A l'affiche Foot News

OL – Juventus: les raisons d’y croire !

Demain soir à 21h00, l’Olympique Lyonnais reçoit l’une des meilleures équipes européennes, la Juventus de Cristiano Ronaldo. Loin d’être impressionnante cette saison, l’équipe de Rudi Garcia est plus que jamais l’outsider de cette double confrontation. Le CCS a pourtant trouvé des raisons d’y croire pour les supporters lyonnais.

La victoire contre Metz pour se rassurer.

Vendredi dernier, en déplacement à Metz, les lyonnais sont parvenus à s’imposer 2 à 0 grâce aux réalisations de Moussa Dembélé et d’Houssem Aouar. Les joueurs ont renoué avec le succès en championnat après la victoire face à Toulouse, le 26 janvier dernier (3-0). Une manière de se relancer avant ce huitième de finale face à la Juventus puisque l’OL comptait seulement 1 succès sur ses 5 dernières sorties, toute compétitions confondues. Une victoire qui ne rassure pas forcément au niveau du jeu tant les joueurs ont du batailler face au 16ème de Ligue 1, mais qui a le mérite d’amener de la confiance dans le vestiaire. A la fin de la rencontre, Rudi Garcia a souhaité souligner l’importance de cette victoire « La meilleure façon de préparation à la Ligue des Champions, c’était de gagner ce soir et on l’a fait ». Un succès qui a également permis à certains joueurs de souffler et à d’autres d’avoir du temps de jeu avant le choc face à la Vieille Dame.

Un effectif loin d’être risible.

Même si on ne peut que déplorer l’absence de Memphis Depay ou encore celle de l’ancien angevin Jeff Reine-Adélaïde, l’effectif du club Rhodanien est loin d’être ridicule, même en Ligue des Champions. Logiquement en dessous des tops clubs européens, l’Olympique lyonnais peut quand même s’appuyer sur des talents intrinsèquement très forts. Le talent technique d’Houssem Aouar n’est plus a présenté, celui du buteur Moussa Dembélé non plus. On peut également penser au talent de Maxwell Cornet, ou encore de l’international français Léo Dubois, très utile lors de la première partie de la coméptition. L’arrivée de Toko Ekambi, et plus récemment du brésilien Bruno Guimaraes a renforcé qualitativement cet effectif. Car si on peut louer l’effectif lyonnais, il est impossible de ne pas faire de même pour le club italien. La Juventus possède tout simplement le meilleur effectif d’Italie, l’un des meilleurs d’Europe avec Cristiano Ronaldo, Paulo Dybala, Miralem Pjanic, Matthijs De Light … L’OL est prévenu, la tâche sera très difficile face à ces tops joueurs, mais à eux de réunir leurs forces pour les bousculer, collectivement.

Un adversaire que l’OL connait bien, surtout Rudi Garcia.

Ce match correspond déjà à la sixième confrontation entre les deux équipes depuis 2010. Le dernier match s’était même soldé par un match nul en novembre 2016. C’est d’ailleurs le seul match que Lyon n’ait pas perdu. Car même si Lyon n’est jamais parvenu à battre l’ogre italien, ils n’ont subi que des défaites courtes avec à chaque fois un seul but d’écart. Et cette fois-ci, les protégés de Jean-Michel Aulas pourront s’appuyer sur le discours de leur entraîneur Rudi Garcia, habitué à cette opposition lorsqu’il entraînait l’AS Roma. Quand il était en place de l’autre côté des Alpes de juin 2013 à janvier 2016, l’entraîneur français s’est longtemps opposé à la Juventus, Un adversaire que Garcia n’a malgré tout jamais réussi à battre. Alors pourquoi pas demain avec Lyon. Ce serait la belle histoire du jour. Encore faut-il que le vestiaire soit à l’écoute.

Un match aller à domicile.

Le Groupama Stadium s’apprête à recevoir demain soir un huitième de finale de Ligue des Champion dans son enceinte. Une rencontre dont les dirigeants lyonnais rêvaient d’organiser lorsqu’ils ont décidé d’entamer ce projet de nouveau stade en 2012. C’est chose réelle demain soir. L’affluence de demain devrait s’approcher de celle contre Saint-Etienne en février 2018, avec 58 069 spectateurs (record d’affluence du stade). Les joueurs devront absolument s’aider de cette ambiance pour s’imposer. Car si ils sont amenés à perdre à domicile, on a dû mal à voir comment ils pourraient se qualifier en Italie au match retour. Le match de demain doit amener un nouveau vent de solidarité joueurs-supporters, chose assez rare cette saison.

Une position d’outsider.

L’OL arrive logiquement dans ce match avec la place d’outsider. Place pas forcément négative puisque les joueurs lyonnais ont tendance à mieux réagir lorsque l’adversaire est jugé plus fort. On se souvient du match contre Manchester City, l’année dernière, où les joueurs, à l’époque de Bruno Génésio, avaient réussi à l’emporter 2 à 1 et avaient également fait match nul 2-2 à domicile alors qu’ils étaient menés 2-0 à la mi-temps. De manière générale, les lyonnais proposent plus lorsqu’ils n’ont pas ce poids de favori. Demain ce ne sera absolument pas le cas, alors pourquoi pas y croire !

Une victoire de l’ordre de l’exploit, certes, mais qui a le mérite de s’envisager ! Réponse demain soir, aux alentours de 23 heures après la rencontre. On saura, alors, si les coéquipiers d’Anthony Lopes sont parvenus à battre ceux de Cristiano Ronaldo.

%d blogueurs aiment cette page :