Cyclisme Omnisport

WorldTour 2020 : Preview de Paris – Nice

Ce dimanche débute la 78e édition de Paris – Nice, troisième course à étapes du calendrier World Tour 2020. Après avoir vu Egan Bernal l’emporter l’an dernier avant d’aller chercher son premier Tour de France, nous retrouvons cette année du 8 au 15 Mars un peloton sans certaines de ses plus grandes stars à cause de la menace coronavirus.

Les fans de cyclisme ont d’habitude le sourire jusqu’aux oreilles à l’arrivée du mois de Mars avec de très belles courses au calendrier World Tour. Cependant, avec l’épidémie de coronavirus, les Stade Bianche sont malheureusement annulés et le Tirreno – Adriatico reporté. Il ne reste donc plus que Paris – Nice qui est lui maintenu mais a subi quelques chamboulements au niveau de sa startlist.

C’est cette course qui a vu le premier succès de la saison 2019 du jeune colombien Bernal. Contraint de ne pas prendre part au Giro, son objectif initial, le grimpeur d’Ineos a finalement été gagner le Tour de Suisse puis est allé remporter la Grande Boucle. Ces dernières années, la « Course au soleil » comme on la surnomme a vu de nombreux vainqueurs de l’épreuve gagner le Tour de France plus tard de leur saison (Contador en 2007, Wiggins en 2012 et donc Bernal en 2019). D’autres coureurs de renoms comme Richie Porte ou le gallois Geraint Thomas se sont imposés sur cette belle épreuve.

Ces dernières années, les organisateurs, Amaury Sport Organisation, ont choisi de faire la part belle aux grimpeurs. En proposant plus de haute montagne, ils rendent la course plus intéressante pour les suiveurs alors que Tirreno – Adriatico était plus montagneux que Paris – Nice autrefois. Il y a quelques années, ASO préférait garder les grandes ascensions uniquement pour la Grande Boucle. Désormais, Paris – Nice est une vraie belle course pour les nombreux grands coureurs du peloton afin de parfaire leur préparation pour leurs futurs objectifs. Le niveau et la concurrence sont donc de plus en plus relevés d’année en année.

Les participants

On ne va pas y aller par quatre chemins, le plateau de ce Paris – Nice 2020 devait être royal ! Mais avec la menace qui plane sur les compétitions sportives à cause du virus, certaines équipes ont décidé de ne pas participer à la course. Au total, 7 formations World Tour ont choisi de se retirer : Astana, CCC, Ineos, Mitchelton – Scott, Jumbo-Visma, Movistar et UAE Emirates. Pas de Bernal, de Miguel Angel Lopez ou encore de Tadej Pogacar. Pour compenser ces pertes de 42 coureurs (il y a normalement 7 coureurs par équipe sur ce type d’épreuve), l’organisateur ASO a appelées deux nouvelles équipes pour participer à cette course (B&B Hôtels-Vital Concept et Circus-Wanty Gobert) et a autorisé chaque équipe à aligner un coureur supplémentaire. Nous retrouvons donc (pour l’instant) sur la ligne de départ 17 équipes de 8 coureurs. Si bon nombre de favoris ne sont pas là, cette édition s’annonce assez ouverte.

Incroyable sur le dernier Tour de France avant son terrible abandon, Thibault Pinot sera le leader de la Groupama-FDJ. Comptons également sur l’australien Richie Porte, récent vainqueur du Tour Down Under et l’italien Vincenzo Nibali. A la suite de la menace planant sur Tirreno – Adriatico, le français Romain Bardet devrait être présent dans le but de parfaire sa préparation pour le Giro 2020.

En pleine confiance en ce début de saison chez les bretons d’Arkea- Samsic, nous retrouverons Nairo Quintana l’homme aux quatre victoires déjà en 2020. On retrouvera aussi un autre colombien en la personne de Sergio Higuita, récent vainqueur du Tour de Colombie.

Des coureurs pourraient mettre le feu à la course dont certains baroudeurs comme Dylan Theuns, Thomas De Gendt et la superstar du peloton Julian Alaphilippe. D’autres bons coureurs français seront de la partie : Pierre Latour, Guillaume Martin et le breton Warren Barguil.

Pour les sprints, on aura aussi ce qu’il se fait de mieux sur la planète avec Patrick Ackermann, Caleb Ewan, Elia Viviani, Sam Bennett et quelques autres fusées du peloton qui pourront se disputer les arrivées plates de cette 78e édition.

Le parcours

L’organisateur nous propose cette année un parcours pour tous les goûts où tous les types de coureurs devraient pouvoir s’exprimer : 3 arrivées accidentées, 3 pour sprinteurs, 1 contre-la-montre et 1 belle étape de montagne. Cette dernière aura lieu le Samedi 14 Mars avec une arrivée au sommet de Valdeblore La Colmiane qui fera office de juge de paix entre les grimpeurs. Le Lendemain, la dernière étape de ce 78e Paris – Nice couronnera un magnifique vainqueur au terme d’une journée où les coureurs franchiront 4 cols. Attention au coup de moins bien dans une dernière étape de Paris – Nice souvent animé et qui fait la part belle aux hommes forts du peloton. Voici ci-dessous le détail des huit étapes de cette édition qui se dérouleront du 8 au 15 mars.


</a

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :