Café Crème Sport

Ligue 1 : Et si le Stade Rennais avait conservé ses meilleurs joueurs ?

Fondé en 1901 et club phare en Bretagne, le Stade Rennais a dernièrement conservé une réputation de « perdant » en raison de son incapacité à remporter un trophée, malgré 3 finales de coupe entre 2009 et 2014, ou à réussir à s’imposer durablement dans le haut de tableau de la Ligue 1, avec une quatrième place comme meilleur résultat en 2005 puis 2007. Une tendance qui s’inverse aujourd’hui grâce à une saison 2018/19 de haute facture sous la houlette de Julien Stéphan, avec une Coupe de France et un parcours de haut vol en Europa League (élimination en 8ème de finale par Arsenal). Celle-ci fait suite au regain d’intérêt de la famille Pinault, propriétaire du club depuis 1998 et aujourd’hui décidée à investir pour remodeler l’image des rouges et noirs. Une situation qui pose l’interrogation suivante, et si cette politique avait été appliquée auparavant en conservant ses meilleurs éléments, quel visage afficherait le Stade Rennais ?

Avant-propos : Afin de réaliser cet article, nous avons pris en compte les joueurs, toujours en activité, ayant passé au moins une saison au sein du club breton, que ce soit en centre de formation ou en équipe sénior. De plus, pour composer le meilleur onze possible, nous nous sommes basés sur les valeurs marchandes en cours sur le site spécialisé, transfermarkt. Le onze titulaire est formé des valeurs marchandes les plus élevées en respectant les positions habituelles ou secondaires de chaque joueur (Ex : Ismaïla Sarr est placé en avant-centre puisqu’il évolue à ce poste de manière occasionnelle).

Edouard Mendy (Gardien) : L’actuel gardien du Stade Rennais est arrivé cet été en Bretagne, en provenance du Stade de Reims. L’international Sénégalais (6 sélections) a vadrouillé avant de se faire une place parmi les meilleurs gardiens de l’élite. Formé au Havre, il passe par le monde amateur (Le Havre Municipaux, Cherbourg, Réserve de l’OM) avant de s’imposer en Champagne et de remporter un titre de champion de Ligue 2 en 2018. Un succès qui lui ouvre les portes de la Ligue 1 et d’être aujourd’hui l’un des artisans de la belle saison des rouge et noir.

Valeur marchande : 9 millions d’euros

Joris Gnagnon (Def. Central) : Né en région parisienne, Joris Gnagnon est repéré en 2014 par le club breton, qui l’intègre à son centre de formation. Malgré une blessure au ménisque, le natif de Bondy, gravit rapidement les échelons et intègre le groupe pro en 2016, année de son premier contrat. Après deux saisons pleines, il s’engage avec le FC Séville à l’été 2018. Malheureusement, en Andalousie, l’adaptation est compliquée et après une seule saison, il revient en prêt dans son club formateur l’été dernier.

Valeur marchande : 6 millions d’euros

Ramy Bensebaini (Def. Central) : Aujourd’hui il fait les beaux jours du Borussia Mönchengladbach en Bundesliga. Une réussite qui fait suite à une saison 2018/19 de très bonne facture, marquée par une victoire finale en Coupe de France, une épopée en Europa League et un succès à la CAN avec la sélection algérienne. Défenseur polyvalent, Bensebaini où il arrive en 2014. Prêté à Lierse puis Montpellier, c’est à Rennes qu’il s’impose définitivement avec le destin qu’on lui connait.

Valeur marchande : 12 millions d’euros

Faitout Maouassa (Arrière gauche) : À seulement 21 ans, Maouassa possède déjà une solide expérience de la Ligue 1 avec 4 saisons effectuées. Une avec son club formateur de Nancy, avec une descente en Ligue 2 à la clé, deux avec Rennes qui le signe à la suite de cette dernière en 2017 et une en prêt à Nimes, l’an passé. C’est dans le sud qu’il prend confiance, disputant 29 matchs, avant de revenir en Bretagne avec aujourd’hui un statut de titulaire après le départ de Bensebaini.  

Valeur marchande : 9 millions d’euros

Yan Valery (Arrière droit) : Natif de Champigy-sur-Marne, Yan Valéry est repéré par Rennes en 2013 à l’âge de 14 ans. Après deux saisons en Bretagne, il quitte les rouge et noir pour Southampton, ne connaissant donc pas ses débuts en pro en Ligue 1. Il les effectuera en Premier League en 2018 avec les Saints, réussissant aujourd’hui à s’imposer dans le championnat le plus concurrentiel d’Europe avec plus d’une trentaine d’apparitions à son actif.

Valeur marchande : 7 millions d’euros

Tiemoué Bakayoko (Milieu défensif) : À l’instar de Valery et Gnagnon, Bakayoko est repéré par les scouts rennais en région Parisienne. Intégré au centre de formation en 2008, il débutera en Ligue 1 en 2013. Elément très prometteur, il ne reste qu’une saison (28 matchs) avant de s’envoler pour l’AS Monaco, à l’été 2014 contre huit millions d’euros. Sur le rocher il doit d’abord se contenter d’un rôle de doublure derrière Toulalan et Kondogbia avant de se révéler lors de l’extraordinaire saison 2016-17, conclue avec un titre de champion de France et une demi-finale de Ligue des Champions. L’international français s’exporte par la suite à Chelsea puis au Milan AC, sans connaitre la même réussite, le faisant revenir en prêt à Monaco l’été dernier.

Valeur marchande : 32 millions d’euros

Edouardo Camavinga (Milieu défensif) : Le gaucher de 17 ans suscite déjà la convoitise des meilleurs clubs européens. Il faut dire qu’en un peu plus d’une demi-saison, l’Angolais d’origine, fait preuve d’un talent et d’une maturité rarement vu à un tel âge. Repéré en 2013 à Fougères, il compte déjà 41 matchs effectués avec les rouges et noirs, laissant profiler un avenir des plus glorieux avec un départ de plus en plus présagé dès l’été prochain.

Valeur marchande : 35 millions d’euros

Abdoulaye Doucouré (Milieu offensif) : Doté d’une endurance rendant son profil très polyvalent au milieu de terrain, Abdoulaye Doucouré est aujourd’hui considéré comme un élément affirmé de Premier League avec plus de 130 matchs effectués avec les Hornets de Watford. Auparavant il a connu 4 saisons en Ligue 1 sous les couleurs rennaises (2012-2016), et une pige de 6 mois en Liga du côté de Grenade (2016).

Valeur marchande : 25 millions d’euros

Yacine Brahimi (Ailier gauche) : Avec ses 30 ans, Yacine Brahimi est l’élément le plus âgé de cette équipe. Formé au Stade Rennais après un passage en jeune au Paris SG, l’international algérien effectue ses premiers pas en Ligue 1 avec les bretons entre 2010 et 2012. Longtemps cantonné avec la réserve, il s’aguerrit d’abord en prêt à Clermont en Ligue 2 (2009/10). Avec 54 apparitions avec le maillot rouge et noir, il s’envole ensuite en Espagne, où ses qualités techniques correspondent mieux aux standards de la Liga. Le succès est au rendez-vous avec un transfert à Porto en 2014. Plus de 200 matchs en 5 saisons et un titre de champion plus tard, il évolue maintenant à Al Rayyan au Qatar.

Valeur marchande : 21 millions d’euros

Ousmane Dembélé (Ailier droit) : Le champion du monde 2018, connait une carrière en dent de scie depuis son départ du Stade Rennais en 2016. La faute à des pépins physiques qui ne le lâchent pas et à des problèmes de comportement qui l’affichent régulièrement à la une des journaux sportifs. Si son passage au Borussia Dortmund l’a vue exploser aux yeux de l’Europe, son transfert au FC Barcelone (2017), à la suite d’un clash avec le club allemand, l’a fait retomber dans ses travers. À seulement 22 ans, son avenir s’écrit avec un grand point d’interrogation.

Valeur marchande : 75 millions d’euros

Ismaïla Sarr (Avant-centre) : Membre de Génération Foot (Sénégal), Ismaïla Sarr profite du partenariat entre l’académie et le FC Metz pour découvrir l’Europe à partir de 2016. Il ne lui faut qu’une saison pour démontrer l’étendue de son talent, en inscrivant 5 buts en 33 matchs de Ligue 1. Transféré en 2017 pour plus de 20 millions d’Euros en Bretagne, il confirme ses qualités techniques et de vitesse avec 18 buts en 77 matchs, participant activement à la très belle saison 2018/19. Des atouts qu’il a exporté depuis l’été 2019 du côté de Watford en Premier League.

Valeur marchande : 27 millions d’euros

Remplaçants : T.Koubek (6M), P.Mendes (6M), J.Gelin (6M), H.Traoré (6), K-T.Catherine (5M), S.Nzonzi (13,5M), B.Bourigeaud (15M), W.Khazri (12M), J.Boga (12M), Raphinha (17M), M.Niang (15)

Avec 365,5 de valeur totale, dont 258 millions d’euros pour le onze de départ, l’effectif du Stade Rennais se classerait à la 3ème place des valeurs comptables des clubs de Ligue 1 actuels, derrière le Paris SG (1 milliard) et l’Olympique Lyonnais (419 millions). Un chiffre qui vient mettre en évidence deux constats. Le premier étant la présence minoritaire de joueurs formés au club (9/22), la plupart résultant du réseau de scouting prospectant en île de France et intégrant des joueurs déjà préformés dans des structures amateures ou professionnelles.

La seconde, mettant en lumière la politique de recrutement des Bretons, d’abord frileuse sur ces dernières années et qui mena les Bretons à une lutte pour le maintien, avant d’investir plus massivement depuis deux saisons, provoquant un changement de dimension. Celui-ci se dessine grâce aux 10 joueurs de l’effectif actuel, faisant partie de cette équipe. Auxquels se rajoutent 3 joueurs de l’effectif 2018/19, mettant en lumière les résultats historiques tant sur la scène nationale (victoire en Coupe de France 2019, 3ème place au classement) et sur l’échelle européenne (8ème de finale en Europa League 2018/19)

Exit mobile version