Omnisport Tennis

Kim Clijsters: le retour d’une championne

Un temps prévue à Monterrey au Mexique début mars, Kim Clijsters a décidé d’avancer son retour à la complétion après avoir reçu une invitation de l’organisation du tournoi de Dubaï. Une décision qui a de quoi ravir. C’est une grande championne qui revient sur le circuit. (Photo Al Bello)

Les yeux des observateurs WTA seront sans aucun doute braqués en direction Dubaï à partir de lundi. A la retraite depuis 2012, la grande championne Kim Clijsters, 36 ans, va signer son grand retour sur les courts de tennis. La Belge, qui compte pas moins de 41 titres en 60 finales sur le circuit, part donc en reconquête. Une situation qu’elle a déjà connu à l’époque.

Une première retraite anticipée à 23 ans

2007. La joueuse est alors âgée de 23 ans. Sa retraite est déjà programmée, elle sait qu’à la fin de la saison, sa carrière prendra fin et que sa carrière sportive sera désormais derrière elle. Mais ses plans vont rapidement être perturbés par une première grossesse. La Belge va débuter l’année en fanfare. A Sydney, elle remportera son premier titre de la saison avant d’atteindre les demi-finales à l’Open d’Australie. Elle disputera également une seconde finale, cette fois-ci au tournoi d’Anvers face à la joueuse française Amélie Mauresmo, qu’elle n’arrivera pas à battre, malgré un set remporté (défaite 6-3, 3-6, 3-6). Cette finale fera office d’adieu. Cependant, elle disputera ensuite le tournoi de Varsovie où elle est tenante du titre, mais sera éliminée dès son entrée dans la compétition par l’Ukrainienne Julia Vakulenko, issue des qualifications.

Cette première carrière aura été brillante. A 16 ans, elle remporte son premier titre en WTA lors du tournoi de Luxembourg en disposant en finale de Dominique Monami, 13e joueuse mondiale. Nous sommes alors en 1999. Deux ans plus tard, la tornade belge commence à faire sensation. Lors du tournoi d’Indian Wells, elle bat en demi-finale Martina Hingis, numéro 1 mondiale de l’époque. Entre 2001 et 2005, Kim Clijsters participera à cinq finales de grand chelem pour une victoire, lors de l’US Open 2005 face à Mary Pierce (6-3, 6-1). Au total, cette première carrière sera ponctuée de 24 titres sur le circuit WTA.

Kim Clijsters à 16 ans (Photo Pinterest)

2009 : un retour qui fait l’unanimité

La compétition lui manquait, elle a donc décidé d’y remédier. Deux ans après l’annonce de sa retraite sportive, Kim Clijsters fait son retour sur les terrains plus motivées que jamais. Souriante , disponible, elle avait notamment hérité du surnom de « Miss Personnalité ». Appréciée du circuit, elle a dû être encore plus idolâtrée par de nombreuses joueuses, lorsque le 14 septembre 2009, elle remporte l’US Open, un mois et quatre jours après son retour sur les courts à Cincinnati. Celle qui n’avait plus joué depuis deux ans et demi avait alors éteint la numéro 9 mondiale, Caroline Wozniacki en finale. Une victoire en 1h30 : 7-5, 6-3. Elle devient ainsi la première joueuse non classée à remporter l’US Open.

En 2009, la Belge signe un retour fracassant à l’US Open. (Photo Reuters)

La joueuse va ensuite poursuivre son opération reconquête. En 2010, elle se qualifie pour les Masters de Doha après une année de qualité avec des victoires à Brisbane, Miami, Cincinnati et New-York. Un décalage horaire avec la Belgique qui lui réussit plutôt bien. A Doha, elle se hisse en demi-finale après des victoires face à Jankovic et Azarenka, avant de battre Samantha Stosur puis Caroline Wozniacki en finale.

L’année 2011, elle, sera moins joyeuse que la précédente. Malgré un premier Open d’Australie remporté, sa saison sera entachée par plusieurs blessures. Notamment une blessure à l’épaule qui l’obligera abandonner en huitième de finale à Indian Wells. une déchirure abdominale la fera aussi déclarer forfait pour l’US Open. Et c’est un an plus tard, qu’elle prendra sa seconde retraite, lors du Grand Chelem New-Yorkais. La Belge, éliminée au deuxième tour par Laura Robson (7-6, 7-6), disputera exceptionnellement le tournoi en double avec Kirsten Flipkens, mais aussi avec Bob Bryan en double mixte.

2020 : en route vers un nouveau grand chelem ?

C’est sur son compte Twitter, que Kim Clijsters a annoncé le 12 septembre dernier son retour à la compétition. Un temps annoncé à Monterrey début mars, l’ancienne numéro 1 mondiale a de nouveau surpris tout le monde en anticipant d’un mois son grand retour. C’est donc à Dubaï que la grande championne jouera dès lundi. A 36 ans, la maman de trois enfants n’a donc pas fini de nous impressionner. Sept ans plus tard, elle se montre toujours aussi enthousiaste à l’idée de taper dans la balle jaune.

« Je suis vraiment ravie de revenir sur les courtsJe suis impatiente de reprendre ce jeu que j’aime et de rejouer devant les fans. Le soutien et les encouragements que j’ai reçus depuis l’annonce de mon retour ont été extraordinaires. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :