pour débuter, rien de tel que l’Australie, une belle nation du basket féminin. Les vices-championnes du monde 2018 ne viennent pas en France pour faire de la figuration, mais pour jouer la première place. Passées par un tournoi de pré-qualification, les Australiennes, 2e au classement FIBA, font figure de favorites. Défaites par le Japon (82-69), les joueuses de Sandy Brondello avaient pris la deuxième place de cette compétition, derrière des Japonaises automatiquement qualifiées. Elles avaient ensuite remporté deux matches : contre l’Inde (29-114) et contre le Taipei Chinois (84-51). Liz Cambage, 2m03, est surement l’une des joueuses les plus imposantes et les plus impressionnantes de l’effectif. Elle fait partie du voyage. Attention également, depuis 2002 les Françaises n’ont battu qu’une seule fois les Australiennes en neuf confrontations, c’était en 2016.

Un match à la portée des Bleues face au Brésil

Elles joueront ensuite leur prochain match contre le Brésil (20h30). Sur le papier, elles ne sont pas effrayantes. Les Françaises devraient donc disposer assez facilement des Sud-Américaines, surtout que selon le site Basket Europe, il manque des joueuses importantes au sein de cette sélection. Les deux pivots, Nadia Colhado et Stephanie Soares sont absentes. La première est blessée, et la seconde est retenue par le championnat universitaire américain. Toujours selon le site d’actualité de Basket, il faudra malgré tout se méfier de Erika de Sousa et ses 1m96. Une statistique devrait cependant rassurer les supporters tricolores : la dernière victoire du Brésil remonte à 2002.

Porto-Rico pour conclure

23e nation mondiale au classement FIBA, Porto-Rico est logiquement l’adversaire que l’équipe de France aura le moins à craindre. Les Porto-Ricaines, ont participé pour la première fois aux Mondiaux en 2018 et ont terminé quatrième de leur groupe lors des phases de poules. Les vice-championnes d’Europe, devraient donc logiquement s’imposer. Selon Basket Europe, la joueuse à suivre sera Jennifer O’Neill, qui a été la plaque tournante des Américaines aux Mondiaux (16,3 pts en moyenne). La meneuse d’1m65 a également joué quelques matches de WNBA dans sa carrière. Un match largement à la portée des Françaises.

Malgré tout, les Bleues se veulent prudentes. Sur le site de la fédération française de basketball, la capitaine Endy Miyem a déclaré :

« L’Australie est un adversaire très costaud, c’est une équipe qui a un palmarès très important, une équipe qui a du vécu. L’équipe a un héritage, il n’y a pas de doute à avoir. Elles seront présentes et elles ne vont rien lâcher. Dans l’intensité, le Brésil va proposer la même chose mais c’est peut-être une équipe un peu moins technique avec un peu moins de résultats que l’Australie. L’équipe du Brésil a quelques absentes mais cela va peut-être leur permettre de trouver l’énergie supplémentaire pour se surpasser, une raison de plus pour faire très attention à cette équipe. Ensuite Porto Rico est l’équipe que nous connaissons le moins. On sait qu’elles ont notamment fait des bons résultats contre le Canada. Cette équipe n’est pas à négliger et ce serait une erreur de dire que ce TQO va être simple et que la qualification est déjà dans la poche. »

La liste complète  des Françaises :

  • Arrières : Olivia EPOUPA, Marine FAUTHOUX, Bria HARTLEY, Marine JOHANNES, Sarah MICHEL.
  • Allières : Diandra TCHATCHOUANG, Valériane VUKOSAVLJEVIC.
  • Intérieures : Alexia CHARTEREAU, Sandrine GRUDA, Helena CIAK, Endy MIYEM, Iliana RUPERT.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :