Autres championnats Foot Ligue 1 News

Ligue 2 : la course à la montée bat son plein

En Domino’s Ligue 2, rien n’est acté, en haut comme en bas du classement. Si le groupe des mauvais élèves commence à se restreindre, la caravane de tête reste large, notamment du fait de la possibilité de monter en finissant cinquième du championnat. Après 26 journées, la course à l’accession reste ouverte. De Lorient (1er) à Valenciennes (8ème), beaucoup de clubs nourrissent légitimement des espoirs de promotion. Mais qui est le mieux armé ?

En Domino’s Ligue 2, rien n’est acté, en haut comme en bas du classement. Si le groupe des mauvais élèves commence à se restreindre, la caravane de tête reste large, notamment du fait de la possibilité de monter en finissant cinquième du championnat. Après 26 journées, la course à l’accession reste ouverte. De Lorient (1er) à Valenciennes (8ème), beaucoup de clubs nourrissent légitimement des espoirs de promotion. Mais qui est le mieux armé ?

1. Lorient (54 points)

Le club breton est clairement le mieux armé pour retrouver l’élite du football français la saison prochaine. Avec 54 points au compteur, le FC Lorient compte 6 longueurs d’avance sur son dauphin, et 15 points de plus que Guingamp, premier non-playoffable. Meilleure attaque du championnat avec 44 buts marqués, Lorient est aussi la deuxième meilleure défense avec 22 buts encaissés. Un rapport du simple au double révélateur de la supériorité des Merlus. Les pensionnaires du Moustoir sont bien partis pour retrouver la Ligue 1, trois ans après l’avoir quitté. Porté par un Yoane Wissa étincelant, auteur de 15 buts et 2 passes décisives, le FC Lorient peut également compter sur Pierre Yves Hamel (9 buts, 6 passes décisives). Aux commandes de ce club, on retrouve Christophe Pélissier, déjà principal artisan de la montée amiénoise il y a quelques saisons. Toutes les planètes semblent alignées pour voir le club du Morbihan remonter en Ligue 1 ; la première place actuelle est tout sauf un hasard. Pour ne pas perdre les pédales, Lorient peut se reposer sur des cadres expérimentés comme Fabien Lemoine, Sylvain Marveaux ou Vincent Le Goff.

Les coéquipiers de Jimmy Cabot (au centre) tracent leur chemin vers la Ligue 1 (Photo : Sport24-Le Figaro)

2. AC Ajaccio (48 points)

En seconde position, l’AC Ajaccio de Gaëtan Courtet (31 ans) est récemment passé devant le Racing Club de Lens. Les Corses évoluent en deuxième division depuis leur descente à l’issue de la saison 2013-2014. Après 5 ans à ronger leur frein, les Blanc et rouge sont prêts à retrouver l’élite. Grâce aux 10 buts de Courtet, les Ajacciens sont une des valeurs sûres de Domino’s Ligue 2 ; ils battent presque systématiquement les clubs du ventre mou et de bas de tableau, et ne perdent des points que face à leurs concurrents directs. Toutefois, les coéquipiers de l’immortel Johann Cavalli devancent ces fameux prétendants pour se hisser sur le podium. De nombreux trentenaires encadrent une flopée de jeunes pépites comme Matteo Tramoni pour former un collectif sûr de ses forces et capable de lutter jusqu’au bout pour accéder à la Ligue 1 sans passer par des barrages éprouvants.

3-4. Lens & Troyes (47 points)

Malgré sa place sur le podium, le RC Lens est en difficulté en ce moment. Avec une seule victoire sur les 6 derniers matchs, les Sang-et-Or vont devoir puiser dans leurs réserves pour ne pas voir ses poursuivants les rattraper. La récente défaite 4 buts à 1 face au Stade Malherbe de Caen peut laisser des traces. Mais l’entraîneur Philippe Montanier jouit d’une belle expérience et d’un effectif talentueux, capable d’exploits. Les Lensois sont d’ailleurs passés tout proche de remonter en Ligue 1 à plusieurs reprises ces dernières années mais le sort n’a jamais souri aux Nordistes. Cette équipe ne manque pas d’expérience : Guillaume Gillet et Yannick Cahuzac, 70 ans à eux deux, dirigent le milieu de terrain, quand Jean-Louis Leca (34 ans) garde les cages lensoises. Offensivement, Simon Banza, Tony Mauricio et Florian Sotoca totalisent 18 buts à eux trois. Suffisant pour permettre au public de Bollaert d’ensoleiller la Ligue 1 ? Peut-être. Peut-être pas.

Les Lensois veulent vaincre la malédiction des années passées pour retrouver l’élite (Photo : La Voix du Nord)

Avec le même nombre de points que les Lensois, l’ESTAC est en embuscade. En remportant ses trois derniers matchs, le club de l’Aube a mit fin à une série de 4 défaites consécutives en championnat. Après le départ de la légende du club Benjamin Nivet, les Troyens n’ont pas fléchi. Avec 12 buteurs différents, la menace est constante et omniprésente côté troyen. Le doyen Stéphane Darbion joue moins, mais apporte son expérience, tout comme Yoann Touzghar. Sous les ordres de Laurent Battles, l’ESTAC sera un concurrent coriace et habitué à l’accession. Si les Troyens montent souvent pour redescendre ensuite, il ne faut pas négliger leur habitude des barrages et des matchs sous pression. Toutefois, les Troyens manquent cruellement de buteur. Avec 5 réalisations, c’est le défenseur malien Boubakar Kouyaté le meilleur buteur du club cette saison. Le retour du coréen Hyun-Jun Suk est censé résoudre ce problème. Peu en réussite avec Reims, Suk n’en est qu’à deux buts (tous clubs confondus) cette saison. Les Troyens ne semblent pas pouvoir tenir le rythme imposé par leurs concurrents directs mais peuvent compter sur un calendrier clément jusqu’à la fin de la saison.

5. Clermont (44 points)

Actuellement 5ème au classement, le Clermont Foot souffre de son irrégularité. Sur leurs récentes sorties, les joueurs de Pascal Gastien ont été capables aussi bien de l’emporter face à Lorient comme de perdre à domicile face au Paris FC. Le Clermont Foot Auvergne est un club relativement récent au niveau professionnel et nourrit des espoirs d’une première aventure en Ligue 1. Néanmoins, les Auvergnats vont devoir faire face à une concurrence plus expérimentée. Même s’ils ne sont qu’à 4 points de la deuxième place d’Ajaccio, les coéquipiers de Jonathan Iglesias n’auront pas une fin de saison aisée puisqu’ils doivent encore affronter Guingamp, Ajaccio, Le Havre et Caen. Ils pourront tout de même compter sur l’étonnant Adrian Grbic et ses 16 buts qu’il accompagne de 6 passes décisives. Incontestablement l’un des meilleurs joueurs de la saison, le Letton cristallise les espoirs de Clemont.

6. Guingamp (39 points)

Premiers de Ligue 2 sur les 5 derniers matchs, les Guingampais sont sur une dynamique très positive et veulent s’empresser de remonter en Ligue 1, un an après leur descente. Résolument décidés à ne pas faire de vieux os en deuxième division, l’En Avant a de quoi accrocher au minimum une des cinq premières places. Seule équipe du Top 8 invaincue sur les 5 derniers matchs, Guingamp peut compter sur l’ambiance de son stade du Roudourou et l’expérience accumulée à tous les niveaux ces dernières années. Les cadres de la défense Christophe Kerbrat et Jérémy Sorbon sont toujours là, tout comme Ronny Rodelin. Pour peser offensivement, les Bretons peuvent se reposer sur un nombre assez élevé de joueurs capables de planter dont Bryan Pelé et Frantzdy Pierrot, 7 buts chacun. Les hommes de Sylvain Didot ont toutes les cartes en main pour remonter en première division dès cette saison. Leur effectif comporte cela dit moins de jeunes joueurs que leurs concurrents directs ; un manque pas forcément crucial dans l’immédiat mais qui pourrait poser des problèmes aux Bretons s’ils ne montent pas dès cet été : qui progressera encore ? Qui fera injecter des liquidités ?

7-8. Le Havre & Valenciennes (38 points)

10 points seulement séparent Le Havre et Valenciennes de l’AC Ajaccio, deuxième. Un écart important sur le plan comptable, mais qui n’est pas définitif. Havrais et Valenciennois peuvent encore espérer jouer les Play-Offs d’accession ; pour cela il faudra très vite redresser la barre. Les joueurs du Havre avaient bien commencé la saison, mais l’année 2020 est bien plus compliquée que 2019 ne l’a été. Aucune victoire sur les 5 derniers matchs alors que les hommes de Paul Le Guen affrontaient notamment le PFC, Orléans, Grenoble et Caen. C’est insuffisant pour se hisser à nouveau sur le podium. Avec ses 18 réalisations, Tino Kadewere est le meilleur buteur de Ligue 2, mais il n’a plus marqué depuis le 10 janvier. Un manque de réussite qui coïncide avec sa signature pour l’OL, effective à partir de l’été prochain. Depuis 4 matchs, il n’est pas dans le groupe havrais. La dynamique n’est pas bonne du tout pour les Normands. Mais rien n’est joué.

Tino Kadewere rejoindra l’OL cet été, peut-être y est-il déjà dans sa tête (Photo : MadeInFoot)

Pour Valenciennes, le constat est sensiblement le même. S’ils ont gagné face à Sochaux le 14 février dernier, ils ont également perdu face aux Chamois Niortais, au Clermont Foot et contre Nancy. Teddy Chevalier est la seule menace offensive d’un effectif qui semble plafonner. Avec ses 12 buts, il en a inscrit au moins 10 de plus que n’importe lequel de ses coéquipiers. A 32 ans, Teddy Chevalier peut-il porter les siens jusqu’aux Play-Offs ? Pas sûr. La mission s’annonce très compliquée pour les Nordistes qui vont devoir affronter Lorient, Ajaccio, Lens, Troyes et Le Havre d’ici la fin de la saison. A 6 points de la 5ème place, les Valenciennois sont dans l’obligation de prendre des points face aux grosses écuries et ne plus perdre face à des adversaires moins bien classés. Leurs chances de monter en Ligue 1 sont minimes.

Le Pronostic du CCS :

1. Lorient, 2. AC Ajaccio, 3. Guingamp, 4. Lens, 5. Troyes

Les deux premiers en fin de saison sont directement promus en Ligue 1. Le troisième affronte le vainqueur du match entre le quatrième et le cinquième. Le vainqueur de ce nouvel affrontement affronte le 18ème de Ligue 1 Conforama pour une confrontation en deux matchs.

La fin de saison s’annonce passionnante en Domino’s Ligue 2. Depuis quelques saisons et la réintroduction des barrages d’accession, le classement n’est jamais figé avant la dernière journée et les places en Play-Offs se jouent souvent à un point, voire à la différence de but. Si Lorient possède une marge sur ses poursuivants, le reste du haut de tableau reste ouvert. De gros matchs sont encore à prévoir, et une équipe non-citée dans cet article pourra peut-être tirer son épingle du jeu. Qu’en pensez-vous ? Qui selon vous finira promu en Ligue 1 ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :