Café Crème Sport

CCS x NBA Debrief – Denver vs Toronto : Jokic et Murray gâchent le career hight d’Anunoby

Denver Nuggets center Nikola Jokic, right, defends as Toronto Raptors forward OG Anunoby drives to the rim in the second half of an NBA basketball game Sunday, March 1, 2020. The Nuggets won 133-118. (AP Photo/David Zalubowski)

#YourGameOfTheWeek

La preview du match est disponible ici !

Résultat

Denver 133 – 118 Toronto

Le fil du match

Premier quart-temps

Nous avions souligné dans notre preview l’importance des tirs extérieurs pour Denver s’ils voulaient prendre l’ascendant dans ce match, et bien c’est chose faite ! Les Nuggets débutent leur match avec un 9/9 à 3pts, dont un superbe 5/5 de Jamal Murray. Logiquement, Denver remporte le premier quart-temps 40-32 avec une adresse incroyable de 63,6% au tir. Mais voilà, comme le score l’atteste, les Champions NBA ne sont pas si loin au score. En cause, le manque de rigueur dans le défense des Nuggets qui ont laissé trop de paniers faciles à leurs adversaires notamment dans le replacement défensif.

Deuxième quart-temps

Si le deuxième quart commence sur les mêmes bases que le premier, la tendance change progressivement avec comme point de conclusion un 3pts de Kyle Lowry à 4:36 de la mi-temps qui permet aux Raptors de revenir à égalité 60-60. Denver ne faiblit pas en attaque et termine le premier acte avec une adresse au tir de 60%. Pourtant, les hommes de Mike Malone ne compte que 4 points d’avance grâce notamment à dunk en contre-attaque de OG Anunoby à 5 secondes de la mi-temps. Les pertes de balles faisaient aussi parties des clés de la rencontre pour Denver, et bien avec un total de 16 sur le match, c’est un secteur qui a coûté chère aux Nuggets notamment dans ce deuxième quart-temps remporté 37-33 par les Raptors.

Troisième quart-temps

Au retour des vestiaires, la défense de Denver sort enfin du bois. Avec un excellent Torrey Craig en sortie de banc, les Nuggets ont réussi à réduire les forces des Raptors : le jeu rapide et les tirs extérieurs. En attaque, Nikola Jokic a pris la main sur l’organisation et sur le raquette adverse. Le jeu s’est intensifié et seul OG Anunoby a réussi à exploiter les failles laissées par Denver. Le Britannique réussi à battre son record en carrière avec 32 points à 12/16 au tir en 40 minutes. Sa puissance et son agressivité permettent à Toronto de rester à hauteur des Nuggets, égalité parfaite sur ce troisième quart : 27-27.

Quatrième quart-temps

En l’absence de Gasol et Ibaka, le Joker continue son travail dans sa raquette : 18 rebonds captés, 14 défensifs et dans la peinture adverse. Grâce à son jeu de passe et ses qualités de finisseur, le Serbe emmène son équipe sur un run de 12-5 à l’entame du dernier quart-temps. Un mini-break suffisant même si Toronto essaye de s’accrocher en revenant à 5 points, à deux reprises. Denver s’impose finalement assez facilement face à une équipe des Raptors décimée par les blessures et où Pascal Siakam n’a pas réussi à pesé suffisamment.

Les faits de match

Le Joker injouable pour la raquette de Toronto

Nikola Jokic termine la rencontre avec 23 points à 8/11 au tir (7/9 aux lancers), 18 rebonds, 11 passes pour seulement 2 tunrovers et une évaluation de +18. Le Serbe signe son 40ème triple-double en carrière à seulement 25 ans et se rapproche des 43 de la franchise du Colorado, Fat Lever (1984-1990). Comme souligné précédemment, les rebonds étaient un secteur important pour cette rencontre, notamment en l’absence d’Ibaka et Gasol. Les Nuggets n’ont dominé que 49-47 et c’est probablement sur ça que les Raptors ont pu s’accrocher au cours de la rencontre. Mais voilà, Jokic possède une excellente lecture des trajectoire, aussi bien sur les passes que sur les rebonds, ce qui lui permit de dominer dans ce secteur du jeu. Le pivot a réussi à pousser les intérieurs des Raptors à la faute (5 pour Siakam, 4 pour Boucher). Un élément qui fut déterminant en fin de rencontre.

Anunoby brille, pas Siakam

Comme annoncé dans la preview, nous attendions à ce que les Raptors jouent agressif en direction du cercle. Une tactique mise en place sur le début de la rencontre avant que l’équipe de Nick Nurse éprouve des difficultés physiques : les Raptors terminent avec 62 points dans la peinture et sont allé 29 fois sur la ligne des lancers. La fatigue s’est installée chez les Champions en titre et seul OG Anunoby a entretenu le feu. Déjà auteur d’une bonne prestation contre les Hornets, le Britannique bat son record en carrière en profitant des nombreuses prises à deux sur Kyle Lowry et Pascal Siakam. Depuis quelques rencontres, le Camerounais peine à élevé son équipe à un niveau supérieur. 3 défaites de rang pour les Raptors et un duel complètement raté face aux assauts répétés de Jerami Grant et Torrey Craig. Le MIP 2019 termine la rencontre à 16 points, 7 rebonds et 5 passes. Honnête, mais pas assez surtout lorsque l’on regarde son adresse : 6/21 au tir, dont un triste 1/7 à 3pts. Autre leader en difficulté hier soir, Kyle Lowry qui tire à 4/14 dont un 2/10 à 3pts… Difficile d’espérer quoique ce soit pour les Raptors avec une telle maladresse. On espère que les deux leaders retrouveront le sens du panier pour rompre cette série de 3 défaites, la deuxième de la saison.

Le banc des Nuggets au rendez-vous

C’était l’une des raison de l’échec retentissant des Nuggets face aux Clippers : les soucis de scoring dans la second unit. A croire que Mike Malone a lu notre preview ! Monte Morris a disputé 29 minutes, en majeure partie au poste de meneur aux côtés de Jamal Murray et inscrit 12 points. Autre satisfaction, les longues présences productives de Torrey Craig et Michael Porter Jr. Le défenseur élite a mis dedans avec 17pts en 16 minutes, alors que le rookie a obtenu un temps de jeu conséquent de 19 minutes pour inscrire 11 points en plus de capter 6 précieux rebonds et délivrer 3 passes décisives. Le banc des Nuggets domine celui des Raptors 46 à 20 ! Une différence très intéressante pour Mike Malone qui devrait peut-être faire davantage confiance à ses joueurs de rotation.

Game Flow

Source : ESPN

Box Score

Source : ESPN
Exit mobile version