Foot Ligue 1

Ligue 1 : La folle course à l’Europe !

Cette saison 2019/2020 de Ligue 1 Conforama nous a réservé et nous réserve encore de belles surprises. Des grands qui déçoivent, des outsiders qui performent et des "petits" qui viennent jouer les entremetteurs, le classement final de cette saison semble quasiment imprévisible (hormis le PSG).

Cette saison 2019/2020 de Ligue 1 Conforama nous a réservé et nous réserve encore de belles surprises. Des grands qui déçoivent, des outsiders qui performent et des « petits » qui viennent jouer les entremetteurs, le classement final de cette saison semble quasiment imprévisible (hormis le PSG). Seulement 6 points séparent le premier relégable de la 13e place et 3 points de la 12e place à la 6e – qui deviendrait qualificative pour l’Europa League si le PSG était amené à gagner les deux coupes nationales en plus du championnat. Cette folle course à l’Europe ne laisse personne indifférent et la réponse à nos prédictions n’arrivera très certainement qu’à la dernière journée. Mais alors, qui est le mieux placé pour accrocher ces places qualificatives ? Nous allons tenter de donner des éléments de réponse en tentant d’analyser brièvement l’homogénéité du classement et la place des six actuels premiers du classement (J24).

Le classement actuel reflète-t-il le niveau de la Ligue 1 ?

Avec un classement comptable aussi homogène que celui que nous vivons cette année, nous pourrions nous dire que le niveau du championnat de France est le reflet d’une compétitivité saine entre les clubs. Or, beaucoup tendent à penser que le niveau technique de cette saison est exceptionnellement faible. Pourquoi ? Car des équipes que nous attendions plus haut sont loin de répondre aux attentes : c’est le cas de l’Olympique Lyonnais qui stagne au milieu du tableau (9e), et de l’AS Monaco qui, bien qu’étant à la 7e place (24e J.), a connu une phase aller compliquée – et a dû se séparer de Leonardo Jardim le 28 décembre 2019. Les deuxième et troisième budgets de France sont à la traine là où des équipes comme celles de Rennes et de Marseille ont su profiter des difficultés des autres favoris. Le championnat n’est bien évidemment pas terminé et il n’est pas question ici d’enterrer ces clubs alors qu’il reste 14 matchs – et donc 42 points à prendre -, il est néanmoins intéressant de déjà faire un point sur ce classement. La course à l’Europe se retrouve au coeur de l’intrigue de ce championnat comme chaque saison. Aujourd’hui, il est difficile de faire un pronostic parfait du classement final mais certains clubs qui visent cette portion du tableau semblent être mieux armés que d’autres pour maintenir le cap.

Classement du championnat de France de Ligue 1 Conforama (24e J.)

Sur ce classement apparaissent les équipes dont le bilan comptable se rapproche le plus de la 4e place – voire 5e et 6e, toujours dans le cas où le PSG gagnerait les deux coupes nationales. On peut voir très clairement ici que l’écart est très serré et qu’il suffirait d’une bonne série pour se hisser très haut, ou d’une mauvaise pour s’enfoncer dans le ventre mou de la Ligue 1. Enfin, pour revenir sur le classement actuel comme reflet du niveau du championnat, il est évident de dire que les matchs de cette saison – celle-ci particulièrement -, sont d’un niveau assez faible et qu’il suffirait d’un peu de régularité positive pour prétendre à jouer le haut de tableau.

Ligue des Champions ou Ligue Europa ?

Pour voir large, nous allons partir dans un monde où le PSG gagnerait au moins une des deux coupes nationales – ils sont déjà qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue BKT qui aura lieu le 4 avril 2020 contre Lyon, et en quart de finale en Coupe de France. Ainsi, quels sont les clubs les plus à même d’accrocher les cinq premières places ?

La première place semble être une évidence : elle sera pour le Paris Saint-Germain. Fort de ses douze points d’avance (24e J.), le club de la capitale ne sombrera sûrement pas et devrait finir logiquement une nouvelle fois champion de France, pour la septième fois en huit saisons.

Concernant la deuxième place, le débat est entrouvert. Marseille peut-il consolider son avance ? Avec 11 points pris sur 15 possibles contre les équipes du Top 6 actuel et surtout 8 points d’avance sur le troisième, l’Olympique de Marseille est un candidat sérieux à la qualification en Ligue des Champions. En outre, le souffle nouveau apporté par un Dimitri Payet flamboyant depuis le début de saison fait oublier les quelques lacunes dans la profondeur de l’effectif. Le travail d’André Villas-Boas est impeccable et il fait preuve de pragmatisme pour huiler la réussite. Sans Thauvin, il était évident de trouver d’autres ingrédients et pour le moment, le technicien portugais y arrive. Toutefois, sans retirer le mérite à cette équipe, nous pouvons nous demander si elle n’a pas su profiter du bas niveau du championnat de France cette saison. Il serait préjudiciable que son infirmerie se remplisse à grande vitesse.

Rennes, fier possesseur de la troisième place, n’a pris que 11 points sur les 7 matchs qu’il a joués contre le Top 6 actuel. Ce point comptable stérile a créé une certaine distance entre leur troisième place et la deuxième de l’OM. Rennes a-t-il néanmoins les armes pour continuer à suivre le wagon du podium ? La force du club rouge et noir : le mental. Les joueurs de Julien Stéphan ne lâchent jamais un match et ont ainsi récolté 14 points (presque un tiers de leur total) après avoir été menés cette saison. Doué d’un certains nombres de talents offensifs comme M’Baye Niang, Raphinha ou Adrien Hunou, le Stade Rennais a toutes les clés en main pour maintenir sa place. Néanmoins, le LOSC est en repérage juste derrière, à seulement un petit point des bretons. Au regard de la dernière saison de Lille, actuel quatrième, il serait mathématiquement cohérent de penser que Lille passera devant. Or, la saison des Dogues est plus difficile à manier que la précédente. Après avoir perdu une grande partie de ses atouts offensifs de la saison passée, les lillois s’en sont remis à l’action de Victor Osimhen qui vit sa première saison en France. Pour l’instant, pari gagnant puisque sur les 29 buts (csc compris) inscrits en Ligue 1 par son équipe, le nigérian en est à l’origine de 16. Toujours dans la comparaison de ces deux outsiders que sont Rennes et Lille, le tête-à-tête est à l’avantage des nordistes avec une victoire et un nul. La troisième place va en tout cas être disputée jusqu’au bout et ces deux équipes, se ressemblant sur certains points notamment l’ambition, vont tout faire pour accrocher cette place synonyme de Ligue des Champions.

Enfin, Montpellier et Strasbourg, tous deux vainqueurs lors de cette 24e journée de championnat (respectivement 1-0 et 1-0), se battent également pour des places européennes. Les cinquième et sixième de notre bonne vieille Ligue 1 sont postés dans l’ombre et font leur chemin sans bruit. Un effectif solide et soudé et un trio prolifique composé d’Andy Delort, Florent Mollet et Gaetan Laborde (20 buts au total), permettent aux Montpelliérains de maintenir le cap sur la Ligue Europa, coupe qu’ils ont frôlée plusieurs fois la saison dernière. Une qualification ne serait pas imméritée et ce n’est sûrement pas Michel Der Zakarian qui dira le contraire. De l’autre côté, la Meinau bouillante porte une équipe de Strasbourg qui apporte surprise sur surprise. Vainqueurs de la Coupe de la Ligue l’an dernier, les strasbourgeois ne cessent d’impressionner. Le 12e budget de France est en train de vivre une saison qui répond à ses objectifs initiaux : faire mieux en championnat que la malheureuse mais respectable 11e place. Son problème ? Le Racing perd trop cette saison. Avec certes 11 victoires au compteur, les hommes de Thierry Laurey se sont inclinés 10 fois, ne concédant ainsi que 3 nuls. Pour rester dans le « bon wagon », ils vont devoir corriger ces problèmes de maintien du score, ou de défense.

Pronostic de l’auteur sur le Top 6 :

1 – PSG
2 – Marseille
3 – Lille
4 – Rennes
5 – Monaco
6 – Lyon

Mention honorable pour ces clubs qui ne sont pas dans les six premiers mais qui vont très vite retrouver des points s’ils font preuve de régularité. Monaco, Lyon, Bordeaux, Nice voire Reims et Nantes, ont encore toutes les cartes en main pour venir embêter ceux qui font déjà la course en tête. Sur le plan budgétaire et vis-à-vis des effectifs, Lyon et Monaco font tout de même figure de favoris pour les places qualificatives pour la Ligue Europa – la LDC s’éloignant déjà peut-être un peu trop. En tout cas, la course à l’Europe est encore pleine de surprises et nous avons certainement tous hâte de connaître son dénouement, en espérant bien sûr que les équipes qualifiées se donneront, comme chaque année, à fond lors de l’édition à laquelle ils participeront.

(Photo : Vodafone TV)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :