Omnisport

Sprint Biathlon : Victoire d’Alexander Loginov

Première course individuelle chez les hommes dans ces championnats du monde à Antholz Anterselva et déjà une surprise. Le russe, Alexander Loginov, s’impose devant tous les favoris et remporte sur le fil, le titre sur le sprint. Retour sur une course à rebondissement.

Après la déception des femmes hier on attendait les quatre français engagés sur le sprint du jour avec un gros potentiel de médailles (1,2,4 et 8e au classement général). Martin Fourcade a remporté les 2 derniers sprint profitant de l’absence de son rival. Avec des conditions plus clémentes sous un soleil rayonnant, une température avoisinant les 8°c, une neige très bonne et surtout moins de vent que la veille, les favoris choisissent de partir dans le groupe 1. Johannes Boe s’élance en troisième position très très (trop) vite sur la boucle de 3.3 km. Simon Desthieux (5e), Quantin Fillon Maillet (8e) et Martin Fourcade (18e) suivent et optent eux pour un départ plus prudent afin de ne pas se griller pour la fin de course.

Le premier tir commence à épurer la course. Le Norvégien fait d’entrée une faute entrouvrant ainsi la porte aux autres. Malgré un sans faute sur son couché Simon ressort derrière moins rapide sur les skis. Quentin réalise un tir posé, mais malheureusement il rate sa dernière balle et sort du pas de tir avec 8.6 s de retard. Martin lui, appliqué comme toujours blanchit les cibles et prend la tête pour 5 s. Les athlètes s’enchaînent et la course devient vraiment passionnante lors du deuxième et dernier tir. Malheureusement le seul à craqué (2 fautes) est Simon. Tous les autres ressortent avec le plein. Quentin possède 0.6 s d’avance sur Boe mais semble plus rapide sur la piste. Impression qui se confirme au fil des intermédiaires (12 s après 9.9km) et quand il passe la ligne d’arrivée il possède 17.4s d’avance sur Johannes. Le Français qui a littéralement volé sur les skis, frappe un grand coup et se retrouve largement en tête. On pense tous y compris lui, que le titre lui tend les bras. Mais il reste encore beaucoup de concurrents.

Martin très costaud, réalise le tir parfait mais sa condition ne lui permet pas de suivre le rythme du Jurassien. En grand champion, il ne lâche rien et se bat comme un beau diable. Il puise au fond de lui et réussit à finir deuxième devant Johannes. Le frère de ce dernier, Tarjei, parti en 23e position est très solide. Un 10/10 au tir et un temps correct sur les skis. Heureusement moins rapide que nos tricolores, il perd du temps dans la dernière boucle et termine sur le podium ( à cet instant ) devant son propre frère. Scénario parfait jusqu’à présent. On se met à rêver d’un doublé français mais un homme va tout bouleverser. Parti dans le groupe 2, le russe Alexander Loginov dossard 43 (vice champion du monde l’année précédente) sans un bruit réalise la meilleur course de sa saison. Puissant sur les skis, efficace au tir avec un 10/10 autoritaire il ressort de son debout avec 7 s d’avance sur Quentin. Va-t-il tenir ou s’écrouler ? On attend l’intermédiaire le cœur battant qui confirme malheureusement la bonne forme du russe. Il ne perd pas une seule seconde, il tient. Il faut se rendre à l’évidence, il va gagner le sprint et frustrer le clan français et notamment un Quentin qui se voyait déjà sur la plus haute marche du podium. Pas de Marseillaise aujourd’hui.

Malgré la déception, il y a beaucoup de points positifs à retenir. Ce sont déjà les deux premières médailles pour l’équipe de France dans ces championnats du monde. Une en argent et une autre en bronze. Compteur ouvert enfin. Malgré son amertume Fillon Maillet réalise le meilleur temps sur les skis. Il met 17 s à Johannes de bon augure pour la suite de la compétition et notamment la poursuite. Le Catalan, troisième garde le sourire car il reprend des points au classement général. Enfin, sur les 4 français, il y en a 3 dans les six premiers. Car Emilien Jacquemin avec une seule erreur sur son tir debout s’est bien battu pour terminer 6e. Cette équipe va encore nous procurer de grandes émotions c’est une certitude. Petit événement sur le circuit. Depuis 1999, la Norvège avait toujours eu au moins un athlète sur le podium du sprint masculin aux championnats du monde.

Dernier point et non des moindres, la victoire du Russe risque de faire couler beaucoup d’encre. Déjà il a décidé de ne pas s’exprimer à la presse durant toute la compétition. Rappelons aussi que Loginov a été suspendu durant 2 ans pour dopage ( de 2014à 2016). Depuis qu’il est revenu, il a de meilleurs résultats. En 2017, Martin avait fait part, directement sur le compte Instagram de la fédération russe qui souhaitait l’anniversaire de Loginov et soulignait son palmarès, de son ressentiment à l’égard du biathlète « il a aussi été banni pour dopage pendant deux ans, ne l’oubliez pas, c’est un de ses plus beaux trophées. »

Réactions

Fourcade: « Une belle médaille de bronze « 

« J’ai réussi à bien terminer pour aller chercher cette belle médaille de bronze, qui me satisfait pleinement après l’hiver compliqué que j’ai vécu l’an dernier », s’est réjoui le Catalan au micro de RMC. « C’est une grande satisfaction de retrouver le podium mondial, de partager ça avec Quentin, même si j’aurais préféré entendre La Marseillaise ce soir. Il a manqué un petit peu plus de vitesse derrière le tir, mais j’avais besoin de poser un peu la chose pour cette première course individuelle des championnats », a détaillé le Français. « Je n’ai pas à être déçu aujourd’hui, j’ai donné 100% de ce que j’avais. »

Fillon-Maillet: « l’erreur se paie tout de suite »

« Je suis très déçu d’avoir fait une faute au premier tir, confiait-il a l’arrivée. Sur un sprint, l’erreur se paie tout de suite. Quand je passe la ligne, je vois que tous les potentiels leaders s’écrasent derrière moi et je commence à croire à la médaille d’or. Puis je vois le tour d’Alexander Loginov. C’est dur d’échouer de si peu. Mais je suis content d’avoir cette médaille d’argent quand même, malgré les conditions. Et il reste d’autres épreuves, j’aurais ma revanche. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :