Site icon Café Crème Sport

Euro 2020 : quels latéraux pour l’Équipe de France ?

Publicités

Nouveau poste clé du football moderne, le défenseur latéral est aujourd’hui autant un meneur de jeu qu’un défenseur pur dans certains dispositifs. Qualité de passe, rapidité, force physique… Les critères d’évaluation sont nombreux pour ces joueurs-là. En France, la question des latéraux a longtemps animé les débats au sujet de la sélection nationale. Lors de la Coupe du Monde 2018, Didier Deschamps a surpris nombre d’observateurs en installant Benjamin Pavard et Lucas Hernandez à ces postes. Aujourd’hui, quel est le vivier français à ce poste ?

Où en sont les Champions du Monde ?

Depuis deux ans maintenant, la hiérarchie semble bien établie en Équipe de France, du moins en ce qui concerne les deux titulaires. A droite d’abord, Benjamin Pavard n’a pas souffert d’une féroce concurrence. Transféré au Bayern Munich en 2019, l’ancien Lillois jouit d’un formidable temps de jeu. C’était déjà le cas lorsqu’il évoluait à Stuttgart. Titulaire surprise à la Coupe du Monde 2018 à la place de Djibril Sidibé, Benjamin Pavard a acquis sa place sans faire de bruit. Aujourd’hui, Didier Deschamps compte beaucoup sur lui, sur sa relation avec Kylian Mbappé et sa qualité de centre. En 21 matchs (sur 22 possibles) cette saison, Pavard a inscrit 2 buts et délivré 3 passes décisives.

Sur le flanc gauche, on retrouve un coéquipier de Benjamin Pavard au Bayern : Lucas Hernandez. Lui aussi a été découvert par le grand public lors de la dernière Coupe du Monde. Et lui aussi a écarté la concurrence sans faire de vagues. Auteur de prestations de haut niveau en Bleu, Hernandez s’est imposé comme le joueur agressif qu’il manquait à cette équipe. Sa générosité et son caractère donnent à l’Équipe de France une impulsion bienvenue. Seul bémol : sa condition physique. Depuis le début de la saison, Lucas Hernandez a manqué beaucoup de matchs pour cause de blessures (8 matchs disputés sur 22 possibles). S’il est à 100 %, nul doute que DD fera appel à lui, et en fera son titulaire pour l’Euro. Tout comme Benjamin Pavard, Lucas Hernandez est capable d’évoluer en défense centrale, un autre atout pour lui.

Pavard et Hernandez semblent indéboulonnables sous le maillot bleu (Photo : Fussball Meister)

En revanche, pour Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, tout deux remplaçants lors de la Coupe du Monde, la donne n’est pas la même. Le premier évolue aujourd’hui à Everton sous les ordres de Carlo Ancelotti. En difficulté à l’AS Monaco, Sidibé s’est relancé en Angleterre. Suffisant pour faire son retour en Équipe de France ? Possible, mais il faudra confirmer lors des derniers matchs de la saison. Le constat est sensiblement le même pour Benjamin Mendy. Miné par les blessures, Mendy a vu son temps de jeu drastiquement chuter. En 11 matchs, le natif de Longjumeau n’a distribué que 2 passes décisives. Sauf renversement de situation, Benjamin Mendy verra l’Euro depuis son canapé, car la concurrence à gauche est fournie.

Les candidats expérimentés

Si Benjamin Mendy est en perte de vitesse, ce n’est pas du tout le cas de Ferland Mendy ! Récemment appelé en Bleu par Didier Deschamps, l’ex-Lyonnais prend progressivement la place d’un Marcelo vieillissant. La Ligue des Champions sera un vrai révélateur pour Ferland Mendy. Mais s’il continue de montrer l’étendue de sa palette, il a de grandes chances de faire partie des 23. Avec 4 sélections à son actif, Ferland Mendy est encore un novice, mais le niveau sportif qu’il affiche a largement de quoi le placer dans la discussion. Toutefois, si Didier Deschamps préfère un profil plus expérimenté, il pourra compter sur Lucas Digne et ses 30 sélections. Coéquipier de Djibril Sidibé à Everton, le Français prend de la bouteille et s’impose comme une valeur sûre à son poste, ce qui lui a valu d’être convoqué lors des rassemblements de débuts de saison.

Autre solution, peut-être moins crédible, mais toutefois envisageable : un retour de Layvin Kurzawa en Bleu. Certes, le défenseur parisien ne part pas favori, mais sait-on jamais. Face à Dortmund, il n’a pas démérité. Mais ses lacunes, sa relation compliquée avec Didier Deschamps et ses performances plus que moyennes le placent loin dans la hiérarchie actuelle.

Léo Dubois (à gauche) et Ferland Mendy (à droite) ont une carte à jouer pour l’Euro (Photo : FC Barcelona Noticias)

A droite, la principale alternative à Djibril Sidibé se nomme Léo Dubois. Convoqué récemment pour les matchs de qualification à l’Euro, le Lyonnais n’a pas impressionné outre mesure mais il apparaît comme une solution envisageable à ce poste, et l’un des rares latéraux droit de haut niveau. Toutefois, sa blessure au ménisque le tient éloigné des terrains depuis le début du mois de décembre. Qui sait si Didier Deschamps le place devant Sidibé dans sa hiérarchie ?

Des surprises crédibles ?

Qui donc pour suppléer Benjamin Pavard sur le côté droit ? Didier Deschamps pourrait-il surprendre tout son monde en sélectionnant un novice ? Si l’on devait établir une short-list de prétendant, on pourrait tout d’abord citer Nordi Mukiele, déjà cité dans la réflexion au poste de défenseur central. DD aurait pu faire appel à Kevin Malcuit, mais le jeune latéral de Naples a été victime d’une rupture des ligaments croisés fin octobre. Enfin, si les noms de Ruben Aguilar et Kenny Lala ont été évoqués dans un passé plus ou moins proches, ils semblent aujourd’hui hors course.

Côté gauche, un Hernandez peut en cacher un autre ! En effet, si Lucas brille en Bleu depuis deux ans, son frère Théo Hernandez est l’un des belles surprises de Série A cette année. En 23 matchs toutes compétitions confondues sous le maillot de l’AC Milan, il a inscrit 6 buts et délivré 2 passes décisives. Suffisant pour attirer les regards de la presse française, oui. Mais est-ce assez pour séduire Didier Deschamps, là est la question. Pour agrandir un peu plus la liste, on pourrait parler de Jordan Amavi qui revient à un niveau convenable avec l’OM. Mais la concurrence semble trop grande pour lui, et sauf avalanche de blessure, il ne devrait pas figurer dans la liste de DD.

A priori, les postes de titulaires ne sont pas à pourvoir. Hernandez et Pavard devraient être reconduits sous le maillot bleu. Mais les interrogations sur les doublures sont nombreuses, et les prochaines listes de Deschamps donneront de véritables indications sur ce que nous sommes amenés à voir cet été. Selon vous, qui sont aujourd’hui les latéraux à appeler en Bleu ?

Quitter la version mobile