Omnisport Rugby

Rugby : Le bilan de la deuxième journée du 6 Nations

Ce week-end avait lieu la deuxième journée du 6 Nations, après une défaite l’Italie, l’Angleterre et l’Ecosse devaient se ressaisir tandis que les trois victorieux de la première rencontre (France, Pays de Galles et Irlande) voulaient confirmer. Qui à réussit à confirmer ? Qui à réussit à se ressaisir ? Le CCS vous dit tout.

Irlande – Pays de Galles

Tout comme la France, l’Irlande débute ce tournoi des 6 Nations en recevant deux fois de suite, une aubaine pour se lancer dans un tournoi. Après une première victoire grandement acquise grâce à son ouvreur Sexton, qui à inscrit tout les points de son équipe, le XV du Trèfle recevait une équipe du Pays de Galles en confiance, facile vainqueur de l’Italie 42-0. Après une première mi-temps accrochée, 12-7, l’Irlande fait la différence en seconde période inscrivant un essai en tout début et en toute fin de deuxième mi-temps. Menant 24-7, l’équipe se relâche un peu permettant au Pays de Galles d’inscrire un essai et de clore le score à 24-14. L’Irlande en est donc à deux victoires en deux matchs, tandis que le XV du Poireau en est à une victoire pour une défaite.

Ecosse – Angleterre

Les deux équipes ont débuté leurs tournoi par une défaite à l’extérieur, le XV de la Rose contre la France, le XV du Chardon contre l’Irlande. Il fallait donc impérativement pour ses deux équipes s’imposer pour continuer à espérer quelque chose dans ce tournoi. Avec une première mi-temps très pauvre des deux côtés, c’est l’Angleterre qui arrive aux vestiaires en tête grâce à une pénalité de Farrell, 0-3. La deuxième mi-temps n’est pas beaucoup mieux, c’est à 10 minutes du terme que l’Angleterre scelle sa victoire grâce à un essai de Genge portant alors la marque à 3-10, les buteurs se répondront alors coup sur coup portant le score final à 6-13.

France – Italie

D’un côté une équipe qui avait encaissé 42 points sans en scorer un seul, l’Italie, de l’autre une équipe qui s’était imposé grâce à sa solidité défensive et son efficacité offensive, la France.

En première mi-temps la France domine les débats mais la différence au score n’est pas flagrante. En effet après seulement 13 minutes les Bleus ont inscrit 2 essais via Teddy Thomas grâce à une superbe inspiration de Ntamack et du capitaine, Ollivon, tout en puissance. Mais la réussite au pied de Romain Ntamack fait défaut, pour sa défense le vent tourbillonnant n’aide pas, ne permettant pas à la France d’avoir l’avance qu’elle mérite. C’est justement la défense qui fait défaut, un paradoxe vu que cela avait été la grande satisfaction du match contre l’Angleterre. Une montée en pointe manquée de Teddy Thomas permet à l’Italie d’inscrire un essai et de recoller à 13-10. Un essai juste avant la mi-temps de Gregory Aldritt permet à la France d’avoir une avance qui reflète plus la mi-temps, 23-10, et de souffler un peu.

En deuxième mi-temps les Bleus ne sont plus que l’ombre d’eux-même, les plaquages manquées se multiplient, 27 au total, les fautes de mains s’enchaînent 13 à la fin du match. La possession du ballon est Italienne, la France subit est doit s’en remettre à un éclaire de génie de Ntamack pour se donner de l’air. Le score en est alors à 28-10. L’Italie est revancharde, elle ne veut pas subir la même leçon que la semaine passée, elle parvient à inscrire un nouvel essai via Zani, l’Italie recolle à 28-17. Les Bleus n’arrive pas à produire du jeu, ils doivent donc s’en remettre encore une fois à un éclair de génie mais cette fois-ci de Baptiste Serein. Après avoir joué une pénalité rapidement, Serein tape un coup de pied rasant pour lui-même et vient sceller la victoire des Bleus 5 minutes de la fin. Le score est alors de 35-17. La France n’est pas dans un grand jour et viendra même encaisser un dernière essai, clôturant se match sur le score de 35-22. Point noir de cette rencontre, la blessure de Vincent Rattez, victime d’une entorse de la cheville.

On ne va pas faire la fine la bouche, une victoire qui plus est bonifiée est toujours bonne à prendre. D’autant plus quand cette victoire vous permet de prendre la tête du tournoi. Les joueurs le savent et l’ont eux-même dit par la suite, c’est une victoire mais on ne peut pas se contenter de ça. Les points forts français du match contre l’Angleterre, la puissance physique, la défense, sont devenus des points faibles sur ce match. Le problème de la touche n’est pas encore réglé. Point positif la mêlée a tenu la route. Plusieurs axes de progressions que Galthié et son staff vont devoir faire travailler aux joueurs avant d’aller jouer un match compliqué au Pays de Galles. La France a peut-être subit contre l’Angleterre et l’Italie mais à la différence du XV de France « d’avant », elle gagne.

Classement

La prochaine journée

La troisième journée se jouera dans deux semaines et débutera par un duel de mal classé entre l’Italie et l’Ecosse. Avec deux défaites des deux côtés, il faudra s’imposer pour enfin lancer son tournoi.

Le deuxième rencontre opposera le Pays de Galles à la France, les Gallois peuvent revenir sur les Bleus tandis qu’ils peuvent creuser l’écart, un match qui tiendra à coup sûr ses promesses.

La dernière rencontre se jouera en Angleterre, le XV de la Rose accueillera le co-leader Irlandais. Si les Anglais veulent encore espérer quelque chose dans ce tournoi il faudra se montrer plus convaincant. Tout comme la France, le XV de Trèfle peut créer l’écart avec les autres équipes.

Cette année il n’y a pas de domination sans appelle d’une seule équipe, la France et l’Irlande sont par moment poussives mais elles gagnent, le Pays de Galles et l’Angleterre restent en embuscade, c’est une troisième journée charnière qui va se jouer dans deux semaines.

Et pour vous qui va s’imposer lors de cette troisième journée ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :