Etoiles montantes Tennis Tournoi ATP

Que s’est il passé cette semaine ?

En 2020, chaque semaine, le Café Crème Sport fera un tour d’horizon des faits marquants du circuit mondial. Les joueurs majeurs, les contre perfs, les français, les performances de la nouvelle génération, le CCS essaiera d’être le plus complet possible. Comme les 2 dernières semaine, on continue notre tour du monde, et des surfaces. Marseille, Rio, Delray Beach, 3 surfaces, 3 continents, du classique pour le mois Février. Des belles histoires, des gros matchs, des jeunes talentueux. Une belle semaine sur la planète tennis.

Le joueur de la semaine :

2 à la suite. Comme Gael Monfils, Christian Garin vient d’enchaîner 2 titres consécutif. Comme le français, il a remporté un 250 puis un 500. Nous vous en parlions déjà la semaine dernière, mais avec ce titre, le pur terrien est rentré pour la première fois de sa carrière dans le top 20 mondial. Dans l’atmosphère chaude et humide de Rio, marqué par des matchs d’intensité phénoménale, le chilien a profité d’un tableau décimé pour s’imposer. Grâce notamment à la défaite de Dominic Thiem contre le surprenant Gianluca Mager, sorti des qualifications, il s’est vu offert une voie royale pour la finale. Face à l’italien, il a triomphé en 2 sets accrochés. Ancien vainqueur chez les junior à Roland, il sera forcément un des joueurs à suivre pour le retour de l’ocre en Europe.

Les autres vainqueurs de tournois :

Pour la 3ème semaine consécutive, trois tournois cette semaine. Dans la cité phocéenne, Stefanos Tsitsipas s’est légèrement rassuré après son début de saison compliqué. Tenant du titre, il a profité d’un parcours relativement simple, où il a de nouveau battu en finale son ancienne bête noire Félix Auger Aliassime. Le Canadien commence à voir une mauvaise série s’offrir à lui, avec désormais cinq défaite en cinq finale. Du côté de Delray Beach, c’est le bombardier américain Riley Opelka qui a triomphé d’un tournoi symbole de la tournée américaine, c’est à dire sans grand relief et sans grand match. Un tournoi dont le fait marquant aura été la victoire de Jack Sock, sa première depuis 18 mois.

La contre perf’ de la semaine :

Sur terre, dans une chaleur étouffante, on attendait forcément Dominic Thiem, tête de série numéro 1 d’un tournoi de Rio qui semblait lui tendre les bras. Sans vrais concurrence, mais avec une armée de purs terrien, le tableau semblait piège. Sorti des qualifications, l’italien Gianluca Mager a joué un sale tour à l’autrichien. En 2 jours, l’italien, hors top 100, a livré un combat incroyable, porté par un coup droit lourd comme la mort et un revers dévastateur, trouvant des zones déstabilisant totalement Thiem. Défait 7/6 7/5, la tête de série numéro 1 a connu une vraie contre performance, sans réel conséquence. Nul doute qu’il sera de retour à haut niveau sur la terre battue européenne.

Le français de la semaine :

Daniil Medvedev est souvent comparé à Gilles Simon. Mais lorsque le russe, qui donne mal à la tête à tout le circuit, se retrouve à jouer contre le français, c’est lui qui dévisse complément. Déjà en difficulté contre Jannik Sinner, vainqueur en 3 sets après le départ de son coach Gilles Cervara, en guise d’electrochoc, le russe n’a pas réussi la même performance contre Simon. Si son coach français est encore une fois parti après la perte de la première manche, cela n’a pas eu l’effet escompté. Sans solution face aux balles cotoneuses du français, il a pris une bulle dans la 2eme manche. Simon réalise un bon début de saison, même si il s’est retrouvé sans solution face à Auger Aliassime en demi finale. Malgré tout, il a montré que le joueur capable de faire déjouer tout le circuit, c’est encore lui.

Le teenager de la semaine :

A 16 ans, on est au lycée, et on se demande sérieusement ce qu’on va faire une fois le bac en poche. Carlos Alcaraz lui, a remporté son premier match sur le grand circuit. Face à Albert Ramos Vinolas, le teenager s’est offert une victoire titanesque, marqué par deux tie break remporté et 3h38 de match. Déjà réputé très précoce, il a résisté physiquement à un vrai combat de terrien. Même si il n’a su enchaîner, il est devenu le premier joueur né en 2003 à remporter un match sur le grand circuit. Une précocité qui nous amènera à le suivre particulièrement dans un futur proche.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :