Omnisport Rugby

Rugby : Une victoire pour y croire

Pour cette troisième journée du tournoi des 6 Nations, le XV de France se déplaçait en terres Galloises, à Cardiff plus précisément. Si là tache s’annonçait particulièrement rude, les Bleus ont montré qu’ils étaient une équipe qui peut relever n’importe quels défis. Retour sur cette victoire 27-23, qui peut nous faire espérer une victoire finale dans ce tournoi.

Le film du match

Le début de rencontre ne ressemble pas aux matchs précédent. Un coup d’envoi mal maîtrisé, un ballon cafouillé, puis la France concède une pénalité dès la 3ème minute de jeu. Dan Biggar ne se fait pas prier et inscrit les trois premiers points du match. C’est la première fois depuis le début du tournoi que la France se retrouve menée au score. Mais la France nous l’a prouvé depuis le début du 6 Nations, elle sait réagir qui plus est vite. Sur une chandelle de Ntamack, Teddy Thomas est au contest avec Halfpenny, le ballon revient dans le camp français, Bouthier en profite pour s’en saisir et venir inscrire le premier essai du match et par la même occasion son premier en Bleu. Essai transformé par Ntamack, on joue la huitième minute le score est de 3-7. Vient alors se jouer un duel de buteur, Biggar et Ntamack inscrivent chacun une pénalité portant le score à 6-10. On joue la 27ème minute quand sur une relance Bouthier transperce la défense Galloise, transmets à Vakatawa après contact, le jeu se poursuit et Ntamack par une superbe balle au pied trouve Fickou sur l’autre aile qui s’en va aplatir. Après arbitrage vidéo l’essai n’est pas validé pour un en-avant entre Bouthier et Vakatawa. Ce n’est que partie remise puisque trois minutes plus tard, sur une combinaison en touche, une simulation de ballon porté, Paul Willemse vient inscrire le deuxième essai français dans cette rencontre, son premier avec ce maillot. Ntamack transforme, le score est de 6-17. C’est au pied que les Gallois s’en remettent pour ne par être trop détacher au score, Biggar ramène le score à 9-17. On joue alors la 37ème minute quand des vagues galloises veulent essayer de franchir à tour de rôle le mur Bleu qui se dresse en face d’eux. Le mur est infranchissable mais perd un de ses éléments, Grégory Aldritt prend un carton jaune qui récolte à cause de nombreuses fautes répétées des français. C’est à 14 contre 15 que la France va réussir à tenir jusqu’à la 45ème minute sans encaisser de points, ils mènent alors 9-17 à la mi-temps. En infériorité numérique au retour des vestiaires, les Bleus encaissent un essai dès la 48ème minute par l’intermédiaire de Lewis, transformé par Biggar. Le XV du Poireau revient alors à 16-17. Moins de cinq minutes après les Gallois sont de nouveau à l’attaque, ils se retrouvent en bout de ligne en 3 contre 1, moment choisi par Ntamack pour intercepter le ballon et aller inscrire le troisième essai français. Il se chargera lui-même de la transformation. Une dizaine de minutes plus tard il inscrit une pénalité permettant aux français de se donner de l’air et de mener 16-27. À la 68ème minute Haouas reçoit lui aussi un carton jaune pour fautes répétées en mêlées. Les Gallois vont profiter de cette supériorité à la 75ème minute par l’intermédiaire de Dan Biggar qui vient inscrire un essai litigieux où il semble perdre le contrôle du ballon avant d’aplatir. Validé par l’arbitre vidéo, il transforme son essai le Pays de Galles revient à 4 points de la France, 23-27. On joue alors la dernière minute quand les Gallois franchissent le rideau défensif bleu, c’est le superbe retour défensif de Ramos qui permet à Camille Chat de gratter ce ballon et d’obtenir une pénalité qui va libérer toute une nation. La France s’impose pour la première fois en 10 ans au Pays de Galles.

© AFP

Les points forts

Forcément après une victoire comme celle-ci on en trouve plus facilement. C’est avant tout la force collective de ce groupe qui est à mettre en avant. Ce n’est pas seulement les quinze joueurs titulaires qui apportent mais tout un groupe. Chat qui gratte le ballon de la gagne suite à un retour de Ramos, Bemba et le pack qui remporte une mêlée plus qu’importante après le jaune de Haouas. Encore une fois c’est dans le domaine défensif que la France a excellé, la fin de la première mi-temps le prouve. Bernard Le Roux fini encore une fois le match à près de 20 plaquages. Dans un grand match, il faut un grand buteur, comme contre l’Angleterre Romain Ntamack affiche un pourcentage de 100% au pied il rajoute à cela un essai inscrivant 17 des 27 points de son équipe. En plus d’être solide défensivement le XV de France l’est également offensivement. Meilleur marqueur du 6 Nations avec 11 essais en 3 matchs ils font mieux que l’an dernier où ils avaient inscrit 10 essais en 5 matchs.

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Les points faibles

Les Français n’ont pas été beaucoup plus sanctionnés que leur adversaire du jour, 13 pénalités contre 7. Mais la France reçoit tout de même 2 cartons jaunes ce qui est bien trop à ce niveau là. La solidarité, la solidité défensive de cette équipe a permis de limiter la casse d’un point de vue comptable, il faudra tout de même limiter ces erreurs. Teddy Thomas a malheureusement encore eu de grande largesse défensive, ses montées défensives ont été plus néfaste que positivé heureusement sans conséquences. Sa sortie à la 66ème minute ressemble à une sanction.

La mauvaise nouvelle

En effet c’est l’hécatombe du côté français après les blessures Penaud, Rattez, Hamdaoui et bien d’autres c’est au tour de Cyril Baille d’être forfait pour la suite du tournoi du 6 Nations. Le pilier du Stade Toulousain est sortie sur blessure lors du match contre le Pays de Galles, il est victime d’une luxation de l’épaule.

Grâce à cette victoire la France reste invaincue dans ce tournoi et peut rêver de plus en plus au Grand Chelem. Le prochain match aura lieu dans deux semaines en Écosse.

Et pour vous la France peut-elle faire le Grand Chelem ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :